• La paix

    La paix

    La paix aurait pu être une fleur sauvage
    de ces fleurs des champs
    que nul ne sème ni ne moissonne.
     
    La paix aurait pu être
    une de ces fleurs des prés
    que l’on trouve toute faite un beau matin
    au bord du chemin, au pied d’un arbre
    ou au détour d’un ruisseau.
     
    Il aurait suffit de ramasser la paix
    comme on ramasse les champignons
    ou comme on cueille la bruyère
    ou la grande marguerite.
     
    Au contraire,
    la paix est un travail
    c’est une tâche.
    Il faut faire la paix
    comme on fait le blé.
    Il faut faire la paix
    comme il faut des années
    pour faire une rose
    et des siècles pour faire une vigne.
     
    La paix n’existe pas à l’état sauvage:
    il n’y a de paix qu’à visage humain.
     
    Jean Debruynne
     
     
    Dernièrement, je suis allée écouter Samuel Cattiau
     


     

    « Votre temple, votre corpsL’éveil c’est réaliser qu’il n’y a personne pour s’éveiller ! (Vidéo) »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    2
    Emmanuel
    Jeudi 29 Octobre 2015 à 06:45

    La Paix s'offre à celui qui s'y abandonne

    Elle n'est pas construite

    Elle n'attend personne

    Avant de vouloir, de pouvoir, de faire

    Elle est là telle qu'elle a toujours été, inaltérée

    Nous sommes cette Paix

    Soyons cette Paix

    Maintenant

    1
    Mercredi 14 Octobre 2015 à 11:31

    Magnifique poème ! Je regarderai les vidéos plus tard.

    Bises d'ici

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :