• Le yoga peut-il restaurer l’image du corps?

    383837_251347028258813_100001505547710_727661_1829195628_a.jpg

    En quoi le yoga peut-il restaurer l’image du corps de quelqu’un qui n’a pas eu la possibilité d’entrer en amitié, en intimité avec ce corps ?

    En pratiquant le yoga régulièrement, on se met à habiter son corps de l’intérieur, à le connaître de l’intérieur, à avoir comment compter sur lui, comment l’entendre et l’apaiser, comment s’appuyer sur le souffle qui le traverse, et comment le remercier aussi…. De ce fait, on quitte peu à peu l’image mauvaise que l’on a de soi ou celle que l’on suppose aux autres de nous. Le bien-être laisse une trace et la sensation bienfaisante du dedans s’unifie à l’image du dehors. De ce fait, la personne devient moins esclave de sa représentation. Son intériorité lui donne une force et une indépendance aussi. Un calme. Elle crée en soi la conscience d’un espace inviolable.

    Un enfant qui n’a pas été touché, caressé par sa mère a des difficultés avec son corps dans sa vie future, dans sa relation avec l’autre. En quoi le yoga peut-il y remédier ?

    Le yoga est une éducation, un apprentissage dans la douceur de la coordination de toutes les fonctions musculaires et articulaires pour créer de la stabilité ou du mouvement, ou de la stabilité dans le mouvement, et ceci au rythme du souffle. Toutes les sensations qui sont ainsi sollicitées pour créer cette cohérence vivante tapissent puis étayent une nouvelle conscience du corps, construisant une certaine unité de soi-même. C’est cette unité qui favorise l’équilibre intérieur et qui génère des effets pacifiants avec les autres. Comme porté par le souffle, le sujet s’approprie ses propres sensations au lieu de se croire pensé par un autre … Oui, le yoga peut aider à se refaire une nouvelle mère intérieure si celle-ci a fait défaut, grâce à une nouvelle unité psychomotrice.

    Le yoga ne peut-il au contraire augmenter ce retrait à l’intérieur de soi dans sa bulle de protection sans l’aider à s’extérioriser ? N’y a-t-il pas danger ? Le rôle de l’enseignant de yoga prend une autre dimension … Et tous en sont-ils capables ?

    Il convient en effet d’avoir une certaine idée du yoga en relation avec la vie, les autres, et le monde pour ne pas enfermer les gens dans une bulle. Si retrait il y a, il devrait être au service d’une méditation qui nous permet de repenser notre rapport à autrui.

     

    Christiane Berthelet Lorelle

    Carnets du yoga , mars 2007

                            

    « NostalgieUne semaine de jeûne »

  • Commentaires

    2
    Vendredi 13 Juillet 2012 à 11:36
    Yog' La Vie

    Merci Daniel. pour compléter cet article, celui d'aujourd'hui: passionant

    ÔÔ j'ai mis cette image dans mon mémoire ;-)

     

    Très bien aussi: "Le corps éphémère"

     

    coquelicot

    1
    Vendredi 13 Juillet 2012 à 11:22
    Daniel
    Très intéressant blog en harmonie avec le mien. Je suis prof de yoga et tout cela résonne en moi.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :