• La promenade

    Promenade.JPG

     

    La promenade est une forme mineure mais essentielle de la marche.

     

    Promenade--2-.JPG

     

    Elle renvoie à un rite personnel, infiniment pratiqué, soit de manière régulière, soit au hasard des circonstances.

     

    Promenade--3-.JPG

     

    Seul ou à plusieurs, elle est une invitation tranquille

    à la détente et à la parole ou

    à la flânerie sans but,

    pour reprendre son souffle,

    apprivoiser le temps,

    se souvenir d'un monde perçu à hauteur d'homme.

     

    Promenade-4.JPG

    "La nature propre, les pensées propres d'un individu ne se développent que dans les heures où, à l'abri d'esprits étrangers, il se retrouve en tête à tête avec lui-même" (Schelle, philosophe allemand)

     

    "Le marcheur participe de toute sa chair aux pulsations du monde, il touche les pierres ou la terre de la route , ses mains se portent sur les écorces ou trempent dans les ruisseaux , il se baigne dans les étangs ou les lacs, les odeurs le pénètrent: odeurs de terre mouillée, de tilleul, de chèvrefeuille, de résine, fétidité des marécages, iodes du littoral atlantique, nappes d'odeurs de fleurs mêlées saturant l'air. Il sent l'odeur subtile de la forêt, les effluves de la terre ou des arbres, il voit les étoiles ou connaît la texture de la nuit, il dort sur le sol inégal. Il entend le cri des oiseaux, le frémissement des forêts, les bruits de l'orage ou l'appel des gamins dans les villages,....."

    "Le marcheur entend les stridulations des cigales ou le craquement des pommes de pin sous le soleil. Il connait la meurtrissure ou la sérénité de la route, le bonheur ou l'angoisse de la tombée de la nuit, les blessures dues aux chutes ou aux infections. La pluie mouille ses vêtements, trempe se provisions, embourbe le sentier; le froid ralenti sa progression, le force à la confection d'un feu pour se réchauffer, mobilise tous ses vêtements pour le couvrir; la chaleur colle sa chemise sur sa peau, la sueur coule sur ses yeux."

    "Le marcheur est celui qui prend son temps et ne laisse pas le temps le prendre. S'il choisit ce mode de déplacement au détriment des autres, il marque sa souveraineté face au calendrier, son indépendance devant les rythmes sociaux, son soucis de pouvoir poser sa besace au bord du chemin pour savourer une bonne sieste ou se repaître de la beauté d'un arbre ou d'un paysage qui le touche soudain..."

    "La marche est une expérience sensorielle totale ne négligeant aucun sens, pas même le goût pour qui connaît les fraises des bois, les framboises sauvages, les mûres, les myrtilles, les noisettes, les châtaignes, etc.., selon les saisons."

     

     Eloge de la marche - David Le Breton

     

     

     

    « Nous ne sommes pas nos penséesL'amitié »

  • Commentaires

    6
    Lunetta!
    Mercredi 13 Novembre 2013 à 14:03
    Lunetta!

    "S'ouvrir sans se perdre se réunir sans se fermer" et vis et versa (je ne sais plus dans quel sens il l'écrit, mais les deux sont bons dans n'importe quel sens!) Voilà à quoi peut nous ramener les balades aussi, se "réunir" en soi, avec ou autour des autres, de l'autre. Quelles sont apaisantes ces photos!

    5
    Jeudi 3 Juin 2010 à 20:13
    Solea

    Merci Yog pour le joli texte de David Le Breton qui traduit parfaitement mon bonheur.

    D'ailleurs j'aime particulièrement les ballades iodées et vivifiantes en Bretagne!

    Marcher c'est la fête pour les sens, c'est pour ça que c'est si bon.

    Grâce à ce texte je capte aussi la dimension subtile, une évidence maintenant.

    4
    Jeudi 3 Juin 2010 à 12:46
    witney

    jolis chemins de marche ou de balade, merci à toi

    3
    Jeudi 3 Juin 2010 à 08:14
    Annick

    Une promenade. J'essaye d'en faire une tous les midis sur ma pause déjeuner. Une demi-heure. Je marche avec mes pensées qui sont nombreuses et me tiennent compagnie.

     

    La dernière photo est particulièrement belle.

    2
    Mercredi 2 Juin 2010 à 20:34
    Solea

    Se promener, c'est une belle occasion pour admirer la nature.

    Belle soirée

    1
    Mercredi 2 Juin 2010 à 15:11
    sonam

    La marche ou quand rien ne marche! Et pourtant on en signe des pétitions!

    Alors on respire...en pleine conscience à chaque pas.

    Bises

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :