• Echanges écrits, on se trompe davantage qu'on a raison

    http://static.skynetblogs.be/media/101066/dyn002_original_600_1000_jpeg_2516396_df3655339e94a4d5ce0bd308b4e0db12.jpgLes échanges épistolaires sont rarement d'une grande clarté ou d'une grande vérité.

    Rien ne remplace un vis à vis ou côté à côté. 

    Peut-être même n'y aurait-il plus besoin de mots puisque la  communication est en grande partie non verbale.

    Les mots ont pour rôle d'informer.

    Ils sont comme le mental: un outil.

    Les regards et les gestes en disent beaucoup plus long sur les liens ou les conflits intérieurs.

    Écrire: quand l'un dit cela, l'autre entend ceci.

    L'un répondra en fonction et l'autre sera étonné.

    Et puis quoi de plus facile que de montrer seulement la face lumineuse de la  pièce?

    Il faut avoir beaucoup œuvré sur soi pour pouvoir être clair dans ses messages écrits.

    Le dépouillement est un grand saut dans le vide.

    Si je disais tout, est ce qu'on m'aimera encore se demandait l'enfant?

    Je crois que oui, et même beaucoup plus, répondra l'adulte.

    A chaque instant regarder son micmac et basta la triche

                                                                           De tout ce que je ne possède plus, je deviens riche

                                                                          

                                                                             ...Grand saut dans le vide et plume au vent.

     

     

    « Essaie d'entendre ce que je ne dis pasJ’aime qui je suis: amour de soi et acceptation »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :