• Vous êtes le ciel

    L’image contient peut-être : 1 personne, texte

    Quand quelqu’un vous critique, vous fait des reproches ou vous traite de tous les noms, au lieu de rétorquer immédiatement ou de vous défendre, ne faites rien.

    Laissez l’image de votre moi être diminuée et observez avec diligence la façon dont vous vous sentez au plus profond de vous. Pendant quelques secondes, vous vous sentirez peut-être mal à l’aise, comme si vous aviez rétréci. Puis, vous sentirez une vastitude intérieure intensément vivante. Mais vous n’avez pas diminué du tout. Au contraire, vous avez pris de l’expansion. Il se pourrait ensuite que vous fassiez une découverte époustouflante : quand vous êtes apparemment diminué et que vous ne réagissez absolument pas, c’est-à-dire pas seulement extérieurement mais également intérieurement, vous réalisez que rien de réel n’a été diminué, qu’en devenant moins vous êtes devenu plus.

    Quand vous ne renforcez plus la forme de votre moi, vous vous dissociez de l’identification à la forme, de l’image mentale de votre moi. En devenant moins (selon la perception de l’ego), vous connaissez en fait une expansion et vous faites de la place pour que l’Être puisse se manifester. Le vrai pouvoir, c’est-à-dire ce que vous êtes au-delà de la forme, peut enfin briller à travers la forme apparemment affaiblie".

    Eckhart Tolle
    (Nouvelle Terre, p.182-183.)

    Image associée

    La peur, la colère, l'anxiété comme toute autre émotion ou pensée, sont des visiteurs temporaires.

    Ils apparaissent à un certain moment dans le temps, restent en toi pendant quelques minutes, puis s'en vont.

    Toi, la conscience perceptive, es là tout le temps, comme le fond sur lequel toutes les émotions et les pensées apparaissent et disparaissent.

    Penses à l'écran de cinéma et aux images qui y sont projetées.
    L'écran n'est pas brûlé par les images enflammées, ni trempé dans les images de pluie ou de cascade.

    De même, tu es l'écran sur lequel les pensées et les sentiments sont projetés.
    Tu restes intact et intact dans la réalité.

    Comprendre ta vraie position en tant que témoin non affecté de tout est le but de la pratique de la méditation.

    En d'autres termes, tu n'es pas ta peur, tu n'es pas ta colère.
    Tu n'es pas tes émotions.

    Et tu n'es pas non plus tes pensées.

    Parce qu'elles vont et viennent, mais toi tu restes la/le-même.

    Il te faudra du temps pour réaliser pleinement ce fait.

    Pourtant, cela vaut la peine de s'y attarder, car cela apporte une grande liberté et une paix intérieure.

    Prends l'habitude de regarder le contenu de ton esprit.

    Objective tes pensées et tes sentiments, en te rappelant qu'elles ne sont que des visiteurs temporaires, et que tu n'es qu'un observateur.

    Pema Chodron

     Résultat de recherche d'images pour "ciel aquarelle"

    "Quand vous savez que tout ce qui se passe n'apparaît que sur l'écran de la conscience, et que vous êtes vous-même l'écran sur lequel tout cela apparaît, rien ne peut vous toucher, vous blesser ou vous faire peur."

    Swami Annamalai

     

    « Respiration réénergétisante "Le Yoga dans une société en mutation". Conférence à Lille »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :