• La cause des causes

    La cause des causes

    Ce qui pourrait me faire souffrir (je le mets au conditionnel mais ça me provoque toujours -et quand même un pincement au cœur), ce n’est pas le capitalisme, la pollution, la disparition de la planète ou même l’idée de ma propre disparition, non, ce qui pourrait me faire souffrir c’est de constater que chez la plupart des humains il n’y a pas eu Le basculement et que c’est parce qu’il n’y a pas eu ce basculement qu’il y a le capitalisme, (tous les ismes d'ailleurs), la pollution et peut-être bientôt la disparition des humains. Chez tous ces philosophes et penseurs actuels (Onfray, Cousin, Chouard, ...) – qui ont de très bonnes idées par ailleurs-, tous ces psychologues, ces aidants aux thérapies diverses et variées, tous ces gens qui parlent de spiritualité, et même des profs de yoga, je ressens assez vite que leurs propos ne sont pas habités de cette essence, ce recul. Ils nomment les choses, toujours avec un regard objectif, une vue sur l’extérieur, sans jamais avoir vu QUI regardait. Pourtant tous nos ennuis commencent ici: ne pas savoir qui nous sommes.
    Allez, dites-moi que ça vous fait aussi ce petit pincement, ça me ferait un peu (beaucoup) plaisir  

     

    « Ne pas intervenir dans la vie des autresQu'est-ce qu'une âme? »

  • Commentaires

    1
    danielleg
    Vendredi 28 Juillet à 16:53

    coucou Yog :)

    pour savoir qui nous sommes...il faut observer qui nous ne sommes pas..

    c'est de Nissagardatta pas de moi :)

    a  mettre en pratique !

     

    Bisous :)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :