• André Comte Sponville et son expérience mystique

     http://www.zoom-cinema.fr/media/photos/12423/le-soleil-derriere-l-arbre.jpg

    Sur  le chemin tout commence avec une expérience mystique.

    Karlfried Graf Dürckheim

     

    Expérience mystique : Quand il s’agit d’une expérience personnelle, l’expression peut faire peur. André Comte Sponville parle de sa propre expérience un jour de juin 2001.

     

    "Je ne suis pas du tout un mystique, je suis plus doué pour la pensée que pour la vie et plus doué pour la pensée conceptuelle que la pensée spirituelle mais j’ai eu au moins quelques moments de simplicité, en vérité extrêmement rare. Cependant, la première expérience était assez forte et assez nette pour qu’au fond toute ma vie en soit définitivement changée, toute ma vie et toute ma pensée. J’allais avoir vingt cinq ans, je me promenais avec des amis la nuit dans une forêt, nous étions quatre ou cinq, Plus personne ne parlait. Tout à coup, voilà une expérience que je n’avais jamais vécue. C’était quoi cette expérience ? C’était un certain nombre de mises en parenthèses.

     

    Mise entre parenthèses du temps, ce que j’appelle l’éternité. Tout à coup, il n’y avait plus le passé, le présent, l’avenir. Il n’y avait plus que le présent. Là où il n’y a plus que le présent, ce n’est plus le temps, c’est de l’éternité.

     

    Mise entre parenthèses du manque. Tout à coup et sans doute pour la première fois de ma vie, plus rien ne manquait. Mise entre parenthèse du manque, ce que j’appelle la plénitude.

     

    Mise entre parenthèse du langage, de la raison. C’est ce que j’ai après le silence. Pour la première fois peut-être de ma vie, je n’étais pas séparée du réel par des mots. J’étais de plein pied dans le réel.

     

    Mise entre parenthèses de la dualité. Ce que j’appelle l’Unité. J’étais Un avec tout. Mise aussi entre parenthèse de la dualité entre moi et Moi, entre la conscience et l’ego. Je n’étais qu’une pure conscience sans ego. C’est ce que j’appelle la simplicité.

     

    Mise entre parenthèses de l’espérance et de la peur. Bien sur puisque j’étais dans le pur présent. Pour la première fois de ma vie et peut-être la dernière, je n’avais peur de rien. Ça c’est une expérience très étonnante. Tout à coup, vous n’avez peur de rien. C’est ce qu’on appelle la sérénité.

     

    Une mise entre parenthèses du combat. Tout à coup, je n’avais plus à me battre. C’est ce que j’appelle la paix.

     

    Enfin, mise entre parenthèses  -et c’était la plus étonnante,- de tout jugement de valeur, et c’est que j’ai mis plusieurs années à appeler l’absolu."

     

    Chacun a vécu une expérience à un moment privilégié au cours duquel il s’est senti proche comme jamais encore de la vérité de la vie. Ce sont ces moments où l’on a senti ce qu’on pourrait appeler la profondeur de l’Être. Moment au cours duquel nous nous hissons sans rien savoir ni comment à un niveau d’être où règne la plénitude, le silence, la sérénité, la paix intérieure.

    Une interview du philosophe André Comte-Sponville menée par Djénane Kareh Tager

    http://livreblogdujeudutao.unblog.fr/category/ressources-et-savoirs/page/7/

     

    « Venez jusqu'au bordUn sentiment de « première fois » »

  • Commentaires

    35
    danielleg
    Vendredi 16 Septembre 2016 à 11:21

    MERCI clown Yog, de la patience que tu a eue avec danielle il y a quelques années...cool

    Merci a Emmanuel aussi yes

    et a Jade ! winktongue

     

    Bisous :)))

    34
    danielle graux
    Mercredi 13 Novembre 2013 à 14:07
    danielle  graux

    sublime , j ai  vècu cela  aussi  a  l age  de  30 ans,pendant  2  ans  environ,  et  petit  a  petit  l ègo  a  repris  son  emprise,j ignorait  complètement ce  qui  m  arrivait.je  me  rapelle la  question que  je  me  posait  sans  cesse, c etait  qui ?  qui  vivait  en  moi  avant? c etait  très  troublant  a  l  époque.et  puis plus  tard  plein  de  belles  recontres ,  qui  m ont  beaucoup  aider,a mettre  de  l  ordre.on  ne  peut  jamais  oublier!!!

    33
    danielle graux
    Mercredi 13 Novembre 2013 à 14:07
    danielle  graux

    peut  tu  me  dire  yog  puisque  nous  parlons  de  cela  ton  éveil  est  t il  permanent? a  tu  des  hauts  et  des  bas , ou  plus?

    32
    danielle graux
    Mercredi 13 Novembre 2013 à 14:07
    danielle  graux

    merci  yog  de  ta  réponse,la  joie  de  vivre,les  hauts trés  hauts.....et  les  bas  presque  inexistants,un  vrai  dialogue  avec  soi meme,une  sensation  de  bonheur  intérieur ,elle  est  pas  belle  la  vie?

    31
    danielle graux
    Mercredi 13 Novembre 2013 à 14:07
    danielle  graux

    mais  bien  sur  yog,tu  sais  on peut  etre  de  tout  coeur  avec ceux  qui  souffrent ,mais  il  y  a  des  choses auquelles  on  ne  peut  rien  changer,si   il  y  a  beaucoup  de  souffrances,il  y  a  aussi  plein  de  choses  positives,voir  le  bien  en  tout c est  ma  thérapie  aussi,si  on  écoute  les  médias  on  est  pas  sortie  de  l auberge!!!très  bonne  journèe  a  toi,ma  chère...

    30
    danielle graux
    Mercredi 13 Novembre 2013 à 14:07
    danielle  graux

    j aimerai  t envoyer  la  préface   d un  de  ces livres(pierre daco)quelqu un  qui  m a  beaucoup  aidée.  " ce  qui  a  lieu  dans  le  monde  est  trop  pathologique  pour  qu il n y  ait  pas  une  santée  quelque part. c est  trop  haineux  pour  qu  il  ny  ait  pas  une  bonté. c est  trop absurde  pour  qu il n y  ait  pas  une  vérité. c est  trop  bete  pour qu il  n y  ait  pas  une  intelligence. c est  trop désespéré  pour  qu il  n y  ait  pas  une  espérance. c est  trop  a  l envers  pour  qu  il  n y  ait  pas  un  endroit. et  si  cet  endroit  est  aussi  positif  et  puissant  que  l  envers  est  négatif  et  infernal,on  peut  largement  espérer  de  l  avenir.

    29
    danielleg
    Mercredi 13 Novembre 2013 à 14:07
    danielleg

    L'aventure spirituelle,est pour mi,la naissance de ce personnage si particulier,qui ressemble a un bébé qui vient au monde.

    Nouvelle naissance,re-naissance.

    Cela a été tellement percutant et extraordinaire,il me semble que c'est gravé en moi.

    Lorsqu' il  m'arrive d'y penser,le temps n'a pas du tout eut d'emprise sur cette expérience fantastique,c'est présent comme si cela venait d' arriver a l'instant.

    Et il me semble aussi que cela en sera toujours ainsi.

    MERCI.

    28
    danielleg
    Mercredi 13 Novembre 2013 à 14:07
    danielleg

    ça,  on peut le dire, qu'il Est toujours fidèle et avec chacun de nous en plus!

    Quel boulot il doit avoir!

     

                               

    27
    Vendredi 10 Février 2012 à 13:13
    Yog' La Vie

    Merci Gazou. Comme une profonde gratitude vers ce qui s'élève, se met à nu.

    26
    Vendredi 10 Février 2012 à 11:21
    gazou

    J'avais déjà rencontré ce texte et je le relis avec beaucoup de bonheur...il explique avec beaucoup de clarté des moments de plénitude  dont j'ai eu quelquefois un avant-goût même si c'est de façon beaucoup plus légère..Merci!

    25
    Mercredi 5 Octobre 2011 à 00:08
    24
    Samedi 25 Décembre 2010 à 21:40
    Yog' La Vie

    Epouser l'éternel, voila une belle formule! Merci!

    Je rajouterais que l'éternel est toujours fidèle.

    Bises.

    23
    Jeudi 23 Décembre 2010 à 13:34
    Tout est bien

    Bonjour. Oui une expérience qui met en mouvement vers les profondeurs. On ne l'oublie pas. Parfois, de temps à autres, comme pour encourager, baliser la piste, confirmer, des moments de paix, de silence, de joie plus intenses.

    Qu'importe si l'on s'accroche avide dans les premiers temps à sa reproduction. Qu'importe si l'on croit que tout est arrivé et que l'on chute par arrogance. Si l'on poursuit l'écoute on saura la place qui naturellement revient à cette expérience en nous.

    Comme une alliance que l'on porte, désormais époux, épouse de l'Eternel.

    22
    Mardi 21 Décembre 2010 à 16:05
    Yog' La Vie

    Merci Danielle pour ce beau témoignage.

    21
    Mardi 21 Décembre 2010 à 16:04
    Yog' La Vie

    Oh yé! J'en ai un sur la politesse ou quelque chose du genre. Il faudrait que je le retrouve.

    Merci Annick! Bises!

    20
    Mardi 21 Décembre 2010 à 16:03
    Yog' La Vie

    Le souvenir n'en est pas un puisqu'il EST. CECI est toujours là, si ce n'est que de temps à autre il est recouvert de poussière.

    19
    Lundi 20 Décembre 2010 à 08:58
    Annick

    Bonjour Marie Yog.

    Merci pour le partage. André Comte-Sponville est mon philosophe "préféré".

    Il écrit de façon compréhensible. Et ce qu'il écrit, pense, me plaît. J'ai lu tous les livres que j'ai pu trouver de lui à la médiathèque.

    18
    Lundi 20 Décembre 2010 à 06:30
    Miche

    Les expériences "mystiques" ou ce que nous en ramenons comme souvenirs, demandent à être dépassées, comme déposées sur le sable où l'océan efface toutes traces.  .

     

     

    17
    Mercredi 21 Avril 2010 à 13:52
    Yog' La Vie

    J'ai mis ce texte, et une vidéo que j'ai trouvé avec, sous l'article La musique

    Merci, je le vois aussi comme ça.

    Bises! Bonne danse!

    16
    Mercredi 21 Avril 2010 à 11:57
    Yog' La Vie

    Oui comme dit Jac O'keefe: "Faire avec ce qui est maintenant, c'est suffisant"

    La réalité du moment se trouve dans mes casseroles... A bientôt!

    15
    Mercredi 21 Avril 2010 à 09:21
    Yog' La Vie

    Oui, elle est belle la vie. Mais c'est peut-être aussi parce qu'en ce moment je me suis -un peu- retirée du monde, des nouvelles médiatiques, besoin de respirer aussi pour ma survie. Après avoir dénoncé par ailleurs -en petite proportion- les différents travers existants sur cette planète, j'ai maintenant envie de dire le meilleur.

    14
    Mardi 20 Avril 2010 à 22:55
    Yog' La Vie

    Comme dit Dürckheim, nous avons une double origine, terrestre et céleste. La sérénité se trouve sur le fil, dedans et dehors, mouvement de la vie...

     

    Merci, Bonne nuit!

    13
    Mardi 20 Avril 2010 à 22:15
    Yog' La Vie

    Hello Coumarine! Tu seras une de plus à témoigner que cela ne s'oublie pas et même nous accompagne.

     

    Oui, une fois j'ai entendu Eric Emmanuel Smitt en parler, il était perdu dans le désert...

    Eric-Emmanuel Schmitt précise très clairement : "Je me suis progressivement détaché de l'absurdisme, pour rejoindre le mystère, l'idée qu'un sens peut se déployer dont je ne suis pas nécessairement le producteur. En renouant avec l'idée que ce qui m'échappe n'est pas nécessairement du non-sens, j'ai substitué à l'angoisse la confiance, qui est pour moi une version laïque de la foi." Voici dont le mot essentiel : la confiance, cette sorte de pari serein sur l'inconnu qui est seul capable de nous faire entrevoir du neuf, du vivant, du non-conditionné.

    12
    Mardi 20 Avril 2010 à 22:04
    Yog' La Vie

    Ma miaaaaa, quelle question!

    Je ne pense pas être ce qu'on appelle quelqu'un d'éveillé comme on peut le concevoir en parlant de Bouddha. J'ai connu parfois une certaine grâce qui m'a marquée, qui réapparaît de temps à autre ou que je peux aussi retrouver, avec un peu d'attention, quand j'en éprouve le besoin. Une petite lumière, au fond, que l'on peut appeler la Joie (d'autre appellerait cela Dieu) qui m'accompagne.  Être ancré dans le présent comme le décrit A.C.S. Les hauts peuvent être très beaux et les bas sont bien vites chassés.

     

    11
    Mardi 20 Avril 2010 à 22:03

    Je vis régulièrement dans cet état de plénitude, de sérénité absolue depuis plus d'un an. Je l'avais découvert il y a une quinzaine d'années en lisant les livres d'Arnaud Desjardins, mais cet état n'avait duré que quelques mois, j'avais ensuite repris mes vieilles habitudes de pensée. Il a fallu que je me sente très mal psychologiquement pour que cet état revienne et cette fois, je le cultive !

    Bonne soirée, bises

    10
    Mardi 20 Avril 2010 à 16:19
    Coumarine

    ces mots me touchent beaucoup...

    Ils mettent en mot une expérience que 'jai vécue très fortement qd j'étais jeune, et que je revis périodiquement (mais bcp plus "légèrement" actuellement ) Une expérience de plénitude absolue

    E.E Smidt parle aussi d'une expérience semblable qu'il a vécue... c'était la nuit aussi

     

    9
    Mardi 20 Avril 2010 à 15:38
    Yog' La Vie

    Des trous et des bosses....et des fois rien.

    8
    Mardi 20 Avril 2010 à 15:37
    Yog' La Vie

    Il y a des lieux et des moments propices que l'on peut continuer à faire perdurer à l'intérieur de soi.

    7
    Mardi 20 Avril 2010 à 15:35
    Yog' La Vie

    Je n'ai pas fait l'expérience de la kundalini.

    L'éveil, oui, c'est la réalité, sans espace ni temps, quand le mental ne fait plus de commentaire. L'infini seconde.

    6
    Mardi 20 Avril 2010 à 15:31
    Yog' La Vie

    Wouah! Si on oublie pas, on cultive, non? Je le vois, je t'ai reconnu.

    5
    Mardi 20 Avril 2010 à 15:28
    Yog' La Vie

    Cela a été sûrement plus difficile d'en parler d'autant que vous étiez jeunes. Ce serait intéressant de revoir ces personnes....elles n'ont sûrement pas oublié.

     Il a raison: Sur  le chemin tout commence avec une expérience mystique. Mais à voir comment le monde tourne, sommes nous si nombreux?

    4
    Mardi 20 Avril 2010 à 10:35
    Angélique

    bonjour

    oui sur un chemin, on en découvre des choses

    bon mardi

    3
    Mardi 20 Avril 2010 à 09:11
    Roberta

    Bonjour MariYog,

    J'aimerai connaître cette sérénité, belle expérience.

    Dans mon petit voyage, j'étais hors du temps, j'étais bien.

    bonne journée, bisous

    2
    Mardi 20 Avril 2010 à 08:59
    nataraja

    ce serait-ce ce quon appelle l'éveil ?

    L'éveil de la Kundalini en Yoga

    Que l'on retrouve dans les grandes recherches ésotériques comme l'Alchimie

    1
    Mardi 20 Avril 2010 à 07:43
    Vieux Jade

    D'autant plus étonnant quand ça arrive en groupe, comme ici. J'ai connu ça au service militaire en Allemagne, où tout un groupe de 40 ou 50 bidasses qui couraient se sont arrêtés un matin dans une clairière ensoleillée, dans les bois au dessus de Wittlich, sans raison, sans ordre de la fameuse hiérarchie. Et au bout d'un temps indéfinissable de silence complet, on est repartis. Autant que je me souvienne, personne n'en a jamais parlé, même entre nous.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :