• Nouvelles en vrac

     

     http://i01.i.aliimg.com/wsphoto/v0/1314387891/On-sale-80-120cm-red-carpet-soft-font-b-rugs-b-font-and-carpets-washable-font.jpg

    Hier j'ai regardé ce film: Dirty pretty things, loin de chez eux. Je suis restée crispée pendant toute sa durée. La vie des clandestins est déjà très difficile et de la vermine en profite. Mais comme le disait Lucien Jacques...

    Cet après-midi, c'était vélo jusqu'au village ou habite YogDeux. Une belle lumière avec 16°. 50 mn à l'aller avec le vent de face, plus cool au retour. YogDeux a une machine qui fait du très bon café, Allez, va! Et un p'tit carré de chocolat? Oui!

    La vie est belle.

    Mes vacances se terminent. Je n'ai pas un emploi du temps apparemment surchargé puisque je ne donne que 8 cours de yoga par semaine. Mais il faut du temps pour la préparation: écrire la séance et la pratiquer. Et la route à faire. Même pour 1h15 de cours, avec le temps de déplacement + quelques courses au passage, la matinée est prise. Cela m'a donc fait du bien de ne presque pas utiliser la voiture.

    J'ai assez peu pratiqué physiquement de yoga pendant ces 2 semaines. Quelques minutes par jour de mouvements doux et de respiration suffisent néanmoins pour me retrouver. Les lectures et audios de Jean-Jacques Mantel font le reste.

    J'ai lu un peu sur les chakras dans l'idée de faire une matinée de stage en mai. Mais mais mais, le gentil élu à qui je demande la salle n'est pas pressé de répondre...Élections sûrement. En attendant, je ne peux envoyer mes flyers.

    Jeudi, au marché, j'ai flashé sur un grand tapis rouge à 45 euros (bon, à ce prix là, ce n'est pas de la laine). Il est maintenant dans mon salon. Comme c'est agréable de marcher pieds nus dessus et d'y faire du yoga! Je vais coudre ou trouver des coussins rouges, comme ça va être beau!

    J'ai rangé ma bibliothèque. Je voulais que les livres de yoga soient tous rassemblés au même endroit. C'est l'occasion de mettre de côté ceux que je ne lirai plus et qui seront peut-être déposé au compte-goutte sur des bancs publics.

    Ce matin, le soleil inondant le salon, d'autant plus flamboyant avec tout ce rouge qui visiblement attire, voici, ce qui n'est pas coutume, installés dans le canapé, l'amie de YogTrois lisant un tintin, et YogTrois lui-même, jouant à un jeu électronique. Je me suis jointe à eux pour lire ce livre retrouvé. Ça m'a parachutée dans des atmosphères diversifiées, les souvenirs joyeux balayant, malgré tout, le reste.

    Nouveauté: des séances de méditation en groupe à la maison. D'habitude, j'y vais le mardi soir. C'est sur mon chemin quand je rentre du yoga (3 cours qui se suivent le mardi am). Pour ces vacances j'ai proposé que ce soit les autres qui viennent chez moi. Des méditants se lançant dans le crudivorisme, c'est l'occasion après la méditation de se faire des jus. Tout le monde apporte quelque chose et participe à l'épluchage. A 8, nous sommes serrés comme des sardines dans ma cuisine en forme de couloir. 

    Je fait partie maintenant avec 2 autres méditants du groupe "Régénère" du Nord. Une réunion par mois. le mois dernier, nous étions 16 à Lille. 

    Bon, Mr Yog a besoin de l'ordinateur....

    A bientôt pour la suite!

     

    10 mars

    Hier, 2 heures de marche nordique sous un magnifique soleil!

     

    Nouvelles en vrac

    « Ma première soupe crue chaudeLes Chakras: esprit clair »

  • Commentaires

    7
    danielleg
    Mercredi 12 Mars 2014 à 07:19

    Oui, il me semble que nous avons 'Tous' grandit, chacun Grâce à Tous, Grâce à Dieu !

    Merci Yog :)

    6
    Mardi 11 Mars 2014 à 21:41

    Oui Danielle, je reconnais que maintenant c’est moins vivant. La raison est que je suis davantage occupée, que je cherche aussi moins à amuser la galerie (ce qui voudrait dire que je me sens mieux avec moi-même), le temps de la nouveauté également est passée, que la vie des blogs n'est pas la vraie vie puisqu'on ne se montre jamais tel qu'on est,  le hasard fait aussi que des gens que je connais lisent mon blog et que je m'autorise un peu moins les p'tits délires happy.

    Merci pour ce mot nostalgique!

    5
    danielleg
    Mardi 11 Mars 2014 à 17:04

    J'aime bien quand tu te raconte, ça me fait penser au blog avant :)

    y avait renard, tout est bien :),vieux Jade, narf et encore bien d'autres, on s'est bien marrer !

    Bisous!

    4
    Mardi 11 Mars 2014 à 02:24

    Merci Daniel! Comme j'ai peu de retours, je doute de l'intérêt de mes propos. Quelquefois je me lâche, ça met un peu d’humain là dedans smile. Ainsi, on "cerne" le personnage. Mais le personnage n'est au fond personne, ce que je raconte n'est que vagues mouvantes à un moment donné. La Connaissance est tout autre chose n'est-ce pas? yes

    3
    Lundi 10 Mars 2014 à 18:03
    Daniel

    J'aime beaucoup ces tranches de vie. Le quotidien est très intéressant. Le raconter permet de mieux faire connaissance. Pour ma part, dimanche matin, je me suis mis torse nu dans mon jardin et j'ai fait de grandes respirations . Puis j'ai ouvert mon corps au maximum pour capter l'énergie solaire. J'aime cette connexion.

    2
    Lundi 10 Mars 2014 à 13:24

    Coucou Pam!

    Ce tapis là, c'est une photo prise sur le net.

    Le film est un thriller mais c'est tout de même une réalité. Même s'il existe de très bonnes initiatives, il n'y pas eu que de belles choses concernant, par exemple, les migrants de Calais. Mondes multiples mais tu as raison de dire qu'en montrant les belles choses, les humains s’imprègnent du meilleur.

    Oui, reprise ce soir...et le soleil brille encore!

    Bises et à bientôt!

    (J'ai rajouté une photo prise hier)

    1
    pam!
    Dimanche 9 Mars 2014 à 09:41

    il est beau ton tapis !!!!

    quand au film dont tu parles (que je n'ai pas vu) il me fait penser à un reportage de la 2, après le JT de 13h un week-end il y a plusieurs mois, (je n'ai pas encore retrouvé les références) : on  y voyait un magnifique exemple d'alternative aux horreurs des camps comme Lampedusa. Une toute petite commune italienne victime de l'exode rural après avoir réhabilité les maisons faisaient venir des familles d'immigrés démunis de tout. Ils s'installaient et petit à petit permettaient au village de revivre (école, commerces...) la vie revenait avec eux, et l'ouverture d'esprit des vieux du village qui parlaient de traditions d'accueil ancestrales de nos pays. C'était plein d'espoir, de générosité, de partages, chacun apportant à l'autre à sa mesure et à sa façon. Le village sauvait les immigrés qui sauvaient le village.  Et bien sur, le village servait d'exemple à d'autres villages dont on voyait les maires venir s'inspirer pour reproduire chez eux. Quelques familles accueillies dans chaque village plutôt qu'un entassement inhumain et désespérant... et en plus le maire expliquait que le cout était insignifiant en rapport avec l'argent nécessaire pour faire "survivre" chaque immigré dans un camp comme Lampedusa.

    Quand les infos radios ou télé nous parleront enfin des initiatives positives, des solutions humanistes, des belles choses et des belles gens, tout le monde reprendra espoir et ça fera boule de neige... à moins que les gouvernants de tous les pays aient intérêt à ce que chacun reste chez soi avachi devant sa télé pour ne rien remettre en question, simple consommateur silencieux et angoissé facilement manipulable ? que ce ne soit pas notre cas ne nous dédouane pas de chercher des solutions !

    désolée, je ne voulais pas être si bavarde ! bonne dernière journée de vacances ensoleillée et bonne reprise demain !!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :