• Paix

    http://2.bp.blogspot.com/_6omX_IiBnTI/TTsOQZ1UvnI/AAAAAAAAAl8/5chinJmCqIw/s1600/zen-wallpaper-7.jpg

     

    La paix est une guerre qui érige un état impossible à décrire, qui touche aux limites du langage et qui rend l'exercice d'écrire délicat.

     

    Oui, il s'agit d'une guerre contre les tendances les plus délétères. Elle est la dérision face aux tracas et aux postures du quotidien. Elle est la franche rigolade au coeur des fourberies les plus viles, une aptitude à ne plus se penser comme quelque chose d'important, d'intéressant, d'utile. Je suis tranquille dès que je ne suis plus grand chose pour personne, y compris pour moi. Je fais peu. Je fais le feu, je prépare la soupe, j'épluche les patates. Je désapprends et me consacre à vivre l'hiver, saison utérine comme tu l'écris fort justement.

     

    Je ne sais pas de quoi sera fait tout à l'heure. Je ne sais pas non plus quels sont les composés qui ont tiré du passé ce qui a dessiné cet instant. J'attends l'heure d'aller chercher les piafs à l'école. Non, je n'attends pas. Je vis, assis, léger. Je ne suis plus en mesure d'être un guerrier en dehors des arènes de ma personnalité fissurée. Je laisse les polémiques aux polémistes, les insultes aux images blessées que j'observe s'étioler. Je polis les crevasses qui laissent passer la lumière sans la filtrer. J'élargis mes jours ; je possède la nuit. Non, je ne sais pas où tout cela me conduira et c'est très bien ainsi. Je suis content d'avoir quarante balais et même un peu plus. Je suis content de ce chemin emprunté jusqu'ici et s'il devait s'arrêter là, tout de suite, je me dirais sans tressaillir que j'ai totalement, intimement, fait ce que j'ai à faire. Vivant, je n'ai pas peur de mourir, nul besoin de m'agiter, en cet instant. Je suis reconnaissant.

     

    Sans doute est-ce cela "domestiquer" la mort : vivre l'instant avec une telle intensité qu'il éteint l'impression même d'être né.

     

    Très bel article de Nat

     

     

     

    « La détoxinationUne définition du yoga »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    5
    pam!
    Dimanche 12 Janvier 2014 à 16:38

    merci pour ce partage de tranquillité.

    4
    nat
    Mercredi 13 Novembre 2013 à 13:58
    nat

    Merci.

    J'apprécie ce partage et la photo que tu as choisie pour illustrer des mots qui nous appartiennent à nous tous humains, comme ceux que je lis ici.

    Namaste.

    3
    Néa
    Mercredi 13 Novembre 2013 à 13:58
    Néa

    Oui, très beau texte. Il m'avait déjà "saisie" lorsque je l'avais lu sur son blog il ya une dizaine de jours. Je suis contente de le retrouver ici; il est à sa place  

    2
    Mardi 28 Février 2012 à 08:22
    Yog' La Vie

    Merci Néa!

    Ses textes sont vraiment bien.

    1
    Lundi 27 Février 2012 à 21:12
    Yog' La Vie

    Nous sommes tous concernés mais beaucoup ne voient pas, ne sentent pas, et de ce fait se laissent embarquer par la non paix.

    Dès que nous savons rire de nos travers, en les acceptant sans drame, nous avons fait un grand pas.

    Ce sont des mots qui me parlent et dont j'ai bien besoin en ce moment. Encore Merci.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :