• "Le Yoga dans une société en mutation". Conférence à Lille

    Image associée

    V endredi 23 novembre 2018 - 19h

     

    Salle Miro-Dali Centre Culturel   de la  Madeleine

     

    35 Rue Saint-Joseph, 59110 La Madeleine

     

    5 euros 


    Dans une société de plus en plus en manque de repères, anxiogène, malmenée par le diktat du « tout tout de suite», le culte de l’individualité , de l’image et de l’excellence à tout crins , source de tant d’angoisse et de frustration, il est évident que le Yoga , philosophie millénaire prônant la patience, le discernement et la rigueur puisse interroger en prenant le contre pied de ce qui précède. Comment s’extraire d’un «moule» , d’un formatage qui, pour beaucoup, est synonyme de souffrance? Interroger et intéresser de plus en plus de personnes qui souhaitent trouver des points d’appui, des socles sur lesquels se tenir debout, tant physiquement que psychologiquement. Plus clairement, comment restaurer la confiance, -sœur cadette de la foi dirait Charles Peguy- pour avancer et conserver un désir de Vie.

    Le Yoga, un des six grands systèmes philosophiques de l’Inde, qui signifie unir, joindre, mettre ensemble , comprend dans sa profonde intelligence l’importance du corps et du Souffle. Respectueux de la singularité de chacun, il s’adapte à la personne et non l’inverse. C’est effectivement par le biais du corps que nous sommes à même de découvrir le Monde qui nous entoure. Et le Souffle est le cadeau inestimable , prêté pour un temps, qui nous anime.En travaillant avec régularité, ardeur, sans aucun esprit de compétition, -le tapis apprenant la modestie et l’humilité- dans une ambiance intérieure faite d’aisance et fermeté, les retrouvailles avec soi-même deviennent possibles. Parce que l’on ne peut pas tricher, se mentir en pratiquant. Si l’on force dans une posture, la blessure nous guette, et à l’inverse, si nous «paressons», rien ne se fera. La pierre angulaire est la juste mesure, aller vers ses limites sans esprit de compétition, mais aller y voir, se tenir sur la frontière avec discernement.
    Voilà pourquoi, en ces temps bousculés, le Yoga peut être un axe, une colonne vertébrale qui permet de tenir fermement le cap.


    *** Après une maîtrise d’espagnol (Sorbonne) et des études de droit (faculté d’Assas),Isabelle Morin-Larbey découvre le Yoga en 1978 qu’elle enseigne depuis maintenant près de 40 ans dans la lignée de Krishnamacharya. Formatrice d’enseignants notamment à l’École Française de Yoga de Paris, elle transmet l'enseignement d’Yvonne Millerand. Élue présidente de la Fédération Nationale des Enseignants de Yoga en 2009, elle est passionnée par les voyages et l’Inde où elle a séjourné à de multiples reprises. Très intéressée par les confluences entre monde occidental et oriental, la tradition et la modernité, elle s’attache dans sa transmission à mettre en évidence leurs passerelles tant culturelles que spirituelles.
     

    Tarif public : 5 €

    Voir également cet article et celui-ci

    « Vous êtes le ciel

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :