• Amour et compassion

    http://oldbarnowl.files.wordpress.com/2012/03/full_moon_night.jpg

     Ma compassion ne signifie pas que nous ne jouons pas le jeu de l'hypocrisie ou de l'auto-illusion.

     Par exemple, si nous voulons quelque chose de quelqu'un et si nous lui disons "Je t'aime", nous espérons souvent arriver à le leurrer dans notre territoire, de notre côté. Ce type d'amour-prosélyte est extrêmement limité. "Tu devrais m'aimer même si tu me hais, parce que je suis plein d'amour, je plane dans l'amour, je suis complètement ivre d'amour!"

     Qu'est ce que cela signifie? Simplement que l'autre devrait venir dans votre territoire parce que vous dites que vous l'aimez, que vous n'allez pas lui faire de mal. C'est plutôt louche. Aucune personne intelligente ne sera séduite par un tel traquenard. "Si tu m'aimes réellement comme je suis, pourquoi tiens-tu à ce que je vienne dans ton territoire? Pourquoi cette histoire de territoire et cette exigence? Qu'attends-tu de moi? Comment savoir si je pénètre dans ton territoire amoureux, que tu ne vas pas me dominer, que tu ne vas pas créer une situation claustrophobie avec tes lourdes demandes d'amour?"

     Aussi longtemps que l'amour, pour quelqu'un, implique un territoire, les autres se méfieront de son attitude "amoureuse" et "compatissante". Comment être sûrs, si une fête est préparée pour nous, que la nourriture n'est pas empoisonnée? Cette ouverture provient-elle d'une personne centrée sur elle-même, ou est-ce une totale ouverture?

     La caractéristique fondamentale de la véritable compassion est une pure ouverture dépourvue de frayeur et sans limitations territoriales. Il n'est pas nécessaire d'être aimable ou gentil avec les voisins, pas nécessaire de parler plaisamment aux gens et d'arborer un joli sourire. Ce petit jeu n'est pas de mise. En fait, il est embarrassant. La véritable ouverture existe sur une échelle beaucoup plus vaste, une échelle d'une ampleur et d'une ouverture révolutionnaires, une échelle universelle.

     La compassion signifie être les adultes que vous êtes, en conservant une qualité d'enfance.

     Le symbole de la compassion est une lune brillant dans le ciel, et son image reflétée dans une centaine de bols remplis d'eau. La lune ne demande pas: "Si tu t'ouvres à moi, je te ferai la faveur de répandre la clarté sur toi", la lune brille simplement.

     Nous n'avons pas à vouloir faire du bien à quiconque, ou à vouloir rendre les autres heureux. Il n'y a pas de public, pas de "moi" et "eux". Il s'agit d'un don ouvert, d'une complète générosité, sans les notions relatives de donner et recevoir . Telle est l'ouverture fondamentale de la compassion: s'ouvrir sans rien exiger. Simplement être ce que vous êtes, être maître de la situation. Si vous "êtes" simplement, alors la vie coule autour de vous et au travers de vous. Cela vous conduira au travail et à la communication avec autrui, ce qui bien sûr, exige une chaleur et une ouverture considérables.

     Si vous pouvez vous permettre d'être ce que vous êtes, vous n'avez plus besoin de la "police d'assurance" qui consiste à essayer d'être bon, pieux, compatissant.

     

    Extrait de "Pratique de la voie tibétaine. Au delà du matérialisme spirituel"

    de Chögyam Truggpa

     

    « Lettre de SatpremMANTRA de PAIX et d’AMOUR pour tous les Êtres »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :