• seul-copie-1.jpg


    6 commentaires
  • http://oldbarnowl.files.wordpress.com/2012/03/full_moon_night.jpg

     Ma compassion ne signifie pas que nous ne jouons pas le jeu de l'hypocrisie ou de l'auto-illusion.

     Par exemple, si nous voulons quelque chose de quelqu'un et si nous lui disons "Je t'aime", nous espérons souvent arriver à le leurrer dans notre territoire, de notre côté. Ce type d'amour-prosélyte est extrêmement limité. "Tu devrais m'aimer même si tu me hais, parce que je suis plein d'amour, je plane dans l'amour, je suis complètement ivre d'amour!"

     Qu'est ce que cela signifie? Simplement que l'autre devrait venir dans votre territoire parce que vous dites que vous l'aimez, que vous n'allez pas lui faire de mal. C'est plutôt louche. Aucune personne intelligente ne sera séduite par un tel traquenard. "Si tu m'aimes réellement comme je suis, pourquoi tiens-tu à ce que je vienne dans ton territoire? Pourquoi cette histoire de territoire et cette exigence? Qu'attends-tu de moi? Comment savoir si je pénètre dans ton territoire amoureux, que tu ne vas pas me dominer, que tu ne vas pas créer une situation claustrophobie avec tes lourdes demandes d'amour?"

     Aussi longtemps que l'amour, pour quelqu'un, implique un territoire, les autres se méfieront de son attitude "amoureuse" et "compatissante". Comment être sûrs, si une fête est préparée pour nous, que la nourriture n'est pas empoisonnée? Cette ouverture provient-elle d'une personne centrée sur elle-même, ou est-ce une totale ouverture?

     La caractéristique fondamentale de la véritable compassion est une pure ouverture dépourvue de frayeur et sans limitations territoriales. Il n'est pas nécessaire d'être aimable ou gentil avec les voisins, pas nécessaire de parler plaisamment aux gens et d'arborer un joli sourire. Ce petit jeu n'est pas de mise. En fait, il est embarrassant. La véritable ouverture existe sur une échelle beaucoup plus vaste, une échelle d'une ampleur et d'une ouverture révolutionnaires, une échelle universelle.

     La compassion signifie être les adultes que vous êtes, en conservant une qualité d'enfance.

     Le symbole de la compassion est une lune brillant dans le ciel, et son image reflétée dans une centaine de bols remplis d'eau. La lune ne demande pas: "Si tu t'ouvres à moi, je te ferai la faveur de répandre la clarté sur toi", la lune brille simplement.

     Nous n'avons pas à vouloir faire du bien à quiconque, ou à vouloir rendre les autres heureux. Il n'y a pas de public, pas de "moi" et "eux". Il s'agit d'un don ouvert, d'une complète générosité, sans les notions relatives de donner et recevoir . Telle est l'ouverture fondamentale de la compassion: s'ouvrir sans rien exiger. Simplement être ce que vous êtes, être maître de la situation. Si vous "êtes" simplement, alors la vie coule autour de vous et au travers de vous. Cela vous conduira au travail et à la communication avec autrui, ce qui bien sûr, exige une chaleur et une ouverture considérables.

     Si vous pouvez vous permettre d'être ce que vous êtes, vous n'avez plus besoin de la "police d'assurance" qui consiste à essayer d'être bon, pieux, compatissant.

     

    Extrait de "Pratique de la voie tibétaine. Au delà du matérialisme spirituel"

    de Chögyam Truggpa

     


    votre commentaire
  • A propos de ce que je disais :

     

    En savoir plus: ici ou ici

     

    Cela fait quelques années que je ne regarde plus la télévision, ni n'écoute la radio et je me porte de mieux en mieux.

     

     


    (Désolée pour les publicités qui viennent polluer sans mon consentement. J'ai écrit à Overblog pour les supprimer...affaire à suivre)

     

     


    4 commentaires
  • Autumn_-_Golden_Leaf.jpg

    .
    « Le cerveau humain est construit pour absorber infiniment plus de connaissances qu’on ne lui en donne à assimiler pour le moment, mais cela n’est possible qu’à certaines conditions. Les capacités cérébrales dépendent de nombreux facteurs : d’abord, des facteurs physiologiques comme la respiration et la nutrition ; et il est aussi nécessaire d’éviter les tensions. Mais l’essentiel, c’est le but dans lequel on acquiert les connaissances, ce que l’on veut faire avec ce savoir qu’on est en train d’acquérir.
    .
    Il faut étudier pour des raisons nobles, désintéressées, afin de faire bénéficier les autres de son savoir. Ceux qui s’instruisent pour s’imposer aux autres, les exploiter, se pavaner devant eux, quelle que soit la matière qu’ils étudient, limitent les capacités de leur cerveau. »


    Omraam Mikhaël Aïvanhov


    5 commentaires
  •  

     

    Pris sur Rue 89

     

     


    Extrait du Tumblr Chers Voisins (Chers Voisins)


    Extrait du Tumblr Chers Voisins (Chers Voisins)


    Extrait du Tumblr Chers Voisins (Chers Voisins)


    Extrait du Tumblr Chers Voisins (Chers Voisins)


    Extrait du Tumblr Chers Voisins (Chers Voisins)


    Extrait du Tumblr Chers Voisins (Chers Voisins)


    Extrait du Tumblr Chers Voisins (Chers Voisins)


    Extrait du Tumblr Chers Voisins (Chers Voisins)


    Extrait du Tumblr Chers Voisins (Chers Voisins)


    Extrait du Tumblr Chers Voisins (Chers Voisins)


    Extrait du Tumblr Chers Voisins (Chers Voisins)


    Extrait du Tumblr Chers Voisins (Chers Voisins)


    Extrait du Tumblr Chers Voisins (Chers Voisins)


    Extrait du Tumblr Chers Voisins (Chers Voisins)


    Extrait du Tumblr Chers Voisins (Chers Voisins)


    Extrait du Tumblr Chers Voisins (Chers Voisins)


    Extrait du Tumblr Chers Voisins (Chers Voisins)


    Extrait du Tumblr Chers Voisins (Chers Voisins)


    Extrait du Tumblr Chers Voisins (Chers Voisins)


    Extrait du Tumblr Chers Voisins (Chers Voisins)


    Extrait du Tumblr Chers Voisins (Chers Voisins)


    Extrait du Tumblr Chers Voisins (Chers Voisins)


    Extrait du Tumblr Chers Voisins (Chers Voisins)


    Extrait du Tumblr Chers Voisins (Chers Voisins)


    Extrait du Tumblr Chers Voisins (Chers Voisins)


    Extrait du Tumblr Chers Voisins (Chers Voisins)


    Extrait du Tumblr Chers Voisins (Chers Voisins)


    Extrait du Tumblr Chers Voisins (Chers Voisins)


    Extrait du Tumblr Chers Voisins (Chers Voisins)


    Extrait du Tumblr Chers Voisins (Chers Voisins)


    Extrait du Tumblr Chers Voisins (Chers Voisins)


    Extrait du Tumblr Chers Voisins (Chers Voisins)


    Extrait du Tumblr Chers Voisins (Chers Voisins)


    Extrait du Tumblr Chers Voisins (Chers Voisins)


    Extrait du Tumblr Chers Voisins (Chers Voisins)


    Extrait du Tumblr Chers Voisins (Chers Voisins)


    Extrait du Tumblr Chers Voisins (Chers Voisins)


    Extrait du Tumblr Chers Voisins (Chers Voisins)


    Extrait du Tumblr Chers Voisins (Chers Voisins)


    Extrait du Tumblr Chers Voisins (Chers Voisins)


    Extrait du Tumblr Chers Voisins (Chers Voisins)


    Extrait du Tumblr Chers Voisins (Chers Voisins)


    Extrait du Tumblr Chers Voisins (Chers Voisins)


    Extrait du Tumblr Chers Voisins (Chers Voisins)


    Extrait du Tumblr Chers Voisins (Chers Voisins)


    Extrait du Tumblr Chers Voisins (Chers Voisins)


    Extrait du Tumblr Chers Voisins (Chers Voisins)


    Extrait du Tumblr Chers Voisins (Chers Voisins)


    Extrait du Tumblr Chers Voisins (Chers Voisins)


    Extrait du Tumblr Chers Voisins (Chers Voisins)

     

     

     

    Le Tumblr contributif Chers Voisins (tenu par nous-mêmes) compile les mots doux échangés entre voisins dans les parties communes des immeubles. En ce jour de fête des Voisins, voici le pire et le meilleur de la prose d’ascenseur.

    Envoyez vos photos de mots de voisins à treschersvoisins[at]gmail.com.

     


     


    2 commentaires
  •  

    Quelle-tete.jpg


    13 commentaires
  • http://fc08.deviantart.net/fs70/f/2011/030/9/c/human_head_back_view_by_undeadstawa-d38e24r.png

     

     

    Certainement que cela vous est déjà arrivé d'entendre une voix et d'y superposer le visage que vous n'avez jamais vu.

    Figurez-vous que je connais enfin la tête de Gérard que j'écoutais sur éveil.org

    Il est là sur beaucoup de vidéos!

     

    Ma foi, sa tête me plaît bien.... (car on ne sait jamais....)

     

    Il a écrit vun livre.

     

    Comment je l'ai su?

     

    En m'étant abonné à éveil.org justement.

     

    Le vie est parfaite, non?

     

     

    (Merci de ne pas vous désabonner parce que vous avez reçu trois publications aujourd'hui....ça n'arrivera pas souvent.  Gloups! A cette heure, vous êtes 230 abonnés. Vive Vous!)

     

     


    4 commentaires
  •  

    Poulets-abattage.jpg


    4 commentaires
  • http://www.lesoir.be/sites/default/files/imagecache/475x317/2012/08/30/443791047_ID3348674_bouffe_153758_022FZ4_0.JPG

     

     

     

    - Éviter tout exercice physique.

    - Rester enfermé chez vous.

    - Grignoter plein de cochonneries jour et nuit... surtout en regardant la télévision.

    - Ne jamais boire d’eau. Préférer coca, bière, sodas et jus en bouteille, cafés serrés.

    - Prendre systématiquement un apéritif pour s’ouvrir l’appétit.

    - Chauffer tout au micro-ondes, surtout les surgelés.

    - Manger copieusement à chaque repas, surtout des plats en sauces, des fritures au beurre, rajouter de la crème fraîche, ne pas oublier charcuteries en entrées et fromages systématiquement.

    - Consommer beaucoup de lait et de yaourts pour le calcium et d’oranges pour les vitamines.

    - Dès la moindre indisposition, appeler le médecin et prendre systématiquement les antibiotiques, tranquillisants, somnifères qu’il vous prescrira.

    - Ne pas oublier qu’il existe en pharmacie des milliers de pilules-miracles qui facilitent la vie.

    - Critiquer tout et tout le monde, ça fait du bien.

    - Ne jamais rater les infos à la télé, à la radio, midi et soir, et bien s’imprégner de tout la misère du monde, des crimes crapuleux, des génocides, des scandales.

    - N’avoir jamais aucune passion, aucun idéal, aucun but.

    - Travailler le moins possible et se reposer souvent.

    - Ressasser, ruminer toutes les crasses qu’on vous a faites, rêver de vengeances, prêcher la guerre.

    - Fuir les gens enthousiastes et optimistes qui disent bien se porter et donnent des conseils ennuyeux.

    - Et ne pas oublier de donner à l’ARC en prévision de votre prochain cancer.

     

     

    Pris chez Pam

     



    votre commentaire
  • http://www.rap2france.com/pochettes-albums/abd-al-malik-dante.jpgVous êtes loin des clichés habituels du rap. Pensez-vous que les personnes habituées à ce genre de musique peuvent vous comprendre?


    La culture, ce n'est pas quelque chose de facile. Dans notre monde nous voulons tout niveler par le bas. On parle toujours de "vulgarisation" dans le sens péjoratif du terme. Tout n'est pas facile, tout ne se digère pas instantanément. La culture et la poésie sont des choses qui demandent une maturation en chacun de nous. Il faut comprendre que dans ce monde de l'immédiateté, si nous voulons répondre aux questions qui nous assaillent, il faut savoir nous arrêter. Pour mieux se comprendre et comprendre l'autre. C'est ce que je fais, et je le fais avec mon coeur, avec mes tripes, en essayant de renouveler à chaque fois une esthétique particulière qui est celle du rap, de la culture hip hop. C'est la musique du XXI ème siècle par excellence. le défi c'est e réussir à la renouveler et à l'inscrire dans une tradition. L'art ne naît pas ex nihilo; toute une histoire le précède. Je cherche à préserver ce patrimoine et à cultiver la modernité.



    Vous citez beaucoup de philosophes dans vos textes...


    La philosophie et la littérature me passionnent. Ces grands auteurs comme Sénèque, nous apprennent tous quelque chose d'important: l'essentiel n'est pas dans les livres, l'essentiel est dans la vie. Les livres et la philosophie ne sont pas une finalité en soi. Ils ne sont qu'un moyen pour échanger, pour partager avec les autres. C'est le rôle fondamental du savoir: sortir d'une culture livresque, d'une érudition pour comprendre que l'essentiel est ailleurs, dans la vie. C'est en ce sens là que je me considère comme un casseur de ghettos. Il ne faut pas rester entre gens du même milieu, qui partagent les mêmes idées, les mêmes références. Il faut lancer des passerelles, faires des liens. Faire des choses qui dépassent les genres, les générations.

     

     

    Interview du magazine "Virgule" avec  Abd Al Malik (mai 2009)



    8 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique