• revetk2


     

    Une blessure devient obstacle à partir du moment où elle nous empêche d'avancer sur notre chemin vers l'épanouissement naturel.

     

    Notre moteur psychique est alimenté en grande partie des émotions profondes, cachées, qui continuent à résonner avec la blessure originelle. Ce sont des sentiments de colère, d'humiliation, de culpabilité que nous avons peur de montrer aux autres et surtout à nous-mêmes. Nous les considérons dangereux. Nous sommes mal à l'aise avec ces émotions et surtout nous n'avons pas envie de nous souvenir de l'événement primaire, ni des impulsions qui y renvoient. Nous les endiguons profondément, espérant ainsi les faire disparaître. De puissants mécanismes de défense s'installent et ce qu'il faut comprendre, c'est que ces sentiments secrets influencent en permanence la qualité de nos relations. Ils décident de notre succès professionnel et déterminent nos réactions au deuil et à la joie.

     

    N'oubliez jamais qu'un obstacle ou problème auquel vous vous confrontez représente avant tout une masse ou une quantité d'énergie. Nous avons attiré cette énergie dans notre champ d'expression, il faut donc la travailler.

     

    Cette énergie, si vous savez l'apprivoiser, vous pouvez l'utiliser de manière constructive en la libérant. Elle vous permettra dans ce cas d'avancer, mais elle peut aussi se retourner contre vous et imploser. Il est essentiel de comprendre comment la difficulté est comptabilisée dans notre métabolisme énergétique.

     

     
    triste10.jpg

     

     

    Le principe de base "action-réaction" intervient ici: ce que nous faisons va appeler inévitablement une réponse-réaction. Encore faut-il reconnaître l'action, afin de ne pas être surpris par la réaction. C'est là que les choses se compliquent. Nous avons attiré un obstacle dans notre champ énergétique, mais que faire de lui? Quelle place lui accorder? Reconnaître la place qu'il occupe s'avère souvent difficile, voire insupportable. Si nous refoulons un problème qui paraît insoluble, notre peur de rencontrer les fortes émotions et impulsions s'y référant et que nous pensons négatives va nous amener à des comportements et façons de parler qui viennent paradoxalement renforcer le problème.

    Pour travailler un obstacle, il faut se tourner vers l'obstacle, aller à sa rencontre, ainsi qu'à celle des sentiments cachés qui l'accompagnent au lieu de tout faire pour les éviter.

     

    Il faut entrer en relation avec ces sentiments et les écouter: la douleur, la colère et la culpabilité sont des réactions normales et spontanées, mais il ne faut pas qu'elles deviennent une excuse. Les répéter, c'est admettre que ces blessures anciennes fassent le lit de notre autosabotage.

    Il faut accepter avec confiance l'idée que tout ce qui arrive s'inscrira dans notre livre de vie, que l'on ne peut se limiter à opposer le bon au mauvais. Ce n'est qu'en prenant un nécessaire recul que l'on peut porter un autre regard sur un moment difficile et comprendre que, en fin de compte, le mauvais a aussi du bon et inversement. Si nous considérons l'aspect émotionnel refoulé, si nous lui permettons de faire surface, si nous acceptons la douleur qui l'accompagne, nous comprendrons mieux les mécanismes profonds qui nous animent et pourrons évaluer s'ils sont utiles à notre épanouissement ou si, au contraire, ils sont un élément destructeur qui nous enferme dans notre solitude, nos difficultés relationnelles, notre attitude de sabotage.

     

    rockwell_girlatmirror_640.jpg

     

     

    Pour retrouver la lumière, il faut franchir l'obscurité. Notre univers est ainsi fait et il ne manque jamais une occasion de nous le rappeler en nous mettant à l'épreuve. L'absurdité de la vie devient plus facile à regarder à partir du moment où nous la percevons comme une leçon et comme un outil. Affronter nos émotions refoulées, cette partie de nous-mêmes que nous n'avons pas envie de voir, nous aide à élargir notre horizon, à changer notre angle de vue, à accepter que la lumière et l'ombre se suivent naturellement, et surtout nous autorise à en faire l'expérience, à vivre en l'intégrant au moment présent.

    Cela demande du temps et une disposition à se laisser porter par le processus du changement naturel.

     

     

    Nous pouvons voir, par-delà le bien et du mal, cette dualité qui nous est dictée par notre ego, instance de protection, de survie et de contrôle. Nous pouvons dépasser le champ de l'ego pour entrer en résonance avec le champ énergétique universel, lequel ne connaît pas la dualité, mais nous ouvre la porte vers la vision symbolique des choses et nous permet par là de sortir du cercle du bien et du mal. Tout jugement sur une situation résonne énergétiquement et pèse immanquablement sur la balance de la vie. Nous devons apprendre à laisser les situations suivre leur cours, les ressentir et les accompagner en restant ouverts au développement qu'elles nous offrent. Chaque situation contient son enseignement, lui-même particulier et différent pour chacun d'entre nous.

    Pourquoi cette reconnaissance est-elle si difficile?

     

    Les sentiments et les émotions qui naissent en réponse à une certaine situation sont le reflet d'une forme de communication intérieure qui navigue entre le passé-présent et cherche à établir un lien entre le corps et l'esprit.

     

    Cette communication est souvent oubliée, perdue. Les sentiments ne sont pas reconnus et ne peuvent se vivre librement.

     

    Un sentiment donné en cache souvent un autre, bien  plus profond, mais aussi plus douloureux. Par ex., la colère cache presque toujours une peur qui ne peut s'exprimer. N'oublions pas que chaque problème qui se pose à nous est notre problème. Il résonne avec notre vécu antérieur, et nous le façonnons en conséquence. Il nous concerne et fait appel à notre capacité à y répondre, capacité aussi bien émotionnelle que rationnelle. Mais aucun problème ne doit inonder tout ce que nous sommes, aucun problème ne doit conduire la personne à s'identifier à son problème et donc en même temps à transmettre ses limitations. 

     

    ufl90pa0.jpg

     

    Si, pour une raison quelconque, ce travail actif de reconnaissance et d'intégration émotionnelle ne peut se faire, ce conflit imprime dans notre tissu vital la vibration spécifique et propre à ces émotions cachées, qui continuent ainsi d'occuper le champ vital.

     

    Si notre champ énergétique a déjà intégré le problème, s'il lui a trouvé une place, il convient de se demander si cette place correspond effectivement à celle que nous souhaitons lui donner. Trop souvent une situation que nous vivons comme problème devient une partie de nous-mêmes. Elle nous envahit et nous dépensons notre énergie vitale pour trouver une solution à quelque chose d'extérieur. La blessure originelle, quant à elle, reste cachée. Savoir relier une situation difficile à une blessure enfouie exige une introspection consciente.

     

     

     

    Liliane Reuter


    Pris chez Caplibre


    Images



    16 commentaires

  • Mer Nord

     

    C'est à la faveur de ces moments de tensions qui surgissent parfois des choses que l'on aurait jamais perçues, entendues ou dites dans des conditions normales, et qui s'avèrent utiles.

     



    votre commentaire
  • Bottes-de-paille-brouillard.JPG

    Cap Blanc Nez 19 aôut 2012

     

     

     

     

    Quand le mensonge prend l'ascenseur,

     

    La vérité prend l'escalier.

     

    Elle met plus de temps

     

    Mais elle finit toujours par arriver.

     

     

    ...Alors pourquoi (se) mentir?

     

     

    ___________________________________

     

      mcjry01u

     

    Pour retrouver toutes les photos & articles de ma région,

    une nouvelle rubrique:

     

    Région Nord Pas de Calais

     

     


     



    votre commentaire
  •  

     

    sommeil.jpg

     

     

    L'exercice n°8 est ici

     

    Chaque soir, avant de vous endormir, présentez à votre esprit le problème ou l'affaire qui le préoccupe et considérez-le un instant sans vous étendre dessus ou permettre à votre esprit de le discuter.

     

    Affirmer ensuite ce que vous désirez...Puis laissez-vous aller au sommeil, de manière à "ouvrir le champ de votre superconscience".

     

    La solution vous apparaîtra à l'improviste soit au cours de vos occupations des jours suivant, soit au réveil.

     



    votre commentaire
  •  

     

    Mediter.jpg

     

    L'exercice n° 7 est ici

     

    Cet exercice de méditation vous montrera qu'il est simple de méditer et d'obtenir des résultats immédiats.

     

    Choisissez un endroit calme et tranquille. installez-vous confortablement sur un lit ou dans un fauteuil. Arrangez-vous pour être sûr de ne pas être dérangé: arrêtez le téléphone, les sonnettes et tous les appareils pouvant interrompre votre méditation. Puis fermez les yeux.

     

    Essayez de ne pensez à rien pendant une minute.... de vous détendre et de faire taire ce mental qui blablate sans cesse dans votre tête. Vous constaterez vite qu'il est difficile de l'arrêter et encore plus de ne penser à rien, du moins au début.

     

    Alors, commencez par vous concentrer sur votre respiration: "inspiration, expiration"; ou bien sur un point imaginaire situé au milieu de votre cerveau ou bien un point situé à quelques centimètres devant vos yeux fermés... et laissez le calme vous envahir et le silence se faire dans votre tête.

     

    Si des pensées vous viennent, ou un bruit survient, n'essayez pas de le chasser, vous n'y arriverez pas. Non, laissez-le entrer, mais dites-lui de ne pas s'arrêter et de ressortir comme il est venu sans l'arrêter!

     

    Ce petit exercice ne vous prendra qu'une minute ou deux. Il vous permettra à chaque fois, de retrouver votre calme et la juste vision des choses et des évènements.

     

    Vous pourrez renouveler cet exercice aussi souvent que vous le voudrez, en tous lieux et en toutes circonstances. Il est conseillé avec la pratique, de prolonger la durée des séances.

     



    votre commentaire
  •  

    Arbre-energie.jpg

    L'exercice n°5 est ici

     

     

    En vous promenant dans la forêt, choisissez un bel arbre, fort et rigoureux. Approchez-vous de lui et placez-vous le dos contre son tronc. Vous êtes ainsi dans son aura. Posez vos mains sur son écorce juste derrière vous. Restez un instant dans cette position et ressentez ce qui se passe.


    Si vous ne sentez rien de particulier, vous pouvez demander dans un premier temps, à ce qu'il évacue vos énergies usagées et viciées...puis à ce qu'il vous recharge en énergie.

     

    C'est très efficace.

     

     

    L'exercice n°4 est ici


    votre commentaire
  • 26844114.jpg

     

     

    L'exercice n°6 est ici

     

     

    Exercez-vous dans toutes les situations, même celles qui vous semblent les plus pénibles de votre vie, d'en ressortir les points positifs et profitables pour vous, pour votre position ou pour votre évolution.

     

    Vous verrez qu'en tout évènement, il y a toujours quelque chose de bon. Ainsi, progressivement, vous vous habituerez à regarder le côté positif des choses plutôt que le revers de la médaille.

     

     

    L'exercice n°4 est ici

     

     


     

     


    4 commentaires
  • http://www.diva-yoga.com/images/billet/relaxation.jpg

     

     

     

    L'exercice n°1 est ici

     

    Exercice destiné à développer un esprit positif et confiant dans l'avenir.

     

    Installez-vous confortablement dans un fauteuil et imaginez-vous ou voyez-vous par exemple, comme une personne dynamique, en pleine forme, active à qui tout sourit, qui a la chance et le succès. Vous pouvez également vous voir bien habillé(e), beau/belle, magnifique et sûr(e) de vous, en train d'aller et venir dans vos différentes activités...sous les yeux admiratifs de votre entourage.

     

    Imprimez ensuite cette image dans votre tête et répétez-là régulièrement plusieurs fois par jour. Cette image deviendra alors peu à peu votre réalité.

     

     

    L'exercice n°3 est ici

     


    2 commentaires
  • http://www.ville-bezons.fr/uploads/pics/printemps_des_droits.jpg

     

     

    1. Inscrivez toutes les valeurs, tous les éléments qui étaient importants pour votre mère... ce qui guidait sa vie et ses décisions. Par exemple l'argent, le don de soi, l'attention aux autres, le pouvoir,...

     

    2. Une fois cela réalisé, faites de même pour votre père.

     

    3. Pour terminer, faites la même chose avec vous.

     

    Vous constaterez que de nombreuses valeurs sont communes entre vous et chacun de vos parents. Vous avez ainsi pris à votre propre compte, des valeurs appartenant à vos parents. Ainsi ces valeurs, ces croyances, ces peurs, ne sont pas les vôtres. Alors est-ce vraiment sur ces valeurs que vous voulez construire votre vie? A vous d'y réfléchir et à vous de choisir. Mais maintenant, la décision que vous prendrez sera effectuée en toute connaissance de cause....ce qui n'était pas le cas auparavant!

     

     

    L'exercice n°2 est ici

     

     

    chambre.JPG

    Je suis en train de faire du rangement et j'ai retrouvé ces exercices imprimés il y a longtemps.  Il y en a 12 que je publierai chaque jour. Je n'ai pas noté ni ne retrouve la source, donc si l'auteur passe par là....

     

    J'ai rendu mon mémoire et donné mon dernier cours lundi soir. Je vais me délecter de tout ce temps libre, c'est à dire pratiquer un peu plus, créer de nouvelles séances pour la rentrée et aller tremper mes pieds dans l'eau salée. Pour le haut, j'attendrai que la météo soit meilleure....quoique il est plus facile de se mettre à l'eau quand elle parait plus chaude que l'air!

     


     

    Bray-Dune.JPGC'est un peu comme ça pour l'instant din ch'Nord.

    (Plage de Bray-Dune l'an dernier)

     


     

    Eglise-Bray-Dune.JPG

    Belle image ....pour demander du beau temps!

    (Photo prise dans l'église de Bray-Dune l'an dernier)

     

     

     

    eglise--bray-dune.JPG

    Une pierre deux coups...


     

     

    Plage.JPG

    A la fin du mois, ce sera les vacances....la Bretagne et ses reliefs sauvages

    ...ce qui manque un peu ici.

     

     

     

    Chien-cornet.JPG

    Un ice dog

     


     

    Coucher-soleil-croix.JPG

    C'est souvent le soir que le soleil apparait (photo de Mr Yog, de la fenêtre de notre chambre)

     


     

     

    ...Ben tiens, v'la que je raconte ma vie, que je fais à nouveau dans le pipôle. C'était pas prévu mais "ça" s'est fait .  Profitez-en pendant que je suis de bonne humeur (arf!)

    ...C'est comme ici, les gens se plaignent du mauvais temps et quand il fait beau, ils disent que ça ne va pas durer. ...S'il n'y avait pas la météo, de quoi parlerions-nous!

     

    Allez, salut mes gens! Je vais tenter jusqu'aux genoux. http://www.smiley-lol.com/smiley/saisons/hiver/vil2_glace.gif

     

     

     

     



    6 commentaires
  •  

    14 critères sur 30 suffisent à établir le diagnostic de harcèlement moral ou de manipulateur relationnel.
    1. Il culpabilise les autres, au nom du lien familial, de l’amitié, de l’amour, de la conscience professionnelle, etc.

    11. Il sait se placer en victime pour qu’on le plaigne (maladie exagérée, entourage «difficile», surcharge de travail, etc.)

    21. Il peut être jaloux même s’il est un parent ou un conjoint.

     
    2.Il reporte sa responsabilité sur les autres ou se démet de ses propres responsabilités.

    12. Il ignore les demandes (même s’il dit s’en occuper).

    22. Il ne supporte pas la critique et nie des évidences.

    3.Il ne communique pas clairement ses demandes, ses besoins, ses sentiments et ses opinions.

    13. Il utilise les principes moraux des autres pour assouvir ses besoins (notion d’humanité, de charité, racisme, «bonne» ou «mauvaise» mère, etc.)

    23. Il ne tient pas compte des droits, des besoins et des désirs des autres.

    4.Il répond très souvent de façon floue.

    14. Il menace de façon déguisée ou fait un chantage ouvert.

    24. il utilise très souvent le dernier moment pour demander, ordonner ou faire agir autrui.

    5. Il change ses opinions, ses comportements, ses sentiments selon les personnes et les situations.

    15. Il change carrément de sujet au cours d’une conversation.

    25. Son discours paraît logique ou cohérent alors que ses attitudes, ses actes ou son mode de vie répondent au schéma opposé.

    6. Il invoque des raisons logiques pour déguiser ses demandes.

    16. Il évite ou s’échappe de l’entretien, de la réunion.

    26.Il utilise des flatteries pour nous plaire, fait des cadeaux ou se met soudain aux petits soins pour nous.

    7.Il fait croire aux autres qu’ils doivent être parfaits, qu’ils doivent tout savoir et répondre immédiatement aux demandes et aux questions.

    17. Il mise sur l’ignorance des autres et fait croire à sa supériorité.

    27.Il produit un état de malaise ou un sentiment de non-liberté (piège).

    8. Il met en doute les qualités, la compétence, la personnalité des autres; il critique sans en avoir l’air, dévalorise et juge.

    18. Il ment.

    28. Il est parfaitement efficace pour atteindre ses propres buts mais aux dépens d’autrui.

    9. Il fait faire ses messages par autrui ou par ses intermédiaires (téléphone au lieu du face à face, laisse des notes écrites).

    19. Il prêche le faux pour savoir le vrai, déforme, interprète.

    29. Il nous fait faire des choses que nous n’aurions probablement pas faites de notre propre gré.

    10. Il sème la zizanie et crée la suspicion, divise pour mieux régner et peut provoquer la rupture d’un couple.

    20. Il est égocentrique.

    30. Il est constamment l’objet de discussions entre gens qui le connaissent, même s’il n’est pas là.

     

     

    La suite ICI


    22 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique