• Briser les scénarios

    Water Swirls Around a Rock in the River Photographie
    Si je me contredis, je me contredis.
    La multitude est en moi.

    Walt Whitman

    Nous créons des scénarios relationnels dont les autres dépendent, et et la dernière chose que nous aurions pu imaginer se produit: nous évoluons et changeons. Pour rester vivants, il nous faut donc briser les scénarios que nous avons créés.

    Ce n'est la faute de personne. C'est même quelque chose de naturel qui se déroule tous les jours. Il n'y a qu'à regarder danser la mer qui sape les rochers et le rivage qui s'effrite.

    Nous savons que nous approchons de ce seuil lorsque nous entendons quelqu'un nous dire "Tu n'es pas toi-même" ou "Ce n'était pas vraiment toi". Il est difficile alors de ne pas nous conformer à la vision des autres, ou d'être qui nous sommes.

    Le défi, auquel je reste engagé mais que je relève avec difficulté, c'est de répondre à ceux que nous aimons: "Je suis plus que ce que je t'ai fait voir, et moins que ce que tu es disposé à voir. Apprenons à nous connaître plus totalement par amour."


    - Cette méditation vise la présence. Aujourd'hui, en vaquant à vos occupations quotidiennes, voyez si vous vous conformez à la vision des autres ou si vous vous retenez d'être vous-même.


    - Après chaque interaction avec les autres, respirez simplement avec lenteur une fois ou deux et revenez à la plénitude de qui vous êtes.

    Mark Nepo
    « Rien ne dureFemmes de paix »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    6
    Dimanche 3 Juillet 2011 à 22:42
    Yog' La Vie

    Les compliments comme les reproches, ne passent que par rapport à une action dans l'instant. Ils ne doivent pas nous définir. Bises!

    5
    Dimanche 26 Juin 2011 à 10:05
    Red La chouette

    Excellentes paroles, véritables, salvatrices et vitales. Il faut savoir jouer de la construction pour ne pas s'isoler du monde, et puis de la déconstruction pour ne pas en mourrir de ce monde.

     

    4
    Max
    Samedi 28 Novembre 2009 à 19:08
    Max
    Le regard des autres n'a pas d'importance, ou ne doit pas en avoir pour qu'on puisse vivre notre vie pleinement selon nos désirs ; mais on doit aussi tenir compte des personnes que l'on cotoie et les respecter en ne leurs imposant pas une vision de la vie qu'il ne peuvent pas comprendre. Chaque personne doit vivre ses propre expérience à son rythme, mettre un léger voile parfois, ce n'est pas mentir, c'est préserver le bien-être de ses relations.
    Bonne soirée
    3
    Vendredi 27 Novembre 2009 à 17:09
    Trèflerèle
    merci beaucoup pour votre commentaire sur mon site, et bravo pour le votre, de très belles oeuvres sculptées par exemple et une réflexion profonde.
    2
    Vendredi 27 Novembre 2009 à 09:04
    Roberta
    Bonjour,
    Ah l'interaction avec les autres, c'est toute notre vie qui défile, des retenues aux "je suis moi-même". Et que dire des relations quand on a une maladie grave, nos proches qui ne montrent pas aussi proches que l'on aurait pu souhaiter, ou bien très maladroits. Là on se dit qu'il est temps de sauver sa peau soi-même. Et puis d'autres personnes à qui on ne s'attend pas se révèlent très touchées et touchantes. La vie réserve bien des surprises, alors je respire.
    Cela me fait penser à un film avec Tom Hanks "Seul au monde", il disait "je respire et je continue".
    Bon vendredi, ciao, ciao
    1
    Vendredi 27 Novembre 2009 à 08:34
    Annick
    "Je ne suis plus que ce que je t'ai fait voir, et moins que ce que tu es disposé à voir."

    Cette petite phrase me parle. J'ai envie de la dire et peut-être qu'il faudra que j'ose la dire à mes proches.
    En quête d'une autre approche de la vie, j'expérimente depuis déjà pas mal d'année : yoga, tao, tai-chi, en ce moment biodanza... et je n'en parle même plus en famille... Je n'en parle plus car j'entends les moqueries, je vois les airs narquois.

    "Biodanse ?... c'est de la danse bio ?" m'a dit mon frère l'année dernière.
    Que veux tu expliquer à un esprit obtus. Je n'ai pas le courage ni la force d'éclairer les esprits trop obtus et trop matérialistes.

    Quoique ma maman m'a dit mercredi "j'aimerais bien voir ce que c'est la biodanse"... Je lui ai répondu "Si tu viens ce n'est pas pour regarder mais pour faire.
    Je la vois demain. Je vais lui en reparler. Si elle veut m'accompagner lundi prochain...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :