• Le Bon Endroit


    http://fuzzscriptum.files.wordpress.com/2009/06/priere.jpg

     


    Quand on sait que partout les droits de l’homme sont bafoués, que le rouge coule à flot,

     

    Quand il a été dit tant de fois que les politiciens ne servent trop souvent que leur propre cause,

     

    Quand on a réalisé que les éléments naturels ne pouvaient pas être contrôlés et qu’à chaque seconde la vie était trop précieuse pour la gaspiller dans des désirs sans fin,

     

    Quand on a compris que l’homme était un loup pour l’homme et que s’il n’était pas loup, le monde serait une verte prairie, sans plaies, ….

     

    Alors on peut bien écrire encore des milliers de choses, ce ne sera toujours que la question d’humains situés ici ou là, ce monde,  gigantesque jeu d’échecs.

     

    Ne plus perdre de temps  pour juger qui a tord ou raison.

     

    Sur le fil,

    Juste retrouver l’Inspir.

     

    15 mars 2010

     

    « Olivier Masselot: vérité sacrée, vérité de l'êtreLa maîtrise de la pensée est la forme la plus élevée de la prière »

  • Commentaires

    11
    danielleg
    Mercredi 13 Novembre 2013 à 13:51
    danielleg

    ENORMES  BISES  ET  LONGUE  VIE.

    10
    danielleg
    Mercredi 13 Novembre 2013 à 13:51
    danielleg

    souvent  je  me  pose  la  question  de  savoir  si  j ai  encore  des  peurs.

    la  réponse  qui  me  vient c est  non,car  lorsque  l on  a  plus  peur  de  la  mort

    toutes  les  autres  peurs  qui  en  découlent  s évanouissent.

    je  suis  prete  a  mourir  a  chaque  instant,ce  qui  ne  m empeche  pas  d aimer  la  vie.

    je  suis  en  accord  avec  cette  descision  qui  n est  pas  de  mon  ressort.

    inchall ha.

    9
    Lundi 19 Décembre 2011 à 10:08
    Yog' La Vie

    Ça viendra!

    8
    LG
    Samedi 17 Décembre 2011 à 17:31
    LG

    Hélas, je ne suis pas arrivé à cette félicité-là !

    7
    Lundi 30 Août 2010 à 14:56
    Yog' La Vie

    A vrai dire, je ne me pose pas la question. On verra bien quand ceci ou cela se présentera. La réalité est souvent bien différente de l'imagination. J'essaie de faire au mieux au jour le jour. Des fois ça va et des fois ça va pas.

    6
    Jeudi 8 Avril 2010 à 18:15
    Yog' La Vie

    Merci! Je suis passée hier de liens en liens et j'ai découvert beaucoup de bons endroits. Tes textes sont vraiment très beaux.

    Bonne soirée, à bientôt!

    5
    Jeudi 8 Avril 2010 à 15:26
    Muttifree

    Merci de votre visite en mon blog photos Yod, le partage est toujours un sain plaisir... Je suis heureuse aussi d'être passée vous voir... votre texte, les commentaires... Oui, ici, c'est un "bon endroit"...

    Chaleureusement

    4
    Mardi 16 Mars 2010 à 12:34
    3
    Mardi 16 Mars 2010 à 08:03
    Vieux Jade
    Oui, il est très beau ce texte.
    2
    Lundi 15 Mars 2010 à 09:05
    Yog' La Vie
    Déjà, repérer la peur, c'est un peu l'éloigner. Et savoir que derrière chaque peur, se trouve un désir.

    Magnifique texte de Jean-Marc Mantel:

    Le souffle va et vient.

    Il est une fonction naturelle du corps, et une expression de la vie.

    L'inspiration est un phénomène actif, nécessitant une mobilisation d'énergie. Elle est un équivalent d'action.

    L'expiration est un phénomène passif. Elle est un équivalent de la non-action.

    Le moi, dans ses tendances au contrôle, perturbe la fluidité naturelle de ce mouvement.

    En écoutant le souffle, vous reconnaissez les résistances à la fluidité.

    Dès qu'une résistance est reconnue, sentie, elle cède, tout du moins partiellement.

    Lorsque l'écoute est prolongée, le souffle habité, ce va et vient devient aussi fluide que le mouvement des vagues sur une mer calme.

    Vous vous découvrez alors comme étant ni l'inspir, ni l'expir, mais le connaisseur des deux, le regard qui les contient.

    C'est pour cela que l'intervalle entre la fin de l'expiration et le début de l'inspiration est une fenêtre ouverte sur la réalité ultime.  Cet intervalle est libre de pensée, de tension et d'intention. Il est un reflet et un prolongement de la nature pleine et silencieuse de l'être.

    J'ai éclaté de rire en lisant ton Avisse à la populaçion
    C'est très tentant comme programme...avec tout ce que j'aime...

    1
    Lundi 15 Mars 2010 à 08:21
    Vieux Jade
    Equilibriste, c'est bien ça. On a toujours peur de tomber, au début. Un proverbe hassid dit que" aussi bas qu'on tombe, c'est toujours dans la main de Dieu". Quelle différence entre "tomber" et "s'envoler"? Celle qui existe entre PEUR et LIBERTE.

    Un oiseau qui a peur de voler, c'est pathétique. Et on est tous là, au bord du vide (en apparence), tétanisés. La différence entre avoir peur et être libre: l'inspir en toute confiance, la respiration, qui est l'acceptation des conditions ambiantes, le don de soi par l'arbre des poumons. Un arbre qui ne ferait pas de feuilles? . C'est vrai qu'on ne respire presque jamais vraiment, en conscience.

    Il est beau ton blog en couleur brique. Seule petite difficulté: pas facile de revenir à l'accueil, il faut trouver le petit lien et remonter en haut de l'article.

    Bonne journée et bonne inspiration. :)
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :