• Alors, c'était comment?

    Salle yoga

     

     

    ... Me demande t-on.

     

    Le mercredi fait de cuisine le matin, de marche nordique l'après-midi et de yoga le soir, me voilà. 

     

    Ce mardi soir, j'étais partie en avance....on ne sait jamais. Le cours est à 18 km de la maison. Je suis de ce fait arrivée 30 mn avant, le temps pendant 1/4 d'heure de prendre l'atmosphère de la salle, de m'installer et de voir les gens arriver un par un. La secrétaire de l'association, puis  la présidente et  Jacques qui m'a passé le relais venant ce soir me présenter à ses anciens élèves. Il donne deux cours par ailleurs et à 67 ans il commence à se sentir un peu débordé. (Ex banquier, sa passion d'aujourd'hui est de construire des maisons, tout seul, du début à la fin.!) J'en profite, en guise de remerciement, pour lui offrir une boite de chocolat....ça tombe bien c'était son anniversaire deux jours avant. La présidente pousse un cri en regardant mes papiers voyant que nous sommes nées le même jour...presque, elle a 24 ans de plus que moi. Il y a deux semaines j'avais découvert également qu'une nouvelle adhérente de la marche nordique était née tout comme mi, la même année. Les gens nés le 21 février sont vraiment des gens très agréables!!!

     

    Donc, me voilà avec seize femmes et deux hommes debout sur leur  serviette tout sourire, en attente. Je me représente brièvement pour les retardataires. Une majorité de personnes  ont la soixantaine, 40% ayant 35, 45, 80 ans. La salle n'a pas encore de chauffage. Les personnes me disent qu'elles ont froid et que d'habitude avec S. (une autre prof du matin) on fait comme ci. Je me sens un peu obligée de modifier mon plan qui était d'abord de les faire s'allonger. Et hop, échauffement. On fait tourner tout de qu'il est possible de tourner, de la tête aux pieds. Après une courte prise de conscience, d'étape en étape, la séance se déroule, séance où la colonne vertébrale est plus ou moins sollicitée dans tous les sens. Je  vérifie de temps à autre ma fiche pour ne rien oublier. Les niveaux de souplesse sont hétérogènes, une dame très âgée ne peut s'asseoir sur ses talons et il est donc impossible pour elle d'étirer ses quadriceps. Il va falloir que je réfléchisse davantage à tous les aménagements possibles.

     

    Durant toute cette séance je suis interrogative sur ce que ressentent les personnes. Les visages ne montrent que peu d'expressions (et oui Yog, tu n'es pas sur une scène de théâtre!) sinon de temps à autre des regards interrogatifs, des yeux qui se tournent sur les voisins quand la consigne est mal comprise. Finalement, j'ai autant montré qu'expliqué. Je montre brièvement, puis je me mets debout pour observer.

     

    Je me souviens des paroles d'une formatrice à l'école de yoga, à cette notion de pouvoir qu'il était possible d'avoir pendant une séance, moment où les élèves ne font qu'obéir aux consignes et qu'il serait finalement possible de leur faire faire et de leur dire n'importe quoi puisque les personnes sont là pour se détendre, ne pas avoir à réfléchir, s'abandonner dans ce lâcher-prise. 

    En effet, j'ai pu me rendre compte, en tant qu'élève,  que les élèves sont facilement manipulables. Beaucoup d'adultes, dans un contexte enseignant/élève se retrouvent dans une relation parent/enfant de soumission pour être aimé ou  que forcément, comme on leur a inculqué, c'est l'enseignant qui a raison.

    J'espère bien ne jamais tomber dans ce travers en ayant toujours en ligne de mire le mot respect.

     

    Ayant commencé avec un peu de retard et sachant que la salle est prise après nous, le temps arrive vite avec le moment final de la relaxation. En cinq minutes, contraction et relâchement des muscles puis moment de silence complet.

     

    Les élèves reviennent en position assise. Je suis surprise qu'après ces visages austères, des sourires apparaissent. Certains me complimentent. D'autres désirent le lampadaire qu'ils avaient l'an dernier pour ne pas être aveuglé par les néons.

     

    Sur le retour, je prends note de tout ce qu'il y a à améliorer. J'ai souvent oublié de préciser la position du bassin, que celui-ci doit être légèrement rétroversé au moment des étirements ou flexions pour ne pas créer de tension au niveau de la région lombaire.

    Mais dans l'ensemble, je trouve que la séance a été assez fluide et que j'étais plutôt détendue après les premières minutes hésitantes.

     

    Salle yoga 2

     

     

    « Etrange breuvage venu d'ailleursMême à mon pire ennemi »

  • Commentaires

    16
    Lunetta!
    Mercredi 13 Novembre 2013 à 14:23
    Lunetta!

    Hello!

    Cela m'a rappelé mon premier cours que j'ai donné au mois de Juin (premier et seul pour le moment...!;)). J'ai ressenti la même chose que toi au sujet du regard que pose les gens sur "le professeur!": nous sommes condditionnés! Je réajuste dans ma petite tête en me plaçant en simple être humain comme tout le monde ici, la seule différence est que j'étais là pour leur apporter ma bienveillance... Dans le "club yoga" de cette ville, presque tous les enseigants  pratique en même temps que les élèves et finalement, si l'enseigant guide bien par la voix et vu que l'on a tous les yeux fermés presque à chaque fois, cela ne change pas grand chose que l'on montre ou pas, puisque l'on doit ressentir en soi la posture et se laisser guider en même temps. Petit bémol je trouve, c'est que l'enseigant devrait peut-être de temps en tems jeter un oeil sur ces élèves quand même afin de pouvoir observer quelques posture éventuellement "mal positionnées" afin de mieux enmener la personne vers... pour reprendre lui même ensuite sur son tapis, cela aide à mieux dire...

    J'ai du aussi utiliser mon souffle au plus haut niveau pour contenir mon émotion de mes premières paroles aux personnes venues suivre "mon" cours, car ces paroles étaient limite tremblottantes  !

    Alors diplôme pas diplôme..? Là aussi nous sommes condditioné dans cette société... Je crois que quoi qu'il arrive, tu es vraiment bien partie pour pouvoir faire largememnt sans .

    15
    Narf
    Mercredi 13 Novembre 2013 à 14:23
    Narf

    Merci Yog ! Heureuse d'avoir des nouvelles!

    Bon pour les néons, je suis d'accord avec eux! Moi cela m'a toujours gênée un point lumineux au dessus de moi quand je me relaxait.

    Tu restes debout après avoir donné les consignes? Je me souviens d'une prof, assise, droite, sereine, qui inspirait la sérénité, impressionnante. Elle ne donnait jamis de modèles et restait toujours immobile, droite sereine. Bon quand je savais pas trop, je lorgnais ceux qui avais l'air à l'aise et bien dans leurs baskets.

    La relaxation en silence? Moi, perso, j'appréciais énormément  d'être portée, guidée, par une voix douce, calme, profonde. J'ai aussi eu l'expérience d'un autre prof qui restait silencieus et qui même sortait de la salle pendant la relaxation! ça gachait tout! Tendance à repartir avec mon ^petit vélo dans la tête, alors que la voix grave et douce de la prof me confortait, donnait réalité extérieure à mes ressentis intérieurs.

    Les élèves ne sont pas des marionnettes, vides, creuses, à remplir! Tu ne dois pas les infantiliser mais chercher à ce qu'ils trouvent par eux-mêmes ce qui leur convient le mieux! Tu n'as même pas à dire: "si une posture est douloureuse ou difficile" ne la faites pas ou adaptez selon votre confort!". Tu n'as rien à dire! Le ypga c'est une rencontre avec soi-même, entre soi et son corps, ses limites. Moi j'ai dû me débrouiller seule, seule responsable de mon attitude: j'ai pris conscience de combien c'était moi-même souvent qui me limitait, qui faisait que c'était dur, que ça tirait ici ou là. J'ai pris conscience du pouvoir de mon mental sur mon corps, la perception de mon corps. Cela ne dépendait ni du prof, ni de la posture, uniquement de moi! Et cette prof, qui ne disait rien, qui ne faisait que nous donner le ton, l'ambiance, la spriritualité à travers le corps, sans discours ni blabla aucun, je lui en serai toujours reconnaissante pour le chemin qu'elle m'a permis de faire avec moi-même.

    Un autre cours de danse contact: rien à voir avec le yoga. J'ai apprécié quand la prof nous a dit: "Mais bon sang! Habitez votre corps! Vous n'êtes pas des marionnettes qu'on manipule à souhait! Si une consigne vous gêne, transgressez-là! En quel honneur vous vous imposez de vous contraindre? de vous sentir mal? La consigne est là pour vous aider à créer, à vous rencontrer, à découvrir les possibilités et les limites de votre corps...mais vous existez! Habitez votre corps! Existez! Vibrez!" Bon pour te dire que tes élèves c'est pas des gosses séniles! Et que tu n'es pas responsable de leurs ressentis! Sois toi-même! C'est le plus beau cadeau que tu puisses leur faire.

    Bon, c'est une histoire qui commence! La première séance sera bientôt un souvenir lointain. Tout cela va grandir, se développer, évoluer, changer...garde le rythme...nécessaire aux apprentissages...ceux de tes élèves et les tiens! Tu es entrain de te former à la pratique! Chouette aventure. Je suis sûre que tu vas en tirer plein de belles expériences!

    A bientôt pour la suite de tes aventures!

    Et félicitations encore!

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    14
    Vendredi 15 Octobre 2010 à 10:14
    Yog' La Vie

    Merci, lentement mais sûrement, je me nourrirai du chemin.

    13
    Vendredi 15 Octobre 2010 à 05:41
    Tout est bien

    Bonjour Madame Yog,

    Merci pour ce récit de ton premier cours.

    Je suis heureux de savoir que cela s'est bien passé et cela se passera de mieux en mieux, cela sera de plus en plus fluide, adapté, enrichi de ton expérience et de ce que te renvoit tes élèves. Génial !

    Bises

    12
    Vendredi 15 Octobre 2010 à 00:00
    Yog' La Vie

    Bon bon, j'attends la fin des travaux.....

    Merci!

    11
    Vendredi 15 Octobre 2010 à 00:00
    Yog' La Vie

    Oui debout, ça dépend, car des personnes sont assez loin de moi et ainsi je les vois mieux.

    Chaque séance sera différente donc ce sera relaxation silencieuse ou non selon l'humeur, la température du moment.  On peut voir la routine comme un approfondissement....ou comme un endormissement. Ton ressenti était ainsi, celui d'à côté était autrement et le lendemain ça peut être l'inverse.

    Ben c'est quoi tous ces "Tu ne dois pas?" As-tu bien lu?

    Bien sur que c'est à chacun de ressentir,ça ne pourrait être autrement mais si le prof n'est pas là pour guider, autant rester chez soi. Comme hier, mon prof au moment d'une torsion me disait que j'étais trop perfectioniste et que le souffle ainsi était moins fluide. J'écoute ses conseils, puisqu'il est expérimenté, ça ne me dérange pas et ne me donne pas le sentiment d'être une marionette parce que " La consigne est là pour vous aider à créer, à vous rencontrer, à découvrir les possibilités et les limites de votre corps". La consigne est un cadre et chacun a la liberté de naviguer à l'intérieur de ce cadre. 

    Merci pour ta passion (quoique un peu trop débordante parfois! )

     

     

    10
    Jeudi 14 Octobre 2010 à 23:40
    Yog' La Vie

    Tout ça?

    Merci pour ces évocations Lise. C'est du pas à pas.

    9
    Jeudi 14 Octobre 2010 à 23:38
    Yog' La Vie

    Oui, je pense aussi que je ne vais pas tarder, dans quelques séances, à leur montrer qui je suis!!! Le fossé va être vite rempli!!

    Mère fille nées le même jour?! Chez nous mes deux ainés sont nés le 18/02. C'est très pratique, une pierre trois coups!

    Il me semble que tu as rajouté des aquarelles sur ton site (par rapport à il y a environ 2 mois)

    Bons massages!

     

    8
    Jeudi 14 Octobre 2010 à 23:31
    Yog' La Vie

    Question d'envie avant tout. Chacun trouve le chemin qui lui convient.

    Bizzzz

    7
    Jeudi 14 Octobre 2010 à 23:18
    Yog' La Vie

    C'est vrai que ce n'est pas spécialement confortable cette position que l'on pourrait nous prêter et auquel je me refuse d'adhérer.....A chacun son autonomie. Mais c'est bien vite balayé quand il ne reste plus que le don, tout simple. Et ce que l'on donne nous reveint en énergie positive tel un cadeau.

    Je crois aussi que je vais laisser tomber les conseils de l'école et laisser faire les choses comme elles se présentent, au feeling.

    Diplôme ou pas....au jour le jour...

    6
    Jeudi 14 Octobre 2010 à 23:08
    Yog' La Vie

    Je le pense aussi. Merci Annick!

    5
    Jeudi 14 Octobre 2010 à 21:37
    acouphene

    Belle expérience ! je suis content pour toi Yog !

    Quand j'aurais agrandi ma maison je te demanderai d'animer un groupe pour notre asso...

    Bises

    4
    Jeudi 14 Octobre 2010 à 16:33
    lilou

    J'ai aimé suivre tes mots, j'aimerai sûrment suivre tes cours..
    Il y a en toi une manière de " faire le tour"d'un vécu ,englobant le général et le particulier, de se poser sur l'instant, qui me parle de présence..
    Bonne continuation.

    3
    Jeudi 14 Octobre 2010 à 16:10
    Céline Desrosiers

    Bonjour mme Yog,

    En lisant celà ce matin j'ai ressenti encore une fois de la similitude .Je suis née le 21 février aussi et j'enseigne depuis 2 ans a faire de l'aquarelle pour les aînés . La première année je me suis vue donnant le cours avec leurs regards ' de 'comment un prof doit faire'' Petit a petit  la confiance c'est installée et  maintenant je donne le cours comme je suis hi!hi! Ha! les concepts han!! Je viens de recommencer a donner des cours et ça c'est  passé exactement comme tu l'as décrit ou presque merci ça me fait toujours du bien de te lire en passant ma fille aussi est née le 21 Février ...

    2
    Jeudi 14 Octobre 2010 à 15:13
    ambre

    ah c'est vraiment sympa d'avoir la version côté prof

    Pour ma part je ne suis pas assez douée pour devenir jamais prof de yoga un jour !

    gros bisous à toi Yog !

    1
    Jeudi 14 Octobre 2010 à 10:50
    Annick

    "je suis surprise qu'après ces visages austères, des sourires apparaissent."

     

    Tu as gagné Marie Yog - Aie confiance

    Ce sera de mieux en mieux.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :