• http://www.guyaux.fr/plaisir/Le-Regime-du-Plaisir-version-net.pdf


    votre commentaire
  • A tester quelques semaines pour observer la différence.

     

    Et elle fait du yoga!! smile


    votre commentaire
  •  

    http://datecoop.com/wp-content/uploads/2013/07/18.jpg

    Depuis que je suis passée à l'alimentation crue, je mange beaucoup de dattes (et d'avocats aussi). Les meilleures que j'ai trouvées sont les Mazafati d'Iran. Un fondant bonheur !

    Les dates sont riches en nutriments, vitamines, minéraux et oligo-éléments. Mangez des dattes, votre santé vous remerciera, les dattes sont exempts de cholestérol et très faibles en graisses.

    1. Les dattes sont riches en éléments nutritifs :

    Les dattes sont de très bonnes sources de fibres alimentaires (dattes sèches) et de protéines. Ces fruits sont riches en vitamine C (pour la datte fraîche), vitamine B1, B2, B3 et B5 et de vitamine A1. Il comporte 20 différents types d’acides aminés qui facilitent le processus de digestion. Les dattes sont riches en fibres solubles et insolubles (des substances d’origine végétale bénéfiques pour votre intestin). Nos besoins en fibres alimentaires sont de 25 à 35 grammes de fibres par jour. Étant un aliment laxatif, les dattes peuvent soulager les personnes qui souffrent de constipation.

    2. Un fruit tonique pour notre corps :

    Les dattes sont considérées comme l’une des meilleures alimentations énergisantes. Elles contiennent 29 grammes de sucres naturels comme le glucose, le fructose et le saccharose. Elles contiennent également 31 grammes de glucides et 3 grammes de fibres alimentaires. L’ajout de dattes dans du lait peut être une collation très nutritive et vivifiante, particulièrement en période de convalescence, pour les enfants et même les adultes.

    3. Les dattes sont faibles en calories :

    Les dattes possèdent un nombre très faible de calories, environ 23 calories pour une datte. Ce fruit est adapté pour les gens soucieux de leur poids et de leur santé.

    4. Les dattes sont riches en potassium et faibles en sodium :

    Un des avantages clés des bienfaits des dattes sur notre santé réside dans sa capacité à réguler un système nerveux sain, grâce à la teneur riche en potassium (plus de 670 mg aux 100 g). La recherche recommande que l’apport élevé de potassium peut réduire de 40% le risque d’attaque.

    D’autres sels minéraux importants incluent le cuivre, le zinc, le fer (bénéfique pour ceux qui souffrent d’anémie), le magnésium, le manganèse et le phosphore. Ils ont aussi une forte concentration d’antioxydants phénoliques et d’autres nutriments. Un autre avantage clé des bienfaits des dattes sur notre santé réside dans sa capacité à abaisser le LDL-cholestérol.

    La datte est un fruit miraculeux. Les versets du Noble Coran ne manquent pas de nous le rappeler : 19.25 Sourate Maryam ; 35.13 Sourate Fatir ; 36.39 Sourate Ya-Sin. Le prophète Muhammad, ‘alayhi salat wa salam, en consommait très souvent. Salman Ben Amr, qu’Allah soit satisfait de lui, nous rapporte que le prophète, ‘alayhi salat wa salam, a dit : « Si l’un d’entre vous veut rompre le jeûne, qu’il le fasse avec des dattes parce qu’elles sont une bénédiction, et s’il ne trouve pas des dattes, qu’il rompe le jeûne avec de l’eau parce qu’elle est une purification ». (Abou-Daoud et at-Tirmidhi)

    Les cancers et tumeurs sont rares dans les pays où la datte est l’aliment de base. Les scientifiques vous le confirmeront, la datte est un oligo-élément qui a un rôle préventif dans les maladies cancéreuses. La datte est un fruit exotique exceptionnel.

    La datte, entre autres fruits exotiques, est très riche en oligo-éléments, notamment en magnésium et en phosphore.

    La datte, riche en magnésium

    Une carence en magnésium peut être la cause de plusieurs symptômes et troubles comme la nervosité, la dépression, l’anxiété, l’insomnie, les troubles vasculaires et cardiaques, les problèmes respiratoires, la mauvaise circulation sanguine, etc.

    Quels sont les effets bénéfiques de la datte ?

    • elle tonifie vos muscles

    • elle retarde votre vieillissement

    • elle évite l’accumulation de déchets nutritionnels

    • elle vous protège des troubles nerveux, des névrites, des polynévrites

    • a une action bénéfique sur la prostate et les reins

    • elle fixe la cellule nerveuse

    • elle fixe la calcification des os

    • la datte est préconisée dans les névroses, les maladies nerveuses, l’asthénie, les névrites

     

    La datte, riche en phosphore

    Une carence en phosphore peut être la cause d’une déminéralisation du tissu osseux, mais aussi de troubles respiratoires, cardiaques et neurologiques.

    Le fer et le calcium, le potassium et le cuivre sont aussi des éléments qui composent ce petit fruit doté d’une énorme puissance énergétique et de vertus rajeunissantes.

    La datte, ce fruit merveilleux

    Elle est conseillée :

    • pour les personnes souvent atteintes de fatigue, d’anémie

    • pour les convalescents : personnes qui se remettent d’une maladie, pour les femmes enceintes et celle qui viennent d’accoucher

    • les décalcifiés : personnes qui manquent de calcium

    • les personnes âgées et déminéralisés : personnes au capital osseux fragilisé

    • pour les enfants et les sportifs

     

    En revanche compte tenu de la forte teneur des dattes en glucides (sucres), ce petit fruit est déconseillé aux diabétiques.

    Vous achetez des dattes ?

    Suivez ces quelques conseils :

    • vos dattes doivent être naturelles

    • elles ne doivent pas être recouvertes de glucose

    • elles ne doivent pas être stérilisées ni séchées artificiellement

     

    La datte peut se consommer au petit-déjeuner, en dessert après le dîner, pour le goûter, lors d’un buffet et à tout moment de la journée si vous avez un petit creux.

    Azititou.wordpress.com/

     


    2 commentaires
  •  bienfaites-des-jus-de-legumes-alternativesante.fr

    • bienfaites-des-jus-de-legumes-alternativesante.fr

     

    On entend de plus en plus parler des avantages de la consommation des  jus de légumes  frais.  Mais  pourquoi ne pas plutôt manger des légumes entiers? Le fait est que dans les légumes, les nutriments sont emprisonnés dans des cellules fibreuses. Et iI est très rare qu’on mâche suffisamment nos légumes pour libérer de la fibre les nutriments qu’ils renferment. Étant donné que notre estomac n’a pas de dents, les nutriments qui y arrivent encore prisonniers de la cellulose vont passer tout droit dans notre système digestif.
    Par ailleurs, les aliments entiers exigent plusieurs heures de digestion avant que les nutriments qu’ils contiennent soient assimilés au niveau cellulaire. Ainsi, les jus extraits de légumes frais et crus offrent un moyen par excellence de fournir à nos cellules et à nos tissus l’apport de tous les nutriments et enzymes dont nous avons besoin. Donc, il est d’une importance vitale d’avoir recours aux «aliments vivants» pour donner à nos cellules ce qu’il leur faut pour se réparer au fur et à mesure qu’elles se reproduisent, et l’apport de jus frais à notre régime alimentaire assure l’assimilation rapide et facile des éléments nutritifs.

    Voici un panorama rapide des jus qui présentent le plus d'intérêt pour votre santé.

    Le jus de carotte

    En fonction de l’état de santé de chacun, le jus de carotte cru peut être consommé tout le temps en quantités raisonnables, soit de 50cl à 300 ou 400 cl par jour. Il a pour effet d’aider à la normalisation du système tout entier. Il représente la plus riche source de vitamine A que le corps humain puisse assimiler rapidement, et assure une importante provision de vitamines B, C, D, E, G, et K. Il ouvre l’appétit et facilite la digestion.

    A condition qu’il soit extrait correctement de carottes crues fraîches, propres et de bonne qualité, le jus de carottes est particulièrement riche en éléments alcalins organiques vitaux tels que le sodium et le potassium. Il présente aussi une bonne teneur en calcium, magnésium et fer, tandis que le phosphore, soufre, silicium et chlore équilibrent parfaitement les précédents.

    Il est recommandé pour la consolidation et l’entretien de la structure osseuse des dents.

    Les mères allaitantes auront grand intérêt à boire de grandes quantités de jus de carottes, correctement préparé, de façon à optimiser la qualité de leur lait, l’allaitement maternel pouvant, dans certains cas, ne pas apporter suffisamment de nutriments vitaux. Dans les derniers mois de la grossesse, le jus de carottes consommé en bonnes quantité est un facteur de réduction du risque de fièvre puerpérale après l’accouchement.

    Boire tous les jours 50cl de jus de carottes sera toujours plus réparateur pour le corps qu’avaler des quantités massives de comprimés de calcium.

    Le jus de carottes cru est un agent de résistance aux infections, son action se conjuguant à celle des glandes surrénales. Il aide à la prévention des ophtalmies et des laryngites, des amygdalites et des sinusites, et de toutes les infections des organes respiratoires en général. Il protège efficacement le système nerveux et est inégalable comme stimulant de la vigueur et de la vitalité.

    Les affections hépatiques et les affections intestinales sont parfois dues à des carences en éléments dont le jus de carotte est riche. Lorsque c’est le cas, un nettoyage ostensible du foie se manifeste et l’on constate une dissolution des matières qui l’encombraient. Ce phénomène est parfois si important que les canaux intestinaux et urinaires se révèlent insuffisants pour le maîtriser, aussi, d’une manière parfaitement naturelle, ces sécrétions passent dans la lymphe qui les élimine de l’organisme par les pores de la peau. L’évacuation de ces sécrétions, teintées d’un pigment orange ou jaune, a tendance à colorer la peau. Lorsqu’une telle coloration se manifeste après l’absorption de jus de carottes, ou d’autres jus, c’est l’indication que le foie subit un nettoyage mérité.

    Ce n’est pas le jus de carottes lui-même ni le carotène qui pigmentent les sécrétions, car la coloration de la peau pourra être observée même lorsque le jus aura été filtré et débarrassé de pratiquement tout son pigment. Il est tout aussi rigoureusement impossible pour le carotène de franchir la barrière cutanée, qu’il le serait pour le pigment rouge des betteraves de colorer le corps en rouge, ou pour la chlorophylle des légumes verts de nous verdir le teint…

    En tout état de cause, ne vaut-il pas mieux arborer une peau saine et satinée, même si elle tire un peu sur le orange (mais certains n’y voient-ils pas un succédané avantageux de bronzage…) plutôt qu’un teint cireux qui trahira la mauvaise condition physique du corps, surtout lorsqu’il s’accompagne de boutons et autres marques cutanées ?

    Plutôt que de se lamenter sur l’apparition de cette coloration, qui finira de toute façon par s’estomper, soyez plutôt reconnaissants que la détérioration de votre foie ait été stoppée ou prévenue par la consommation de jus ! On peut toutefois retarder cette coloration cutanée en ralentissant le processus de nettoyage, soit en changeant de jus soit en ajoutant d’autres jus à celui qui est la cause d’une action de nettoyage aussi rapide. Manque de sommeil et de repos, surmenage, peuvent également occasionner des modifications de la coloration cutanée.

    Les glandes endocrines, gonades et glandes surrénales principalement, ont besoin des nutriments présents dans le jus de carotte cru.

    La stérilité est parfois surmontée grâce à son utilisation. La cause de la stérilité peut dans certains cas être attribuée à la consommation permanente de nourritures vidées de leurs atomes et de leurs enzymes par la cuisson ou la pasteurisation.

    Les problèmes de peau sèche, dermatite, et autres taches cutanées sont dues à des carences en éléments nutritifs que contient le jus de carotte. Ceci est également le facteur de troubles oculaires tels qu’ophtalmies, conjonctivites, etc.

    Comme adjuvant de résorption des ulcères et cancers, le jus de carotte cru est très certainement l’un des aliments intéressants de notre époque.

    Il arrive parfois qu’après avoir bu du jus de grandes quantités de jus carotte s’ensuive une réaction ou un léger désagrément. C’est une conséquence parfaitement normale qui indique que la nature a commencé le nettoyage de la maison qu’est votre corps et que ce jus est l’instrument le plus adapté à ce but. En conclure que ce jus ne serait pas adapté à votre organisme témoignerait d’une méconnaissance, car le jus de carotte n’est ni plus ni moins que de l’eau organique de la qualité la plus pure et le meilleur aliment pour le corps. Si le jus est frais et a été correctement extrait, il ne peut avoir d’autre action…. même avec l’imagination la plus fertile …que fournir les enzymes, les atomes vitaux et l’eau organique vitale que réclament vos tissus et vos cellules.

    Le jus de carotte présente une combinaison d’éléments nutritifs pour la totalité de l’organisme, dont il aide à régulariser le poids et l’équilibre chimique. Il est particulièrement nourrissant pour le système oculaire, comme le démontre le cas de ces nombreux jeunes gens refusés en premier lieu aux tests d’admission dans des écoles de pilotes pour des défauts de vision, et qui quelques semaines plus tard, avoir fait une cure de jus de carotte ont pu être intégrés avec un bilan de vision parfait.

    La molécule du jus de carotte est identique à la molécule du sang. Les microscopes les plus perfectionnés ont permet de mettre en évidence l’analogie parfaite entre la molécule du jus de carotte et la molécule du sang. Au vu de ce fait des plus intéressants et révélateurs, il n’est guère étonnant que nous ayons découvert tant de bienfaits dans ce jus !

    C’est son pourcentage élevé de sodium organique vital qui constitue la qualité la plus remarquable du jus de céleri. Parmi les propriétés chimiques du sodium figure celle de maintenir le calcium en solution. C’est l’état où se trouve le calcium dans l’organisme humain.

    Le jus de betterave

    Par suite de la publication en 1970 d’un ouvrage par les auteurs scientifiques Ferenczi, Seeger et Trub sur l’efficacité thérapeutique des betteraves rouges, plusieurs médecins en Europe ont commencé à faire l'expérimentation de ce «légume santé»dans le courant de leur pratique. Depuis, bon nombre de rapports se sont succédé qui ont mis de l'avant tout un champ d'applications thérapeutiques possibles.

    Le médecin et chercheur, le docteur Siegmund Schmidt de Bad Rotherfelde, soutient que le jus de betteraves rouges constitue un remède valable contre les maladies causées par la radiation émise par les rayons-x et autres sources de radiation.

    Des rapports scientifiques indiquent également que des gens ayant voyagé dans les tropiques sont parvenus à vaincre la malaria à l'aide du jus de la betterave rouge.

    Depuis des années en Europe la betterave rouge est utilisée pour les cas de goutte, de calotte séborrhéique et les plaies ouvertes. Le jus de betteraves rouge aide le corps à éliminer l'acide urique, ce qui, évidemment, explique son efficacité pour traiter la goutte.

    La thérapie par le jus de betteraves rouges a donné des résultats des plus impressionnants dans le traitement complémentaire du cancer. En effet, on a démontré que cette thérapie agissait pour normaliser l'échange déficient d'oxygène dans les cellules et sur le métabolisme anormal.

    Les chercheurs Ferenczi, Seeger et Trub attribuent cette action bénéfique au pouvoir d'oxygénation de certaines enzymes contenues dans la betterave rouge. Dans leur livre intitulé Red Beets in Supplementary Therapy of Patients with Malignant Neoplasms, les chercheurs affirment que «le jus de betteraves rouges permet d'augmenter l'oxygénation déficiente de la cellule d'environ 1 000 à 1 250 pour cent, c'est-à-dire que la normalisation est complète.»

    Le docteur Ferenczi a prescrit du jus de betterave à des patients atteints de tumeurs malignes. Il rapporte que «Des 38 patients traités, deux n'ont pas réagi à ce traitement, mais nous avons observé des signes d'amélioration dans tous les autres et 8 ont vu leurs tumeurs disparaître.»

    Le jus de betterave est par ailleurs un des jus les plus utiles pour aider à refaire les globules rouges du sang et pour normaliser le sang.

    Ce jus était particulièrement utile aux femmes pour le syndrome prémenstruel et les symptômes de la ménopause.

    Toutefois, il ne  faut  pas prendre  trop de jus de
    betteraves à la fois car il désintoxique le foie. Et souvenez-vous que l’urine et les matières fécales seront teintées de rouge, ce qui est tout-à-fait normal.

    Bien que le contenu en fer des betteraves ne soit pas extrêmement élevé, sa qualité et son assimilabilité font de ce légume un grand allié du sang et un bâtisseur de l’hémoglobine. De plus sa haute teneur en potassium (20 %) en font un appui pour toutes les fonctions du corps.

    Le jus de céleri-rave

    Le céleri cru présente une concentration de sodium organique vital quatre fois supérieure à sa concentration en calcium. Cette propriété en fait l’un des jus les plus indiqués pour les personnes qui n’ont consommé pratiquement que des sucres et amidons concentrés tout au long de leur vie.

    Le sodium joue un rôle particulièrement important dans les processus physiologiques du corps. L’un des principaux étant de maintenir la fluidité du sang et de la lymphe en prévenant leur épaississement. Le seul sodium d’une réelle valeur à cet effet toutefois est le sodium organique vital issu des légumes frais et de certains fruits.

    Il alcalinise le sang et est une bonne source de sodium pour contrer les méfaits des sucres et amidons concentrés. Il est riche en magnésium et fer, normalise la température du corps lorsqu’il fait chaud. Idéal comme accompagnement d’un jus de carotte-pomme car il fera baisser l’index glycémique de la préparation.

    Par temps chaud et sec, il est particulièrement rafraîchissant et apaisant de boire un verre de jus de céleri le matin, et un l’après-midi, entre les repas. Ceci a pour effet de normaliser la température du corps et de procurer un confort véritable comparé aux sensations d’étouffement, de malaise et de transpiration qu’éprouvent les gens autour de nous.

    Dans le cas des affections nerveuses résultant de la dégénérescence de la myéline (gaine des nerfs), la consommation abondante de jus de carotte et de céleri aide à restaurer une condition normale et à soulager de ces troubles.

    La teneur du céleri en magnesium et en fer, combinaison précieuses pour les cellules sanguines, est très élevée. La plupart des maladies du système nerveux et du système sanguin sont dues essentiellement aux éléments minéraux inorganiques et aux sels absorbés par l’organisme sous la forme d’aliments dévitalisés et de sédatifs.

    Si l’apport de soufre, de fer et de calcium de l’alimentation est déficient, et même s’il est important mais sous une forme inorganique et dévitalisée, des troubles tels qu’asthme, rhumatismes, hémorroïdes peuvent en résulter. Des proportions déséquilibrées de soufre et de phosphore dans l’alimentation peuvent entraîner des états mentaux d’irritabilité, de neurasthénie, voire de folie. En outre, nombre de maladies jusqu’ici attribuées à l’excès d’acide urique dans l’organisme peuvent être le fait d’une alimentation trop riche en acide phosphorique et déficiente en soufre.

    L’association jus de carotte-céleri fournit une combinaison parfaitement équilibrée de ces minéraux organiques qui permet de combattre ces maladies et d’aider les parties du corps affectées à retrouver une condition normale.

    Le jus de concombre

    Le jus de concombre est probablement le meilleur diurétique naturel que l’on connaisse. Il a en tour maintes autres propriétés, en particulier celle de favoriser la pousse des cheveux grâce à son taux élevé de silicium et de soufre, surtout associé au jus de carotte-laitue-épinards. Il contient plus de 40% de potassium, 10% de sodium, 7,5% de calcium, 20% de phosphore et 7% de chlore.

    Le jus de concombre-carotte est très salutaire pour les rhumatismes, qui résultent d’une rétention excessive d’acide urique. L’ajout de jus de betterave à cette combinaison hâtera le soulagement.

    La haute teneur en potassium du jus de concombre en fait un atout non négligeable pour la régulation de la tension artérielle, dans les cas d’hypertension comme l’hypotension, il est également efficace pour les affections gingivales et dentaires.

    Les cheveux (prévention de la chute) et les ongles (durcissement) gagneront aussi beaucoup de l’apport en éléments minéraux contenus dans le jus de concombre.

    Le jus de concombre-carotte-laitue  constitue un remède aux éruptions cutanées de toute sorte. L’ajout d’un peu de jus d’alfalfa permet d’en accroître l’efficacité dans une certaine mesure.

     Le jus de pissenlit

    Ce jus est l’un de nos toniques les plus appréciables. Il est utile pour lutter contre l’acidité et pour aider à normaliser l’alcalinité du système. Excessivement riche en potassium, calcium et sodium, c’est aussi notre nourriture la plus riche en magnésium et en fer.

    Le magnésium est essentiel pour la solidification du squelette. Une quantité suffisante de magnésium et de calcium organique dans la journée pendant toute la durée de la grossesse aidera à prévenir la dégénérescence dentaire chez la mère et fortifiera les os de l’enfant. En combinaison judicieuse avec le calcium, le fer et le soufre, le magnésium est essentiel pour la formation de certains composants du sang. Doté de pouvoirs de vitalisation exceptionnels, ce magnesium est un constituant des cellules du corps, et tout particulièrement des tissus pulmonaires et du système nerveux.

    Il ne faut pas le confondre avec le magnesium des préparations pharmaceutiques qui contiennent des minéraux inorganiques interférant avec les fonctions vitales de l’organisme. Toutes les préparations chimiques de magnesium, en poudre ou en comprimés, entraînent des dépôts de matière inorganique inutile dans le corps. Bien qu’elles puissent apportes les résultats plus ou moins immédiats que l’on attend d’elles, ces résultats seront purement passagers. Les effets secondaires des dépôts de matière inorganique dans le corps risquent d’avoir des répercussions beaucoup plus dévastatrices à plus ou moins long terme. Je préfère quant à moi suivre l’adage du sage dont le principe est de choisir la prudence aujourd’hui pour éviter les regrets demain…

    Le jus de pissenlit obtenu à partir des feuilles et des racines de la plante, et combiné aux jus de carottes et de fanes de navet (n° 48) aidera à soulager les douleurs osseuses et vertébrales, et renforcera les dents en prévenant la pyorrhée et les caries.

    Le jus de topinambour

     

    Ce légume, correctement extrait peut fournir un litre et demi de jus pour 2kg de tubercules. Il est riche en minéraux alcalins, surtout le potassium qui représente plus de 50% de la totalité des autres minéraux présents

    Le topinambour provient d’une espèce de tournesol. C’est le tubercule d’une plante largement cultivée en Italie et connue là-bas sous le nom de Carciofo ou Archicioffo-Girasole, autrement dit artichaut-tournesol. Le mot Giraosle a été anglicisé en Jérusalem, c’est pourquoi le topinambour est pour les anglophones un « artichaut de Jérusalem » !

    Cru, ce légume contient l’enzyme inulase et une grande quantité d’inuline. L’inuline est une substance qui  ressemble à l’amidon est que l’enzyme inulase convertir en fructose. C’est donc un tubercule que les diabétiques peuvent consommer en toute tranquillité. Son jus est aussi savoureux que salutaire, qu’on le prenne seul ou avec du jus de carotte.

    Les jus d'algues

    Depuis des millions d’années, les pluies ont entraîné dans les fonds marins quantité de sédiments arrachés à la terre et aux montagnes, composant ainsi au fond des océans le terrain le plus fertile de la planète.
    Les algues sont l’un de nos compléments alimentaires les plus riches. Leurs racines s’enfoncent parfois à plus de huit mille mètres sous la surface des océans alors que leurs ‘’branches’’ flottent à la surface où l’action des enzymes et des rayons de soleil fait croître leurs nodules et leurs feuilles.
    Les plus connues dans nos contrées sont la dulse (palmari, palmata, algue rouge des côtes de la Manche et de l’Atlantique) , la laitue de mer (ulva lactuca, une des rares algues vertes à être consommées) et le kombu breton (taminaria saccharina ou digitata, très riche en iode).

    Toutes les algues sont une excellente source d’iode organique, que l’on trouve rarement sous sa forme minérale ou oligoélémentaire dans nos légumes communs.

    Il est facile de se rendre compte) quel point les algues peuvent être importantes sur le plan nutritionnel lorsqu’on l’on sait que le fond des mers contient plus de 59 éléments présents dans la nature et répertoriés dans la table périodique de Mendeleïev.

    En utilisant les algues avec modération comme complément à notre alimentation, nous pouvons êtres sûrs de procurer à notre organisme un grand nombre d’oligo-éléments si nécessaires à notre bien-être, que nous ne trouvons pas dans les fruits et les légumes.

    Le jus d'épinards

    Reconnu depuis des temps immémoriaux, l’épinard est l’aliment le plus vital pour l’appareil digestif dans son ensemble, estomac, duodénum, intestin grêle et gros intestin.

    Avec l’épinard cru, la nature a donné à l’homme la substance organique la plus subtile pour nettoyer, reconstruire et régénérer tout l’appareil intestinal. Correctement préparé, consommé à raison d’environ 50cl par jour, le jus d’épinards résout bien souvent les cas les plus aigus de constipation en l’espace de quelques jours ou de quelques semaines.

    Le jus d’épinard nettoiera et contribuera à régénérer tout l’appareil intestinal. Comme il agit par des moyens naturels et commence à réparer en priorité le plus gros des dommages, on ne mesure pas toujours la progression de ce travail de régénération et ne pas ressentir les effets d’une consommation de jus d’épinards avant six semaines à deux mois.

    Une autre propriété intéressante du jus d’épinards est son action sur les dents et les gencives et sa prévention de la pyorrhée.

    Cet aliment est l’un des plus vitaux pour l’appareil digestif dans son ensemble. Cru, il constitue la substance organique la plus subtile pour nettoyer, reconstruire et régénérer tout l’appareil intestinal.

    Sa consommation a donc une influence positive sur une grande majorité de maladies et affections. Ses nutriments agissent également sur la santé des dents et des gencives, protègent de la pyorrhée (forme atténuée de scorbut due à une carence en vitamine C). Il contient des vitamines C et E.

    Épinards, laitues, cresson, carottes et poivrons verts figurent au nombre des légumes les plus riches en vitamines C et E. Une carence en vitamine E est un facteur non négligeable de fausse couche, d’impuissance et de stérilité tant chez l’homme que chez la femme. Certaines formes de paralysie sont dues à un manque de vitamine E, lequel est également responsable d’une apathie et d’un mal-être global et d’un métabolisme incomplet.

    L’efficacité de l’épinard en tant que « laxatif » dans l’opinion générale tient à son contenu élevé en acide oxalique. L’importance de l’acide oxalique pour notre activité intestinale est telle qu’il mérite une attention particulière. Il fait donc l’objet d’un paragraphe spécial.

    Si vous ne voulez pas risquer une accumulation de cristaux d’acide oxalique dans les reins, et les coliques néphrétiques conséquentes, évitez de consommer les épinards cuits !

    Les acheter tout faits, est-ce la solution ?

    Il est important de savoir qu’aucun jus embouteillé acheté au magasin, qu’il s’agisse d’un supermarché ou d’un magasin d’aliments naturels, ne contient pas tous les éléments vitaux que le jus frais renferme. Tout d’abord, les enzymes commencent à disparaître d’un liquide après environ une demi-heure. De plus, pour en assurer la conservation, les jus embouteillés doivent être portés au point d’ébullition, ce qui en fait des substances «mortes», car toutes les enzymes sont tuées par la chaleur.

    La seule solution reste donc de faire vos propres jus, il faut pour cela utiliser un extracteur qui «mastique» les légumes, c’est-à-dire qui broie la paroi cellulaire de la fibre. Les extracteurs à jus meilleur marché, de type centrifuge, «grattent» les légumes plutôt que de les broyer, et bien des nutriments restent dans la fibre.

    Pour en savoir plus lisez l'ouvrage de Norman Walker "Votre santé par les jus frais de légumes et de fruits "

    En PDF


    votre commentaire
  • Gilles Lartigot : "Aujourd'hui, on ne se nourrit plus : on bouffe"

    Inconnu du grand public il y a un an, Gilles Lartigot fait aujourd'hui du bruit avec son livre "Eat", classé n°1 sur Amazon au rayon "Nutrition". Fort du succès de ses "Chroniques d'un fauve dans la jungle alimentaire", il donne des conférences partout en France pour dénoncer l'exploitation animale et l'industrialisation de notre nourriture. Convaincu par les bienfaits de l'alimentation végétale, ce quinqua ultra sportif espère être le déclic d'une réflexion sur nos assiettes modernes. Mais qui se cache derrière le Eat Man ? Interview. 

    Peux-tu nous raconter ton parcours ?

    Je suis un auteur 100 % indépendant. J'ai écrit « Eat » il y a un peu plus d'un an. Avant ça, j'ai eu un parcours de vie assez éclectique. J'ai été musicien puis producteur. J'ai vécu en Californie à l'âge de 18 ans. C'est à cette époque que j'ai été au contact du monde du sport et de la culture physique, et que j'ai commencé à m'intéresser à la nutrition. J'ai travaillé avec mon père qui était imprimeur. J'ai fait beaucoup d'activités différente jusqu'au moment où j'ai commencé à me poser des questions sur mon métier, sur la vie en général.

    On est souvent absorbé par notre travail. S 'il est passionnant, on peut se réaliser dans le travail et c'est une bonne chose. Mais la plupart du temps, le travail empiète sur la vie personnelle et familiale. Pour les gens qui ont des enfants se pose le problème de ne pas les voir grandir, ne pas pouvoir s'occuper d'eux. Avec ma femme, nous avons voulu faire un rupture.

    Nous nous sommes lancés dans un projet sur l'industrie agro-alimentaire. Ça a commencé par des reportages en caméra cachée pour la protection animale. Nous nous sommes rendus compte des atrocités qu'on faisait à nos animaux, surtout aux animaux que l'on consomme, qui sont dans nos assiettes. Ensuite, nous avons eu affaire aux mensonges de l'industrie agro-alimentaire. Je fais allusion aux conseils nutritionnels du type : « il faut boire du lait », « la protéine animale est meilleure que la protéine végétale »... Toute cette désinformation, qui est appuyée par des lobbys, nous a conduit à écrire « Eat ».

    Comment mangeais-tu à tes débuts de sportif ?

    En musculation, un repas classique se compose de beaucoup de laitages, du poulet, du bœuf ou du thon avec du riz. Un truc bien digeste quoi ! Mon approche de la nourriture était purement physique. Il fallait que je mange mes protéines, mes glucides, un peu de graisse. C'était des repas avec très peu de cru donc, auxquels s'ajoutaient les compléments alimentaires à base de lait de vache, les sodas light, les boissons pour l'endurance avec de la malto-dextrine, des colorants bien fluos...

    Mais malgré tout, j'avais l'impression de manger de façon très diététique. Je n'ai jamais été très plats préparés ou plats en sauce car mon sport m'imposer de manger « propre » comme on disait. Ça fait sourire aujourd'hui... Mon changement alimentaire s'est fait rapidement et le végétal est aujourd'hui la base de mon alimentation. C'est encourageant de se dire que le changement peut se faire à tout âge !

    Quel a été le déclic de ton changement alimentaire ?

    Ça a été lorsque l'on m'a aidé à infiltrer des élevages industriels pour mon enquête. Le premier a été un élevage de poules pondeuses qui m'a assez traumatisé, suivi d'élevages de cochons. Là, j'ai vu des choses que je n'aurais pas dû voir et qui m'ont fortement marqué. Du jour au lendemain, je n'ai plus pu consommer de viande. J'étais un peu en panique car je continuais le sport et j'avais toujours ces préjugés sur l'alimentation ancrés depuis une vingtaine d'années. J'ai donc été obligé de me renseigner sur des alimentations dites « alternatives » : le végétarisme, le végétalisme, le cru, les jus...

    Ça a été une révélation pour moi. Je me suis rendu compte que l'on pouvait manger en toute conscience. Une fois que l'on sait comment sont élevés nos animaux et de quelle façon ils sont abattus, il y a peu de personnes qui pourrait continuer à manger cette viande. C'est devenu un grand n'importe quoi, surtout au détriment des animaux. Quand on sait que l'on tue 3 millions d'animaux par jour et qu'il faut toujours produire plus, c'est évident qu'ils sont abattus de façon horrible. Pour produire plus de végétaux, il a fallu utiliser les pesticides, etc... Pour produire plus d'animaux vivants, on les rend malades intentionnellement.

    Aujourd'hui, les gens ne veulent pas voir, ne veulent pas savoir. Et lorsqu'on me dit que l'homme a toujours mangé de la viande, mis à part que c'est faux, il faut surtout bien voir que l'homme n'a jamais mangé de la viande élevée en cage. C'est ce qu'il se passe aujourd'hui. Avant la 2nde Guerre Mondiale, il n'y avait pas d'élevages industriels. On mangeait des animaux élevés dans des conditions normales. On donnait du fourrage aux bovins et pas du maïs OGM. On ne les gavait pas d'antibiotiques, on ne les vaccinait pas dès la naissance.

    Tout ça m'a choqué. J'ai dû vraiment chercher loin les informations pour trouver comment se nourrir autrement. Le fait que ces infos ne soient pas relayées dans les médias dominants m'a aussi frappé. Mon expérience personnelle réussie a achevé de me convaincre.

    Coucou je mange des plantes

    Coucou je mange des plantes

    Qu'est-ce-que tu entends par l'expression « Nourriture originelle » ?

    C'est la nourriture qui est produite par la terre ! C'est essentiellement le végétal. Je m'appuie notamment sur des textes de Charles Darwin, le père de l'évolutionnisme, qui dit que l'homme est constitué comme un végétarien donc doit manger du végétal. Hippocrate, le père de la médecine, était végétarien. Les grands penseurs grecs comme Socrate étaient végétariens. T'as aussi Albert Einstein, Confucius, Léonard de Vinci... Tu commences à te poser des questions : ils sont quand même très intelligents ces gens-là !

    Je n'aime pas classer les gens : les végétariens, les crudivores... Pour moi, ce sont des cases à faire exploser. Quelque soit nos choix, il y a une nourriture toxique et une nourriture originelle. Si tout le monde voulait de la viande biologique, élevée « normalement », il n'y en aurait pas pour tout le monde et surtout, on n'en mangerait qu'une fois par semaine ! C'est ce que faisaient les anciens.

    La nourriture originelle, c'est ça. Comment nous alimentions-nous avant l'industrie agro-alimentaire ? Avant les farines blanches, les produits transformés ? Aujourd'hui, on ne se nourrit pas : on bouffe.

    Qu'est-ce-qu'on gagne à changer notre alimentation ?

    On gagne la santé. C'est quelque chose de primordial. Malheureusement, les gens prennent souvent conscience de leur alimentation quand ils sont malades. C'est dommage, il vaut quand même mieux prévenir. Lorsque l'on a des enfants, on veut leur santé. En leur donnant des steak-frites, des purées, du Mc Do, du Coca ou des bonbons, on empoisonne nos enfants. Il faut en être conscients.

    Mais lorsque l'on se rend compte que l'on peut manger autrement, que c'est bon, que l'on prend du plaisir, la problématique n'est pas celle de l'argent. Les gens dépensent de l'argent en médicaments, substituts de repas, compléments alimentaires, vitamines chimiques. La problématique qui se pose est celle du temps. Le temps a été volé par la société moderne. On a plus le temps d'aller faire le marché, de cuisiner, de s'informer...

    Le problème est global, il touche d'autres domaines de la vie. Il ne faut pas vouloir changer le monde mais il faut se changer soi-même. On le peut et la nourriture est à la base de ce changement parce que lorsque l'on boit des jus, on ne pense pas la même chose que si l'on boit du Gatorade. Avec le changement alimentaire, une sorte d'éveil se produit. C'est comme ouvrir une cage. A force de bouffer de la nourriture toxique, nos pensées en sont affectées. C'est donc une histoire de prise de conscience et c'est à chacun de « décliquer », de trouver sa porte d'entrée vers celle-ci.

    Source

     


    7 commentaires
  •  
    Je poursuis mon cheminement vers une autre façon de m'alimenter, plus simple, plus vivante, plus légère. Ça fait maintenant 5 semaines et si pour le moment, au niveau de ma peau, pas de réel changement, au niveau de mon énergie vitale, j'ai beaucoup plus d'entrain, de clarté d'esprit et de vigueur dans le corps. Cette nouvelle façon de m'alimenter, n'est absolument pas contraignante ni compliquée : fruits et légumes crus, cuits et en jus. On peut pas faire plus simple ! On me demande : "mais, et les protéines ?". Et bien, on les trouve dans les jus verts et si vous désirez en savoir plus, visionnez les vidéos de http://vivrecru.org/.

     

    Pourquoi changer mon alimentation ?
     
    1- viscères et intestins fatiguès

     2- maux divers

     3- apathie

     4- n'aime pas cuisiner

     5- ne sais jamais quoi manger

     6- ne supporte plus la cruauté envers les animaux

     7- prise de connaissance des moyens d'élevage

     8- Besoin de simplicité

     

    Ça fait déjà pas mal de raisons de changer !

     J’essaie aussi de fortifier et préparer mon corps afin qu'il soit apte à servir d'instrument pour le Divin, le moment venu, pour incarner la nouvelle espèce, l'Être Supramental. Mère dit que l'alimentation n'est pas la première chose à se préoccuper, mais elle dit aussi :


    La nourriture de demain
    ...il y aura la nourriture pour les végétariens et la nourriture pour les non-végétariens et aussi une sorte d'essai pour trouver la nourriture de demain. N'est-ce-pas, tout ce travail d'assimilation qui vous rend si lourd __ ça occupe tellement de temps et d'énergie de l'être __, que ce soit fait avant, que l'on vous donne quelque chose qui soit immédiatement assimilable, comme ils le font maintenant, par exemple, ils ont des vitamines directement assimilables et aussi des protéines, des principes nutritifs qui se trouvent dans telle, telle ou telle chose et qui ne sont pas volumineux __ il faut une quantité formidable pour assimiler très peu. Alors maintenant qu'ils sont assez adroits au point de vue chimique, on pourrait simplifier. Les gens n'aiment pas cela, simplement parce que ... parce qu'ils prennent un plaisir intense à manger, mais quand on ne prend plus plaisir à manger, on a besoin d'être nourri et de ne pas perdre son temps à cela. On perd un temps énorme : un temps à manger, un temps à digérer, et puis le reste.
                                   

    Santé et Yoga Intégral, p.53
    Mère


    Consécration de la nourriture au Divin
    Physiquement, nous dépendons de la nourriture pour vivre, malheureusement. Parce que, avec la nourriture, quotidiennement et constamment, nous absorbons une quantité formidable d'inconscient, de tamas, de lourdeur, de stupidité. On ne peut pas faire autrement __ à moins que, constamment, sans arrêt, nous devenions complètement éveillé et que, dès qu'un élément s'introduit dans notre corps, immédiatement nous travaillons dessus pour en extraire seulement la lumière et rejeter tout ce qui peut obscurcir notre conscience. C'est l'origine et l'explication rationnelle de l'habitude religieuse de consacrer sa nourriture à Dieu avant de la prendre. En mangeant, on veut que cette nourriture que l'on prend ne soit pas pour le petit ego humain, mais comme une offrande à la conscience divine au-dedans de soi. Dans tous les yoga, dans toutes les religions, on encourage cela. C'est l'origine de cette habitude, la conscience qui est derrière, justement pour diminuer autant qu'il se peut l'absorption d'une inconscience qui augmente quotidiennement, constamment, sans que l'on s'en aperçoive.
     

                                     Santé et Yoga Intégral, p.54
                                                                                          Mère


     

    Alors, j'espère ne pas m'éloigner du Yoga Intégral, en changeant ma façon de m'alimenter.
    Simplement m'alléger, dans la simplicité et la joie !

    Pour accompagner ce changement, j'ai également entrepris depuis 1 semaine, la pratique quotidienne du Jin Shin Jyutsu, Art ancien Japonais de guérison qui agit au niveau physique, émotionnel et spirituel.
    http://www.jinshinjyutsu-provence.com. J'ai déjà utiliser cet Art par des séances en cabinet et j'y ai ressenti de nombreux bienfaits, comme une plus grande stabilité émotionnelle et un soulagement physique. J'y reviens pour des séances que j’effectue moi-même, d'environ 1h30 chaque matins.

    A très bientôt,
    Dans la joie du chercheur en route vers l’avènement du Supramental,
     

    Marie-Pierre

     

     


    votre commentaire
  •  

     

    Faites tremper vos cerneaux de noix une nuit.

     

     

    Faire son lait de noix
     
     
    Jeter l'eau de trempage qui est devenue brune.
     
     

    Faire son lait de noix
     
     
    Selon la consistance désirée, mettre environ 2 à 4 volumes d'eau pour un volume de noix. 
     
     
    Faire son lait de noix
     
     
    Mixez, soit dans un blender, soit avec un mixer à pied.
     
     
     
    Faire son lait de noix
     
     
    Utilisez une passoire pour filtrer la pulpe.
     
     
    Faire son lait de noix
     
     
    J'ai utilisé la pulpe dans une pâte à crêpe. Pourquoi pas dans la pâte à pain.
     
     
     
    Faire son lait de noix
     
     

    Bonne dégustation!

     

     

    Vous pouvez utiliser ce lait dans toute vos préparations culinaires.

    J'essaierai bientôt avec des amandes ou autres...

     

    Cela demande un peu de temps mais l'avantage est de consommer un aliment cru naturel. Les laits vendus dans le commerce sont pasteurisés et perdent donc de leurs nutriments. De plus, c'est écologique puisque vous ne jetez pas d'emballage.

    Et quand on le fait soi-même, c'est toujours meilleur!

     

    Recette inspirée par Crudivegan

     

     

     

    4 commentaires
  • http://www.evian.fr/_tmp/20130615_040226.jpeg

     

    Faire du jus avec des légumes et des fruits biologiques est l’une des habitudes saines les plus puissantes pour votre santé que vous puissiez pratiquer. Non seulement consommer des jus fraichement préparés vous donnera une peau radieuse mais cela peut aussi vous aider à guérir de maladies chroniques et à éliminer les toxines de vos organes.

    Si vous souffrez d’acné ou d’un autre problème de peau, vous devez apprendre à détoxiner votre corps grâce aux pouvoirs des jus. Pour réussir dans votre quête pour avoir une belle peau, cela vous aidera de connaitre les légumes qui ont des propriétés détoxifiantes puissantes ainsi vous pourrez créer des combinaisons de jus qui vous seront adaptées.
    Voici la liste des quelques ingrédients que vous pouvez ajouter à votre dose quotidienne de jus verts pour donner un coup de pouce à votre beauté naturelle.

    C’est ce dont est persuadée Esosa Edosomwan, surnommée The Raw Girl (la fille crue/crudivore), une magnifique jeune femme, experte en détox, auteur de l’ouvrage « The Acne-Free Diet » (L’alimentation pour une peau sans acné) et créatrice du site Raw Girl in a Toxic World (Une Fille Végétalienne Crudivore dans un Monde Toxique).

     
    En dehors de sa passion pour un mode vie sain, Esosa est une actrice récompensée, une réalisatrice et un mannequin. Ses propres problèmes de santé et son combat contre l’acné l’ont amenée à changer son mode de vie et à étudier avidement la santé holistique. Je vous traduis aujourd’hui l’un de ces articles dans lequel elle vous livre les ingrédients secrets de sa peau magnifique. 

    Esosa

    Les carottes contiennent une quantité de vitamine A impressionnante sous la forme de bêta-carotène. Le bêta-carotène est un puissant anti-oxydant qui protège les cellules de la dégénération, aide à ralentir le processus de vieillissement et maintient une apparence jeune. La vitamine A aide le corps à maintenir la croissance des tissus ainsi qu’une bonne vision, des os et des dents solides. Les carottes contiennent également une quantité intéressante de vitamine C qui aide le corps à produire du collagène. Le collagène est essentielle à l’élasticité de la peau, à la prévention des rides et pour ralentir les signes de vieillesse. Le potassium qu’elles contiennent également joue un rôle dans la croissance des nouvelles cellules de la peau, en aidant le corps à maintenir son équilibre électrolytique, il réduit l’acné et les imperfections et prévient et guérit les cicatrices et les taches de la peau. Enfin et ce n’est pas le moindre de leurs avantages, tout comme les autres ingrédients puissants pouvant être utilisés pour apporter une amélioration à l’aspect de votre peau, les carottes aident à détoxiner le foie, ainsi vos toxines ne finiront pas sur votre peau sous la forme d’acné !

    Carottes

     Le kale est un légume à feuilles vertes très puissant qui est très riche en propriétés anti-acné. Le kale qui est un incroyable aliment anti-inflammatoire, est une excellente source de nutrition, incluant des vitamines A, C, K, E, B1, B2, B3, calcium, bêta-carotène, phosphore, fer, cuivre, magnésium, des acides gras omega-3 et omega-6 et de la lutéine caroténoïde. Sa teneur en vitamine A soutient le processus de régénération et de maintien en bonne santé de la peau. Les acides gras omega-3 ajoutent à l’ensemble leurs propriétés anti-inflammatoires. Si vous avez de l’acné ou un autre problème de peau sérieux, votre colon doit être chouchouté. Le kale est certainement une aide de qualité pour participer à l’élimination des déchets de votre corps en stimulant le péristaltisme. 

    Kale

    Les betteraves sont très riches en nutriments essentiels pour une peau éclatante et en bonne santé ! Elles sont des nettoyeurs du foie et du sang et lorsqu’il s’agit de soigner des problèmes de peau, purifier le sang est la clé. Les betteraves sont des ingrédients très puissants et efficaces, il est donc préférable de ne pas utiliser une betterave entière pour un seul jus. Si vous avez des calculs rénaux, ne buvez pas de jus de betteraves. Les betteraves sont des légumes anti-inflammatoires riches en fer, en niacine, en potassium, en cuivre et en vitamine C en plus de contenir du manganèse, du magnésium, du calcium, du zinc et de l’acide folique.

    Fresh Beet Juice

    Le persil est une herbe aromatique populaire riche en vitamine A et C. Il aide à diminuer les taches et à maintenir un teint uniforme, tout en nettoyant le système urinaire, le foie et les reins. Le persil a des taux élevés de vitamine K qui peut améliorer l’élasticité de la peau et accélérer le processus de cicatrisation.

     PErsil

    Le gingembre est un ingrédient puissant qui peut être ajouté à n’importe quel jus pour augmenter ses bénéfices sur votre santé et pour stimuler votre système immunitaire. Cette racine est parfaite dans le cas d’acné parce qu’elle est un puissant anti-inflammatoire et contient des nutriments comme le magnésium, le potassium, le manganèse et la vitamine B6, ainsi que des anti-oxydants anti-vieillissement. gingembre-2

    Le cresson est un autre légume qui aide à purifier le sang, ce qui le rend précieux pour les problèmes de peau. Grâce à sa teneur élevée en soufre, le cresson est un légume de la beauté (voir cet article sur le soufre, appelé le minéral de la beauté) qui aidera à nettoyer et améliorer votre teint. Un bol de salade composée de cresson contient presque la moitié des la dose quotidienne recommandée en vitamine A. En plus, consommer du cresson vous apportera une bonne dose de vitamine C, de vitamine K, de bêta-carotène, de vitamines B, de vitamine E, de folate, d’iode, de calcium et encore plus. Le cresson est également plein d’anti-oxydants, idéaux pour ralentir le processus de vieillissement. Il est aussi considéré comme un tonique du foie.

     Cresson

    Les citrons sont des agrumes puissants qui sont aussi utiles en tant qu’aliment qu’en tant que médicament. Ils contiennent de la vitamine C, de l’acide citrique et des vitamines B. Les avantages les plus importants apportés par les citrons incluent la purification du sang, le nettoyage des reins et l’aide dans le processus d’élimination des toxines.

    Lemon with slice

    En complément d’une très bonne hygiène alimentaire basée sur des jus verts frais, il est important de considérer aussi ce que vous mettez sur votre peau. Cela passe par les vêtements et les cosmétiques. Les premiers peuvent être chargés en produits toxiques dus à une fabrication peu respectueuse de l’environnement ou à des contraintes esthétiques pour coller aux critères de la mode. Ces poisons peuvent sensibiliser ou abimer votre peau.

    Du côté des cosmétiques, c’est même peut-être pire. Tout ce que vous mettez sur votre peau pénètre dans le système sanguin en quelques minutes et si ce qui y pénètre n’est pas naturel, vous perturbez les récepteurs endocriniens et tout le fonctionnement de votre corps. La peau n’est que le reflet de ce qui se passe dans votre corps.

    Il est donc préférable d’opter pour des cosmétiques vraiment sains (ATTENTION : bio ne veut pas dire sain ! De nombreux cosmétiques labellisés bio et donc respectant les contraintes du label, contiennent pourtant des ingrédients pas très naturels et/ou sujets à controverse). De bonnes huiles alimentaires bio, crues peuvent faire des merveilles sans vider votre porte-monnaie !

    Si vous voulez aller un peu plus loin et offrir à votre peau un vrai bain de bienfaits, les soins de beauté RAW GAIA sont absolument parfaits : que du bio ou du sauvage, que du naturel (pas de noms bizarres incompréhensibles) et une qualité exceptionnelle ! Tous les types de peau y trouveront leur bonheur.

    Si vous avez des problèmes particuliers comme de l’acné, de l’eczéma ou une grande sensibilité, je vous conseille sans hésitation, la gamme au MSM (du soufre alimentaire), littéralement le minéral de la beauté ! Associé à des ingrédients tels que le beurre de cacao cru et des huiles essentielles sélectionnées, cette gamme fait vraiment des merveilles !

     

    Kit Mini MSM

    Nadège

    http://www.veganbio.com/

     

     

     


    1 commentaire
  •  

     


    votre commentaire
  • Germinator

     

    Germinator

    Avant que je parte en stage (trois jours dans l'Aube), j'ai eu l'opportunité d'acquérir un germoir "Easy Green"  d’occasion.

    Hier après-midi, je suis allée acheter des graines à la biocoop.

    Le soir, installation de la machine. Lire et comprendre le mode d'emploi n'est pas une mince affaire. Le programmateur n'a pas l'air de fonctionner. Mr Yog finit par donner un coup de poing dedans. Ça marche! Il me dit qu'il faut faire pareil quelques fois avec les gens!!http://www.emoticones-smileys.fr/Smiley/Rires/7.gif

     

    Germinator

    Dégager une petite table, remplir le réservoir, installer un petit seau au sol pour l'évacuation de l'eau, mettre les différentes graines qui n'ont pas toutes le même temps de germination. Attendre... Youp la boum, ça se met en route. Ça brumise, ça ventile, ça coule. Et cela ainsi 20 mn toutes les trois heures. Plus rien à faire jusqu'à la récolte.

    Germinator

    Il y a aussi un grand plateau pour faire pousser de l'herbe de blé. J'irai chercher un peu de terre dans la nature.

    L'avantage par rapport aux germoirs non automatiques, grâce à la ventilation, c'est qu'il y a moins de risques de moisissures. L'inconvénient est le nettoyage régulier de l'appareil. Un nettoyage sommaire hebdomadaire et un plus exigeant tous les mois. 

    Voilà, je rajouterai des images au fur et à mesure de l'évolution.

    Je me souhaite d'avance bon appétit.

     

    Germinator

    Au bout d'un jour 1/2

     

    Temps de germination

    Fénugrec: 2 à 4 jours

    Alfa + radis + fenouil: 5 à 6 jours

    Trèfle rouge: 5 à 7 jours

    Poireau: 9 à 10 jours

     

    Germinator

     


    5 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique