• Quand l'autre change

    http://www.yoga-lemans.org/yoga-au-mans-logo.png

     

    Bien souvent nous casons les gens dans des catégories.

    Parcelles de tous ordres:

    Argent, physique, situation professionnelle, amour,....

     

    Dérangés quand celui que nous jugions en dessous de nous se met à grimper des échelons et finit par nous dépasser.

     

    Alors, nous lui trouvons des circonstances favorables car nous sommes incapables d'admettre que celui-là a pu,

    à force de persévérance, de qualités,

    s'élever au "rang" qui lui appartenait.

     

    Nous n'aimons pas le changement de l'autre car il nous réduit à nos incapacités, à notre manque de courage, à tout ce qui nous renvoie à nos propres faiblesses que nous sommes incapables de regarder en face.

     

    Alors, la jalousie.

     

    Nous lui redisons ce qu'il était, ses erreurs,

    Notre malchance.

     

      Nous ne savons pas que l'autre a toujours vécu au présent sans faire de comparaison, qu'il a tracé tout simplement son chemin,

    parce que c'est ce chemin là qui lui convenait à ce moment là.

    Qu'il n'avait que faire du regard d'autrui

    quand il ne pensait qu'à nager dans le sens de son courant.

     

    29 mai 2011

     

     Copie-de-SSA54688--1280x768-.jpg

    « Relaxation audio: Aucune idée n’est innée en nous »

  • Commentaires

    5
    Lundi 6 Juin 2016 à 02:12

    Merci bcp pour le post ,

    Flying Love streaming

    4
    Lunetta!
    Mercredi 13 Novembre 2013 à 14:16
    Lunetta!

    ...! Voilà j'y suis allée jeter un oeil!! Tellement vrai, tellement touchant... quel maître quel disciple?... Comment se situer dans la relation à l'autre, où je m'y situe, selon ce que je connais de moi même?... qu'est ce que je mets derrière le terme maître?... Comment se voit le "maître" lui même aussi!? Quels sont mes propres projections?... Sa propre évolution peut déstabiliser l'autre parfois... A lui de savoir accépter le changement en effet... Un ami n'est "normalement!" pas un maître... La relation à l'autre est toujours mouvante, certain la voit où préfère la voire figée cela les rassure probablement... J'aime vraiment bien ton texte il m'est particulièrement parlant . Big bisous m'dame Yog !

    3
    Vendredi 10 Juin 2011 à 08:07
    Yog' La Vie

    Oui le maître est à placer entre guillemets, c'est un mot juste pour reconnaître celui qui redistribue son expérience. Il est là pour montrer les chemins possible mais pas pour marcher à notre place. Nous sommes tous tour à tour maître ou disciple puisque l'on prend et l'on reçoit à chaque instant.

    Mais il est vrai que je m'éloigne de plus en plus des donneurs de leçons, des conseillers de tous ordres.

    L'autonomie, il est vrai, peut déplaire quand l'autre se sentait dans un certain pouvoir.

    "La relation à l'autre est toujours mouvante". Oui, s'adapter sans cesse.

    Merci madame Lunetta! ....Weekend pluvieux, weekend heureux!

     

    2
    Jeudi 9 Juin 2011 à 10:51
    Yog' La Vie

    Ça, c'est un autre problème que j'appelerai arrogance. Mais je pardonnerais davantage aux jeunes qui sont en pleine construction d'eux-mêmes.

    1
    Dimanche 29 Mai 2011 à 06:48
    patriarch

    Je fus maître-ouvrier, mais je n'ai pas toujours apprécié les jeunes qui ont travaillé avec moi. Surtout lorsqu'ils sortaient des écoles de formations et croyaient tout savoir du métier, et crois moi dans chaque métier, il y a des astuces que l'on apprend que sur le tas.. C'est vrai que ceux-là ne furent pas nombreux..... belle  journée.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :