• Ne pas intervenir dans la vie des autres

    Ne pas intervenir dans la vie des autres

     « Il faut que vous appreniez à laisser vivre à vos proches, à vos amis, tout ce qu’ils ont à vivre. Ce sont parfois des être qui sont venus sur ce monde avec « de grosses valises ». La seule chose que vous pouvez faire pour eux c’est interférer le moins possible dans leur vie, les laisser vivre, même s’ils « reçoivent des coups », et les aimer.

    N’essayez pas d’interférer dans leur vie, vous n’y pourrez rien !

    Vous les aiderez dans l’Amour que vous pourrez leur donner. Il ne faut absolument pas que vous preniez leurs souffrances sur vous, qu’ils vous déstabilisent, parce que vous avez une autre mission que celle de vous laisser déstabiliser par vos proches.

    Ce que nous vous disons est dur mais est nécessaire à entendre ! Vous êtes vous, vous devez seulement donner énormément d’Amour à ceux qui vous entourent.

    Plongez en vous-mêmes, faites appel à votre propre divinité, et si vous désirez lui parler, demandez que les paroles qui sortiront de votre bouche soient des paroles de sagesse.

    Il ne faut pas trop intervenir dans la vie de ces êtres, il faut seulement leur envoyer de l’Amour et essayer de parler à leur âme.

    Il ne faut pas oublier qu’une âme est complète, peu importe l’âge de l’être humain. Actuellement, les êtres qui viennent sur ce monde ressentent encore beaucoup plus les différences vibratoires, et certains l’acceptent difficilement.

    Vous, humains, avez la particularité de toujours vous faire du souci pour les autres. Bien sûr c’est une forme d’amour, mais ce que vous n’avez pas compris c’est que lorsque vous vous faites du souci pour les autres, vous perdez un temps précieux qui vous permettrait de travailler l’Amour pour vous-mêmes.

    Il est nécessaire que vous compreniez que l’Amour qui émane de vous peut tout transformer autour de vous, que l’Amour qui émane de vous peut apaiser les colères, peut apaiser les tristesses, peut aussi guérir des malades. Avant de pouvoir générer cet Amour il faut que vous soyez dans la sérénité totale, que vous ayez une maitrise totale et une confiance totale.

    Ce n’est pas mettre la barre trop haute. C’est beaucoup plus simple que vous le supposez ! C’est votre mental, votre intellect, votre égo et les convenances mêlées à tout cela qui vous empêchent très souvent d’agir et de réagir avec sagesse, avec modération, avec Amour Inconditionnel. C’est toute une éducation qu’il faut maintenant lâcher.

    Il faut que vous arriviez à être vous !

    Nous insistons beaucoup pour vous dire que lorsque vous aurez passé un certain cap, lorsqu’il émanera de vous des énergies de Paix, de Sagesse et d’Amour, tout changera autour de vous ! Même les êtres les plus rétifs à la transformation pourront se transformer à votre contact.

    N’oubliez pas que celui qui est en face de vous, qu’il soit un enfant (surtout un enfant) ou un adulte va de plus en plus recevoir vos pensées. Il les percevra, il recevra. Il percevra aussi vos sentiments et votre Amour.

    Si les voiles tombent pour vous, ils tomberont pour tous les êtres humains, mais de façon différente pour chacun d’eux car chacun est différent.

    Faites tout ce que vous pouvez pour vous transformer intérieurement et pour demander à l’Etre Divin que vous êtes de s’exprimer beaucoup plus, de s’exprimer dans vos paroles, dans vos pensées et dans vos actes, de s’exprimer tout simplement dans votre vie au quotidien. N’oubliez pas de lui parler, et vous serez étonnés de sa réponse, parce que réponse il y aura, tout comme il y aura réponse de votre âme »

    Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :
    * qu'il ne soit pas coupé
    * qu'il n'y ait aucune modification de contenu
    * que vous fassiez référence à notre site http://ducielalaterre.org
    * que vous mentionniez le nom de Monique Mathieu

     

    « Argent et spiritualité (Isabelle Padovani)

  • Commentaires

    15
    Mardi 27 Juin à 20:50

    Merci pour cet excellent article !

    En effet, on ne peut pas rendre les gens heureux malgré eux... Mais si (et uniquement si) il y a une demande d'aide pour aller mieux, alors oui on peut aider et les guider sur leur chemin.

    Mais n'oublions pas que le chemin appartient à chacun et que le fait d'intervenir peut modifier le cours des choses, en mal ou en bien ;-)

    14
    Mardi 21 Juillet 2015 à 13:19

    Merci beaucoup Lula

    (le texte n'est pas de moi)

    13
    Lula
    Samedi 11 Juillet 2015 à 23:19

    Je viens de comprendre que c'était ce que je devais faire avec mon fils sourd qui est muré en lui. 


    Il m'aura fallu beaucoup de temps. Mais j'ai compris. 


    Je vous remercie profondément d'avoir écrit ce texte qui est comme un reflet. 


    Je remercie ce jour de m'avoir permis de le lire 


     

    12
    Mardi 23 Juin 2015 à 18:52

    ngrenadine, je ne suis pas sûre de comprendre. S'il y a l'idée d'abandonner, il y a aussitôt le désir moral de ne pas le faire. Ça reste alors quelque chose qui partirait d'un vouloir mental et non d'un désir spontané guidé par le cœur.

    ...De la même façon que quelqu'un vous ferait un cadeau en remerciement du votre, même s'il n'a pas de sympathie pour vous, juste pour avoir sa conscience tranquille.

    11
    ngrenadine op
    Mardi 23 Juin 2015 à 07:00
    Le pas le plus difficile a ne pas franchir est celui entre la non intervention et l'abandon...
    10
    Lundi 22 Juin 2015 à 14:25

    Jojo: est-ce que parce qu'on se sent coupable qu'on est une meilleure personne? ... Ceci est une croyance inconsciente, un conditionnement.

    La culpabilité vient du passé, elle apporte une tension dans le corps. Il suffit d'observer cette tension au présent. Peu à peu elle va se dissoudre.

    La passé ou le futur apporte des tensions. Le présent amène la détente. C'est de cette détente que les attitudes et initiatives vont naître et ce seront celles-ci qui seront justes.

    9
    jojo
    Samedi 20 Juin 2015 à 17:36
    Je trouve cela très difficile je ni arrive tout simplement pas j essaie mais je ne suis pas capable je me sens tellement coupable
    8
    danielleg
    Mercredi 13 Novembre 2013 à 13:50
    danielleg

    Très vrai,mais ce n'est pas toujours facile de voir les gens que l'on Aime se détruire!

    On appelle cela le complexe du sauveur ?

    J'ai compris, j'me soigne Docteur   

     

     

    En fin de compte désapprendre,et s'auto réeduquer!

    Bisous a tous.

    7
    Mardi 1er Mars 2011 à 11:58

    merci pour ce partage immensément sage et responsable

    ça fait du bien au coeur

    douce journée à toi

    namasté

    6
    Lundi 28 Février 2011 à 13:31
    dju770

    On peut compatir ("souffrir avec") sans se laisser imprégner (au point de "couler avec") ?

    La fusion qui se fait entre le moi profond et l'être divin est du même ordre que celle que le couple vit dans l'union des corps : ne faire plus qu'un tout en restant soi. S'unir dans l'Amour c'est se donner à l'autre et tout attendre de lui... (pauvreté véritable).

    Amicalement

    5
    Jeudi 10 Février 2011 à 23:44
    Yog' La Vie

    Hello! Peut-être ressent-elle une part de responsabilité...

    Dis-lui de juste te raconter des histoires drôles!

    A bientôt,....je te ferai un petit coucou. Bises!

    4
    Jeudi 10 Février 2011 à 23:33
    Yog' La Vie

    Ce que le sauveur appelle destruction est peut-être salutaire à expérimenter pour la "victime".

    Oui, il y a plus à désaprendre qu'à apprendre. Bises.

    3
    Jeudi 10 Février 2011 à 23:30
    Yog' La Vie

    Question de dosage. Mais comme tu dis, cela vient de nos conditionnements. Qu'est-il bon de faire (le devoir) peut résulter avant l'action spontanée (comme par ex il serait mal vu de ne pas pleurer un mort).

    2
    Mercredi 9 Février 2011 à 11:59
    Annick

    j'ai envoyé ce texte à ma belle-soeur la semaine dernière.. Elle qui a trop tendance à prendre la souffrance des autres.. Et qui en ce moment est "à mes côtés"... et je ne voudrais pas qu'elle en souffre.. Juste qu'elle soit présente avec son amour, sa compassion, ses sourires, ses tendressed.. mais pas qu'elle endosse mon abandon à "son compte".

    Bises Marie-Yog !

    1
    Mardi 8 Février 2011 à 05:30
    Miche

    Quoi que nous fassions nous intervenons dans nos vies respectives, décider de « non ingérence » est encore intervenir.

    Nous ne sommes pas ces entités isolées que nous pensons être, mais le résultat de liens d’interdépendances, de conditionnements multiples.

     

    Ce qui pose problème, ce sont les jugements, et tout ce qui émane de notre volonté de maîtrise, sur les autres, sur la vie …

     

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :