• Quelle est la relation entre le Yoga et le Vedanta ?

    Vedanta Philosophy | Indian Vedanta Philosophy | Vedanta Yoga ...

    L’ensemble des disciplines du Yoga a été résumé par Patanjali dans ses Yoga Sutras ou Aphorismes sur le Yoga. Sa dimension philosophique dérive partiellement du système Samkhya, avec deux ouvrages importants que sont Samkhya Karika d’Isvarakrsna et les Samkhya Sutras de Kapila, le fondateur du Samkhya.

    La pratique du Yoga inclut le suivi de valeurs éthiques et de certaines attitudes (yama, niyama), des prières (la dévotion a aussi sa place dans certaines écoles de Yoga), des postures (asanas) et des techniques de respiration (pranayama), la concentration du mental (dharana) et des pratiques méditatives (dhyana). Le but du Yoga est l’absorption du mental en divers degrés et culmine avec le nirvikalpa samadhi, un arrêt total des activités naturelles de l’esprit, sans aucune division entre le sujet et l’objet, qu’il considère comme étant synonyme de libération.

    Selon la philosophie du Yoga, la nature du problème est l’identification de l’individu avec son corps, ses sens et son mental produite par cinq obstacles ou impuretés (klesas), dont le principal est l’ignorance. Le sentiment du je envers le complexe corps-sens-mental, l’attraction et l’aversion, l’attachement à la vie sont les produits de cette ignorance. Dans le but d’éliminer cette ignorance, l’individu doit connaître la réalité, qui selon le Yoga et le Samkhya, consiste à séparer le purusha (la monade spirituelle individuelle) de la prakriti (la création toute entière qui inclut son corps et son esprit). Cela signifie que pour parvenir à la libération, l’individu doit réaliser par la discrimination et la pratique qu’il est une monade spirituelle pure et isolée (purusha) complètement distincte des procédés changeants de la nature (prakriti) présents dans son corps physique, ses sens et son esprit. Selon le Yoga, purusha et prakriti sont toutes deux des entités réelles et il y a autant de monades isolées que d’individus.

    Bien que cela apparaisse de prime abord être proche du Vedanta, il y a des différences fondamentales entre le Yoga et le Vedanta. Tout d’abord, contrairement au Yoga qui affirme un dualisme, entre purusha et prakriti qui partagent le même degré de réalité selon le Vedanta, il n’y a pas deux entités parallèles mais une seule réalité une et non duelle. La réalité de ‘je’ est la réalité absolue alors que l’univers tout entier est mithya, dépend pour son existence ou son être de cette réalité absolue.

    De plus, le Yoga affirme qu’il y a plusieurs purushas sous la forme de poches de conscience, qui sont indépendantes de la prakritiSelon le Vedanta, il n’y a qu’un je illimité, qui est la vérité de toute chose.

    Finalement, le but ultime du Yoga est le nirvikalpa samadhi, où le mental cesse totalement d’avoir des pensées. Le but du Vedanta n’est pas l’expérience du nirvikalpa samadhi puisque ce n’est qu’un état particulier et variable du mental qui se produit puis disparaît. Il n’est aucunement nécessaire selon le Vedanta d’éliminer ou d’arrêter les pensées pour comprendre leur réalité ; tout comme il n’est pas nécessaire d’enlever physiquement la vague ou l’océan pour comprendre que leur nature est eau. La réalité absolue est ce qui est invariablement présent au sein de toutes les expériences et doit être comprise comme telle.

    Il faut aussi préciser que certaines interprétations du Vedanta ont manqué de comprendre les implications du rôle essentiel du Vedanta comme moyen de connaissance, et donc comme moyen direct de libération. Cela les a conduit à affirmer que la nature illimitée du soi révélé par le Vedanta s’obtient par le nirvikalpa samadhi du Yoga, c’est à dire une ‘expérience’ de l’illimité.

    Malgré ces différences, nous pouvons noter que la description des différentes fonctions de l’esprit et du corps, le concept des trois qualités (gunas) de la nature ou prakriti élaborée par le Yoga et le Sankhya sont activement utilisés par le Vedanta.

    Les disciplines du Yoga, c’est à dire les exercices physiques et les techniques de respiration ainsi que les valeurs et attitudes du Yoga, peuvent très bien être utilisées par l’étudiant du Vedanta. En effet, elles peuvent se révéler utiles pour le préparer à la connaissance de la réalité. Le mental pacifié, mûr et contemplatif résultant des techniques du Yoga est un mental prêt à voir la réalité telle qu’elle est révélée par les textes du Vedanta.

    Source

    https://www.systerofnight.net/religion/html/hindouisme.html

    https://www.centrejaya.org/spip.php?article61

     

     

    « Message de l'eauManuel de survie par le Dr Luc Bodin »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :