• Au doux pays de l'enfance

     

    Pays-bleu-1.JPG

     

    Pays-bleu-2.JPG

     

    Pays-bleu-3.JPG

     

    Pays-bleu-4.JPG

     

     

     

    Ces pages sont extraites d'un livre scolaire "Au pays bleu",  d'Edouard Jauffret, édité en 1941, que j'avais adoré pendant mes jeunes années. Ce livre n'était pas utilisé en classe  et je ne sais plus comment il était arrivé à la maison. J'ai pu le retrouver en juillet 2007 grâce à Price Minister. Devenu une pièce de collection, il était vendu environ 100 euros, une petite folie qui continue à me réchauffer le coeur. Cet ouvrage pour des élèves de Cours Elémentaire était précédé du "Petit Gilbert", du même auteur, que j'ai retrouvé par hasard, en me promenant à Albertville, dans la vitrine d'un magasin de chaussures. C'était la fin du mois d'août, et les deux mêmes joyaux étaient utilisés pour illustrer la rentrée scolaire proche. J'ai désiré acheter un exemplaire mais la commerçante a voulu me l'offrir en m'expliquant qu'elle les avait récupérés suite à la fermeture d'une école.

     

    De ces petites histoires remplies de tendresse et d'humanisme j'en ai choisie une qui me bouleversait toujours même si j'en connaissais la fin.

     

    Bonne rêverie!

     

    La suite

    « Les conditions de l'aide à l'autreChaque instant comme une méditation »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    24
    Lundi 14 Septembre 2015 à 07:54

    Certaines folies font un bien fou ! J'aime aussi ce genre de livre.

    Bonne journée.

    23
    naradamuni
    Mercredi 13 Novembre 2013 à 13:43
    naradamuni

    La vie moderne, vie moderne...

    Avec dix ronds de fécondant
    La biologie fait des enfants
    Qui rentrent tout seuls chez leur maman
    Dans les labos, y a des cornues
    Et dans la rue, y a plus d' cocu
    La poule fait l'œuf mais ne chante plus

    La vie moderne, vie moderne...

    Les filles avaient les bas tirés
    Et les culottes toutes ajourées
    Pour éclairer au crépuscule
    Aujourd'hui elles ont des collants
    Qui scellent les yeux de leurs amants
    Et l'amour meurt... le crêpe sur l'cul

    La vie moderne, vie moderne...

    Dans les usines, y a plus personne
    Ca fait plus net quand midi sonne
    Et qu' Miss Robot danse la polka
    Y a des boulons électroniques
    Qui s' vissent tout seuls, c'est fantastique
    Et qui vont pas au syndicat !

    Oh dis donc, mais c'est intéressant, ça !

    La vie moderne, vie moderne, vie moderne, oh !

    Les journaux, c'est comme les pansements
    Faut en changer de temps en temps
    Sinon ça vous froisse les idées
    Et puis d'abord, faut pas d'idées
    Car les idées, ça fait penser
    Et les pensées, ça fait gueuler

    La vie moderne, vie moderne

    Demandez la Vie Moderne !
    Demandez la Vie Moderne !
    Demandez la Vie Moderne !
    ... Vie Moderne !

    22
    Mardi 5 Mars 2013 à 20:11
    catiechris
    un autre temps, peut être !
    21
    Mardi 5 Mars 2013 à 15:50
    Marie-Claude
    ah les lectures silencieuses de l'époque ... de bons souvenirs !
    amitié .
    20
    Mardi 5 Mars 2013 à 13:15
    Sidoni Pratt
    J'adore ce sont des suivenirs sucrés, mon grand père était directeur d'une ecole primaire..J'ai encore le pupitre en bois avec cette avancée sur la droite pour poser son coude et faire moins de pâtés, l'encrier les plumes ..Ce sont des objets sacrés!
    19
    Dimanche 18 Avril 2010 à 17:57
    Yog' La Vie

    Et oui on dit qu'il y a l'âge physiologique, l'âge psychologique (ou mental) et l'âge chronologique. 

     

    Moi, j'ai sans temps!

    18
    Lundi 12 Avril 2010 à 05:29
    frédéric

    Centenaire peut être pas, mais mon corps a bien 90 ans !

    L'esprit peut être 10 de moins

    et l'état civil ne veut plus rien dire

     

    17
    Vendredi 9 Avril 2010 à 20:21
    Yog' La Vie

    Tu es donc centenaire? Tu ne les fait pas!!!!

    16
    Vendredi 9 Avril 2010 à 18:13
    frédéric

    en effet "quelques" années avant

    15
    Jeudi 8 Avril 2010 à 17:56
    Yog' La Vie

    Je ris de ton vocabulaire et aussi de tes nombreux coups de gueule sur tout comme celui d'aujourd'hui par exemple.Mais tu as raison, l'exagération d'un côté permet de contrebalancer les excès de l'autre.

     

    Beaucoup, c'est sûr, devrait prendre exemple.

    ...Restons optimistes, il existe encore de braves gens.

    14
    Jeudi 8 Avril 2010 à 17:02
    Yog' La Vie

    Oui, hier j'ai bûtiné et trouvé quelques trésors. Il y a une suite à l'histoire....suspense!

    13
    Jeudi 8 Avril 2010 à 16:59
    Yog' La Vie

    C'est un livre qui était plutôt distribué dans le sud de la France (je vivais en Savoie).

     

    Je n'ai pas connu la leçon de morale, (je suis de 1963) ce devait être juste quelques années avant.

     

    Oui  dans Rémi et Colette c'était aussi "Maman fait la cuisine, papa lit le journal". Le changement de mentalité est long à transformer. Parlons-en donc à cette madame Badinter!

    12
    Jeudi 8 Avril 2010 à 12:00

    super l'attitude de la maitresse ! ça c'est autre ĉose que la fameuse "tolérance zéro" inventée pas ces fascistes de calvinistes capitalistes détraqués d'amerloques ! et tous les pays, dont la France qui se sont mis à leur école. Et c'est une leçon de morale qui leur est destinée à eŭ aussi!

    11
    Jeudi 8 Avril 2010 à 10:05
    Peau d'âme

    Bonjour yog et merci de ta visite chez moi, voila une bien jolie histoire a partager avec mes enfants ce soir !

    10
    Jeudi 8 Avril 2010 à 05:00
    Frédéric

    cela signe toute une époque !

    je ne me rappelle pas de tel livre ?

    mais on avait droit aux 5mn d'instruction civique, qui était surtout "morale" (mais ce n'estpas péjoratif pour moi) de la mère qui se sacrifiait pour que ses enfants puissent manger (le père on se demandait où il était ;) )

    chaleureusement

    frédéric

    9
    Mercredi 7 Avril 2010 à 19:04
    Yog' La Vie

    Tu as raison mais force de constater que les contenus sont de plus en plus pauvres alors autant supprimer le support.

    Certainement qu'à force d'être dans le noir, la clarté finit par se montrer.

     

    Ce que je lisais tout à l'heure chez ce Mr:

     

    "Les gens qui cherchent à grimper sur les autres ces jours-ci – c’est vrai que ces jours semblent longs - par la menace, l’intimidation et toutes sortes de violences n’ont pas la moindre idée de ce qu’ils sont, ni de ce qu’ils font. Père, pardonne leur, disait le Christ, car ils ne savent pas ce qu’ils font. Entre autres choses, ils produisent l’inverse de l’effet par eux recherché, ils nous aident à devenir conscients, et nous poussent vers la sortie, la connaissance, le présent qui débouche sur l’éternité. Si dans cette marmite, leur pouvoir paraît immense, car nous nous prenons pour peu de chose, en réalité, ils ne sont que des ombres projetées sur un écran".

    8
    Mercredi 7 Avril 2010 à 17:52
    lilou

    Le changement ne me semble pas tant être dan s le support que dans son contenu et la manière de s'en servir ..

    Ces" temps modernes " me semblent souvent bien obscurs ( dans le sens d'obscurantisme, d'ignorance, qui font bon ménage avec les normes et la peur )..mais toute obscurité ne contient elle pas la Lumière en elle..

    7
    Mercredi 7 Avril 2010 à 13:13
    Yog' La Vie

    Quel que soient les actes commis, c'est l'acte d'un moment pour telle raison et ça ne devrait pas définir une personne dans sa globalité. Mais nous sommes bien loin de ce monde.

     

    Ce matin, j' entendais parler tous ces clowns hypocrites qui allaient s'épancher pour réduire la violence à l'école. Or je pense que supprimer la TV et les jeux vidéos au profit des livres produiraient déjà d'un grand changement.

     

    Nous vivons des temps modernes!!

     

    Bises

     

     

    6
    Mercredi 7 Avril 2010 à 12:37
    lilou

    " ça peut emmener loin "..

    Bien sûr..par exemple ici ce seul tire " il n'y a pas de voleur ici "
    Pose l'évidence de la nature Lumineuse de chaque être humain, malgré tous les malgrés.. Cela permet à chacun de ne pas oublier " l'Etre exceptionnel qu'il Est".

    5
    Mardi 6 Avril 2010 à 23:55
    Yog' La Vie

      La complainte du progrès

    Autrefois pour faire sa cour
    On parlait d’amour
    Pour mieux prouver son ardeur
    On offrait son cœur

    Maintenant c’est plus pareil
    Ça change, ça change
    Pour séduire le cher ange
    On lui glisse à l’oreille
    - Ah, Gudule!

    Viens m’embrasser
    Et je te donnerai
    Un frigidaire
    Un joli scooter
    Un atomixer
    Et du Dunlopillo
    Une cuisiniè-reu
    Avec un four en verre
    Des tas de couverts
    Et des pellagâteaux

    Une tourniquette
    Pour faire la vinaigrette
    Un bel aérateur
    Pour bouffer les odeurs

    Des draps qui chauffent
    Un pistolet à gaufres
    Un avion pour deux
    Et nous serons heureux

    Autrefois, s’il arrivait
    Que l’on se querelle
    L’air lugubre on s’en allait
    En laissant la vaisselle

    Maintenant, que voulez-vous
    La vie est si chère
    On dit rentre chez ta mère
    Et l’on se garde tout
    - Ah, Gudule !

    Excuse-toi
    Ou je reprends tout ça
    Mon frigidaire
    Mon armoire à cuillères
    Mon evier en fer
    Et mon poêle à mazout
    Mon cire-godasses
    Mon repasse-limaces
    Mon tabouret à glace
    Et mon chasse-filous

    La tourniquette
    A faire la vinaigrette
    Le ratatine-ordures
    Et le coupe-friture

    Et si la belle
    Se montre encor cruelle
    On la fiche dehors
    Pour confier son sort

    Au frigidaire
    A l’efface-poussière
    A la cuisinière
    Au lit qu’est toujours fait
    Au chauffe-savates
    Au canon à patates
    A l’eventre-tomates
    A l’écorche-poulet

    Mais très très vite
    On reçoit la visite
    D’une tendre petite
    Qui vous offre son cœur

    Alors on cède
    Car il faut qu’on s’entraide
    Et l’on vit comme ça
    Jusqu’à la prochaine fois
    Et l’on vit comme ça
    Jusqu’à la prochaine fois

     

    Boris Vian

    4
    Mardi 6 Avril 2010 à 18:38
    Yog' La Vie

    D'où l'importance aussi de raconter des histoires aux enfants...ça peut emmener loin.

    Les liens te permettront d'en découvrir d'autres.

    3
    Mardi 6 Avril 2010 à 18:36
    Yog' La Vie

    Nous vivons des temps modernes comme dit si bien Pierre qui roule!

    2
    Mardi 6 Avril 2010 à 08:21
    lilou

    Au fil des mots, des images j'ai retrouvé  la saveur de ces livres de mon enfance que je feuillette souvent tant l'empreinte qu'ils laissent est forte.
    Un grand Bonheur que ce partage ..Merci Yog .

    1
    Mardi 6 Avril 2010 à 07:56
    Vieux Jade

    Autres temps, autres moeurs ... on enverrait une escouade armée jusqu'aux dents, aujourd'hui. Et la télé.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :