•  

    Pays-bleu-1.JPG

     

    Pays-bleu-2.JPG

     

    Pays-bleu-3.JPG

     

    Pays-bleu-4.JPG

     

     

     

    Ces pages sont extraites d'un livre scolaire "Au pays bleu",  d'Edouard Jauffret, édité en 1941, que j'avais adoré pendant mes jeunes années. Ce livre n'était pas utilisé en classe  et je ne sais plus comment il était arrivé à la maison. J'ai pu le retrouver en juillet 2007 grâce à Price Minister. Devenu une pièce de collection, il était vendu environ 100 euros, une petite folie qui continue à me réchauffer le coeur. Cet ouvrage pour des élèves de Cours Elémentaire était précédé du "Petit Gilbert", du même auteur, que j'ai retrouvé par hasard, en me promenant à Albertville, dans la vitrine d'un magasin de chaussures. C'était la fin du mois d'août, et les deux mêmes joyaux étaient utilisés pour illustrer la rentrée scolaire proche. J'ai désiré acheter un exemplaire mais la commerçante a voulu me l'offrir en m'expliquant qu'elle les avait récupérés suite à la fermeture d'une école.

     

    De ces petites histoires remplies de tendresse et d'humanisme j'en ai choisie une qui me bouleversait toujours même si j'en connaissais la fin.

     

    Bonne rêverie!

     

    La suite


    24 commentaires
  •  

    Randonnée au Mont Kemmel (Belgique)

     

    Randonnée au Mont Kemmel (Belgique)

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Randonnée au Mont Kemmel (Belgique)

     

    Randonnée au Mont Kemmel (Belgique)

     

    Randonnée au Mont Kemmel (Belgique)

     

     


    7 commentaires
  • Comme il y a deux ans ( 1 et 2 ) nous avons à nouveau un nid.

    Cette fois-ci dans la jardinière de persil.

     

    Merlette

     

    Merlette

     

    Trois naissances


    1 commentaire
  •  
    http://3.bp.blogspot.com/--zzK5nAsL_Q/VBHxBubcoII/AAAAAAAAAi8/s8OHXJbH3SA/s1600/elbow+high+wheat.jpg
    Désolée Chers abonnés pour les fautes d'orthographe sur la news! Là j'ai fait très fort  "cette une re publication". J'ai eu à nouveau 7 ans !!!

    Les enfants heureux vont mettre leur cartable de côté pour deux mois.
    J'entends à la radio un enfant interrogé: "On va partir à la mer, on pêchera des crabes et on les mangera".
    D'un seul coup, j'ai sept ans et toute l'insouciance me revient comme un grand bol d'air frais.
    L'actualité, en ce temps là, n'existait pas.
    Le monde n'avait rien à dire sur ce qu'il allait  devenir. 
    L'univers était le champ de blé et ses coquelicots dans le soleil, les cris joyeux sur le chemin du retour de l'école
    La vie étaient les jeux ou les bagarres dans la cour de récréation, les livres et leurs images, les refrains à la radio,...
    Alors, pour un temps, je vais tenter de retrouver cette éternité.
    M'évader dans le chant du soleil, la danse des nuages.

     ...Et vous, quelles sont vos impressions de fin d'année scolaire quand vous aviez sept ans?
     
    (1er post  juillet 2009)


    chaises_tables_ecole_classe_vide_greve_enseignants_professeurs_tableau_630x420_scalewidth_630J'ai toujours eu du mal avec les fins d'années scolaires...

    D'abord, je n'aime pas l'été. C'est vraiment la saison que j'aime le moins. Les maisons se ferment, les rues se vident. La chaleur (quand il y en a !) écrase tout. Pas envie de bouger. Tout le monde s'agglutine sur des morceaux de sable. Insupportable.

    Ensuite, quand j'étais petite, c'était aussi la fin de la classe. La fin de neuf mois d'habitudes. Il faudrait, deux mois plus tard, rencontrer une nouvelle maîtresse, de nouvelles notions. Les copines de l'année passée seraient-elles encore les copines de celle à venir ?

    Etudiante, c'était la salle période où il fallait réviser les sessions de septembre...

    Et dire que cette année a déjà six mois d'existence... C'est incroyable !

    Alors, ce matin, en déposant P'tite Louloute à l'école, dans la cours déjà à moitié désertée, sous la réverbération crue du soleil, j'avais comme un petit  noeud derrière le nombril...
    Une petite mélancolie qui va très vite passer parce que, ce soir, c'est vacances pour P'tite Louloute et moi. Pour elle, deux mois. Pour moi, une semaine.
    Parce que, ce soir, on part direct à la campagne.
    Parce que, demain, on revient le temps d'une soirée entre amis et on repart aussitôt.



    Donc, à dans une semaine !

    Ah et puis, ceci dit, les étés d'enfance et d'adolescence étaient aussi de merveilleux moments avec Liline, les scouts (enfin, là, faut trier... Hein, Moitié de Blonde ?), les premières virées en 2cv, les voyages en famille et ce sont, aujourd'hui, les dîners entre amis au jardin quand la chaleur de la journée tiédit la fin de soirée, la cassure du rythme de l'année, le temps qui s'offre plus lent...
    Ouais, non, parce que, là, ça finit par faire un peu Dickens mon histoire !

    ____________________________________________________________________________________________________________

    Daniel: A 7 ans, je partais en vacances avec mes parents dans le Limousin chez ma grand mère. Mon père avait une quatre chevaux Renault et le voyage était une véritable aventure. On savait quand on partait, jamais quand on arriverait. Les pannes étaient fréquentes et la route sinueuse. Je m'ennuyais ferme dans le Limousin: pas de copains. Heureusement il y avait la baignade au bord de la rivière;


    semeuse-larousse_0.jpg 

    Mes étés d’adolescence n’avaient rien à envier

    J’ai toujours été loin des récits de vacances au soleil avec les flirts, les soirées au camping ….mes premières vacances, je les aie vécues à l’âge de 22 ans

    L’été, rien ne se passait, ou presque

    Toutes les journées se ressemblaient

    Ce n’était pas désagréable du tout, c’était juste un peu ennuyeux

    Le matin, quelques travaux dans la maison, épluches, foin, et autres, vaisselle …

    En début d’après midi, je regardais drôle de dame ou les « arpents verts «  et je retrouvais dès que je pouvais mon carnet de mots croisés

    J’adorais ça, croiser les mots, j’en aurais fait des grilles entières toute la journée

    Je n’étais guère productive 

    Coincés en pleine campagne, on ne profitait guère de la mer en semaine

    Tous les jours se ressemblaient, il n’y avait pas beaucoup de visites

    Je n’avais pas d’amies, une copine très réservée Hélène, mais on ne se voyait pas

    Les mois d’été passaient ainsi

    Heureusement, j’avais mon copain Larousse, inséparables, c’est quand même dingue de passer deux mois avec un dictionnaire

    Je croisais les mots

    A 15 ans, avec Louis, on a eu envie de voir le monde

    Alors, tôt le matin, nous montions dans le train, et on rentrait le soir

    On allait n’importe ou, dans le turbotrain orange dans lequel il  y’avait encore des wagons fumeurs

    On aimait ça 

    Vadrouiller, tous seuls ou en compagnie

    J’aimais bien prendre le train et aller ailleurs, dans les villes

    J’ai repensé fort à ça quand je suis allée à Paris toute seule la semaine dernière

    J’ai acquis cette indépendance là très jeune

    En fait, très tôt, dans ces étés ennuyeux, il se passait des choses ……

    __________________________________________________________________________________________________________________________

    Marie-Claude:

    Sept ans c'était le temps des cerf-volant, au ciel des champs nous les faisions voler, nos genoux s'écorchaient aux chutes fréquentes, et maman soignait ...
     
    amitié .

     
    http://cacahuete.info/wp-content/uploads/2011/05/beurre-cacahuete.jpgHeureusement pour moi, à 7 ans j'étais à la campagne avec mon frère 2 ans  plus agé. On se préparait au goûté un sandwich au beurre d'arachides avec du jus en poudre qu'on versait dans une bouteille de coke bouché par un papier ciré retenu par une corde bien serrée au goulot.
    http://3.bp.blogspot.com/_rNXIs69XReM/TIh_VYifToI/AAAAAAAABbw/Qa2HRVg97SY/s1600/baluchon.jpg
    On partait à l'aventure découvrant des richesses dans cette abondance naturelle.
    Il y avait des pruniers sauvages avec des nids de chenilles et des fleurs de toutes les couleurs, toutes petites et si parfaites.
    L'odeur de la chaleur revient souvent à l'été .
     
     
     
     

     

    Lilou:

    L'épi de blé m'a transporté
    Dans cette odeur de foin coupé
    Où j'aimais à me rouler
    En écoutant les grillons chanter..

    Si loin ce temps dans notre idée
    Et pourtant si près
    Chaque fois que nous savons y entrer.

    Merci de m'y avoir invitée
    Par tes mots posés ici
    Dans la saveur partagée. 

    Belle évasion à Toi

    sous le ciel bleu de l’été.



    Patriarch:

    A 7 ans, il y avait dejà des rumeurs de guerre et http://pagesperso-orange.fr/camonpassionnement/images/guerre3.jpgnous n'allions pas en vacances. 

     

    Mes vacances, les premières, furent en 39 à Tahitou et justement sur la 3ème chaîne, ce midi, nous avons

     

    vu le jardin de cette île avec des plants de tous les pays !!

     

    C'était les premiers congés payés, mais pas pour tous  encore !!http://mapage.noos.fr/moulinhg01/Histoire/france.19.39/images.france.1930/train.conges.jpeg

     

     

     







    Dju770:

    A Paris, je n'étais pas tellement relié à la nature et aux saisons. 

     

    Je ne voyais les champs que pendant le mois d'août à l'occasion des vacances familiales : http://3.bp.blogspot.com/_8rIKm4pL6Ho/Sb1Ne-_sEzI/AAAAAAAAE40/Ag1yEtTYmdI/s640/DSCN5867.JPG

     

    un simple brin d'herbe, la plus simple des fleurs sauvages sur le talus de la route me faisaient rêver.

     

    Nous faisions des bouquets qui fanaient avant d'arriver à destination... 

     

    La nature est pour moi sacrée, car elle est un cadeau divin fait à l'Homme,

     

    et cette oeuvre si parfaite trahit la présence aimante du Créateur.

     

    Amitiés

     

     


     
    Gazou:

    http://lafleurdubonheur.canalblog.com/images/ennui2.jpgJ'ai peu de souvenirs de mon enfance...Au début des vacances, j'étais contente comme tout le monde..mais très vite j'attendais l'école qui apportait un peu d'air frais et de nouveauté..L'été est mortellement long !
     

     

     




    15 commentaires
  • «Noël est terminé
    Avis à toute la population
    Le simulacre de paix et d'amour
    EST TERMINÉ
    Vous pouvez recommencer à vous comporter comme d'habitude»

    Photo de Yin-Yang ( Tao 道 ).


    1 commentaire
  • De mon jardin

     Bonjour à tous,

    Une peu silencieuse en ce moment

    Car emploi du temps et passions bien remplis

    A bientôt!

    (Je vous parlerai peut-être de mes trois jours -soutenus-  de stage

    sur le pranayama dans le Centre de Yoga de l'Aube)

    De mon jardin

     Mr Yog a construit ce jardin sur roulettes avec ses petites mains

    Au menu: fraises, basilic, coriandre, ciboulette, roquette, laitue

    A gauche dans le bac, vous devinez...

    De mon jardin

    Pause ensoleillée

     


    1 commentaire
  •  

     http://i01.i.aliimg.com/wsphoto/v0/1314387891/On-sale-80-120cm-red-carpet-soft-font-b-rugs-b-font-and-carpets-washable-font.jpg

    Hier j'ai regardé ce film: Dirty pretty things, loin de chez eux. Je suis restée crispée pendant toute sa durée. La vie des clandestins est déjà très difficile et de la vermine en profite. Mais comme le disait Lucien Jacques...

    Cet après-midi, c'était vélo jusqu'au village ou habite YogDeux. Une belle lumière avec 16°. 50 mn à l'aller avec le vent de face, plus cool au retour. YogDeux a une machine qui fait du très bon café, Allez, va! Et un p'tit carré de chocolat? Oui!

    La vie est belle.

    Mes vacances se terminent. Je n'ai pas un emploi du temps apparemment surchargé puisque je ne donne que 8 cours de yoga par semaine. Mais il faut du temps pour la préparation: écrire la séance et la pratiquer. Et la route à faire. Même pour 1h15 de cours, avec le temps de déplacement + quelques courses au passage, la matinée est prise. Cela m'a donc fait du bien de ne presque pas utiliser la voiture.

    J'ai assez peu pratiqué physiquement de yoga pendant ces 2 semaines. Quelques minutes par jour de mouvements doux et de respiration suffisent néanmoins pour me retrouver. Les lectures et audios de Jean-Jacques Mantel font le reste.

    J'ai lu un peu sur les chakras dans l'idée de faire une matinée de stage en mai. Mais mais mais, le gentil élu à qui je demande la salle n'est pas pressé de répondre...Élections sûrement. En attendant, je ne peux envoyer mes flyers.

    Jeudi, au marché, j'ai flashé sur un grand tapis rouge à 45 euros (bon, à ce prix là, ce n'est pas de la laine). Il est maintenant dans mon salon. Comme c'est agréable de marcher pieds nus dessus et d'y faire du yoga! Je vais coudre ou trouver des coussins rouges, comme ça va être beau!

    J'ai rangé ma bibliothèque. Je voulais que les livres de yoga soient tous rassemblés au même endroit. C'est l'occasion de mettre de côté ceux que je ne lirai plus et qui seront peut-être déposé au compte-goutte sur des bancs publics.

    Ce matin, le soleil inondant le salon, d'autant plus flamboyant avec tout ce rouge qui visiblement attire, voici, ce qui n'est pas coutume, installés dans le canapé, l'amie de YogTrois lisant un tintin, et YogTrois lui-même, jouant à un jeu électronique. Je me suis jointe à eux pour lire ce livre retrouvé. Ça m'a parachutée dans des atmosphères diversifiées, les souvenirs joyeux balayant, malgré tout, le reste.

    Nouveauté: des séances de méditation en groupe à la maison. D'habitude, j'y vais le mardi soir. C'est sur mon chemin quand je rentre du yoga (3 cours qui se suivent le mardi am). Pour ces vacances j'ai proposé que ce soit les autres qui viennent chez moi. Des méditants se lançant dans le crudivorisme, c'est l'occasion après la méditation de se faire des jus. Tout le monde apporte quelque chose et participe à l'épluchage. A 8, nous sommes serrés comme des sardines dans ma cuisine en forme de couloir. 

    Je fait partie maintenant avec 2 autres méditants du groupe "Régénère" du Nord. Une réunion par mois. le mois dernier, nous étions 16 à Lille. 

    Bon, Mr Yog a besoin de l'ordinateur....

    A bientôt pour la suite!

     

    10 mars

    Hier, 2 heures de marche nordique sous un magnifique soleil!

     

    Nouvelles en vrac


    7 commentaires
  • http://www.justacote.com/photos_entreprises/au_bain_de_douceur_saint_fargeau_ponthierry_1244461740.jpg

     

    Du bon, du bien, du beau. Voila ce que je devais mettre sur ma page blanche d'hier.

    La vie est surprenante et détonante lorsqu'elle est sans attente.

     

    "Voyez comme il est bon comme il est doux
    D'habiter en frère tous ensemble
    C'est comme une huile de prix sur la tête
    Qui descend sur la barbe, sur le col des vêtements,
    C'est comme une rosée
    Qui descend des montagnes.
    là est la vie à jamais,
    là est la vie à jamais."

    Psaume 133 chanté par Julos Beaucarne

     


    votre commentaire
  • Balade Bruxelloise

     

    Visite de deux expositions

     

    Balade Bruxelloise

     

    Balade Bruxelloise

     

    Balade Bruxelloise

    Indomania

     

    Balade Bruxelloise

    Corps de l'Inde

     

    Deux jours à Bruxelles

     

    Deux jours à Bruxelles

     

    Deux jours à Bruxelles

     

    Deux jours à Bruxelles

     

     

    Balade Bruxelloise

    Balade Bruxelloise

     

     

    Balade Bruxelloisehttp://ekladata.com/0FkiyIbvvnqtnBDZa1BCGBtzmLk@500x375.jpg

     

    Balade Bruxelloisehttp://ekladata.com/0FkiyIbvvnqtnBDZa1BCGBtzmLk@500x375.jpg

     

    Balade Bruxelloisehttp://ekladata.com/0FkiyIbvvnqtnBDZa1BCGBtzmLk@500x375.jpg

     

    Balade Bruxelloisehttp://ekladata.com/0FkiyIbvvnqtnBDZa1BCGBtzmLk@500x375.jpg

     

    Article Voix du Nord


    2 commentaires