• Quand tout s'écroule, qu'est-ce qui reste?

      

    ".....En ce moment, on fusille à Téhéran, ...partout c'est la barbarie sous une forme ou une autre. Ça devient très étranglant.

    Parce qu'il faut que les hommes soient devant une réalité physique, un peu terrible pour changer de conscience. C'est ça dont il s'agit.

    On n'est pas dans une crise morale, on n'est pas dans une crise politique, financière, religieuse,....on n'est dans rien de tout ça.

    On est dans une crise évolutive. On est en train de mourir à l'humanité pour naître à autre chose.

    Alors, tout est cassé partout, tout est horrible partout, même dans les splendides cités américaines si confortables.

    C'est la même barbarie partout et il faut qu'on arrive au moment où la conscience vire dans une autre dimension.

    C'est ça l'histoire. On est au même point, où,  à un certain moment de l'évolution, il a fallu passer d'une respiration branchiale à une respiration pulmonaire, ou bien on asphyxiait.

    Moi, je ne peux dire que mon expérience:

    Un homme ne commence à être que quand il arrive au rien total de ce qu'il est, de ce qu'il croit, de ce qu'il pense, de ce qu'il aime.

    Quand on arrive à ce rien complet, alors il faut que quelque chose soit, ou bien on meurt. Moi j'ai connu ça dans les camps de concentration. Il n'y avait plus rien. Tout était cassé, brisé. Même moi, j'étais brisé. Tous les idéaux, les noblesses, tout était brisé. Il n'y avait rien. Rien. Il n'y avait pas de politique, pas de religion, rien à quoi s'accrocher. Alors quand il n'y a rien, qu'est-ce qui reste?

    Qu'est ce qui reste?

    Il y a un centre de force, d'être, il y a quelque chose qui reste.
     
    Et c'est ça la clé. C'est pas tout ce qu'on pense. C'est pas tout ce qu'on sent. C'est pas tout ce qu'on aime. C'est pas les idéaux, c'est pas le bon Dieu. C'est rien de tout ça.

    C'est quelque chose qui est poignant. Comme si tout l'être était ramassé dans une angoisse si intense, que c'est comme une prière ou c'est comme de l'amour. C'est quelque chose qui est chaud, puissant, qui n'a pas de mot.

    C'est ça la question ou la chose à laquelle tout le monde arrive.
    Quand tout s'écroule, qu'est-ce qu'il reste?
      

    http://agenda.fromzel.com/foto/15-Satprem.jpg  
    Satprem 
    (son vrai nom, Bernard Enginger)
    veut dire "Celui qui aime vraiment". Son nom lui a été donné par Mira Alfassa qui est aussi appelée Mère dont j'avais fait un article  ICI.












    « Oh my love - John LennonBruno Gröning le "Guérisseur Miraculeux" »

  • Commentaires

    23
    Mardi 16 Septembre 2014 à 12:12

    Merci Eléna, bonne journée wink2

    22
    Elena
    Dimanche 14 Septembre 2014 à 22:43

    Cela me touche de relire ces mots de Satprem, c'est du lourd avec une haute résolution !!!


    Merci , bien à vous Dame Yog


    :)))

    21
    Dimanche 7 Septembre 2014 à 10:16
    Daniel

    Quelle vie et quelle belle oeuvre !

    20
    danielleg
    Samedi 6 Septembre 2014 à 12:23

    Quelle bavarde ! :)))

    19
    graux danielle
    Mercredi 13 Novembre 2013 à 13:31
    graux  danielle

    c est vrai  la  vraie  revolution  est  silencieuse  c  est  l  eveil  des  consciences.

    on  peut  ne  rien  dire,personnes  ne  verra  rien.

    tout  se  passe  au  dedans,et  la  personnes  ne  peut  rien  empecher!!!

    18
    naradamuni
    Mercredi 13 Novembre 2013 à 13:31
    naradamuni

    je ne vis pas la vie, je Suis la vie

    Par un jour de pluie battante, Eric Baret a accepté de bavarder autour de "ça".

    Qui suis-je sans mon mental ?

    Merci

    17
    graux danielle
    Mercredi 13 Novembre 2013 à 13:31
    graux  danielle

    en  fait  quoique  l on  veuille  réaliser  il  faut  d abord  établir  cette  paix  immuable.

    c est  la base  sur  laquelle  on  doit  travailler.

    c  est  marquer  juste  au  dessus  dans  les  carnets  de  mère.

     

    16
    graux danielle
    Mercredi 13 Novembre 2013 à 13:31
    graux  danielle

    toutes ces  pages  que  tu  a  mise  de  l agenda  de  MERE  cela  me  fait  penser  a  maitreya.

    on  dirait  que  tout  cela  a  une  relation?

    15
    graux danielle
    Mercredi 13 Novembre 2013 à 13:31
    graux  danielle

    il  est  très  bien  aussi  cet  éric  barret.

    le  présent  le  présent, et  encore  le  présent,d accord  a  100 pour100.

    mais  pour etre    dans  son  présent  il  faut  etre   ENTIEREMENT  libre  de  son  passé. je  veux  dire  etre  dans  son  présent  en  permanance.

    ne  plus  faire  des  aller  retour  entre  mecanicité  et  moments  de  présence

    on  peut  facilement  se  leurrer,penser  que  l on  y  est!!!

    c est  tellement  subtil.

    ENORME  BISES.

    14
    graux danielle
    Mercredi 13 Novembre 2013 à 13:31
    graux  danielle

    j  ai    regarder  les  vidéo  de  satprem, c est  un  vrai  plaisir  de  l entendre  parler  de  l   ETRE ,très  doux  ,  très  serain.

    tu  voit  yog ,  ca  fait  chaud  au  coeur  des  gens  comme  ca.

    bonne  nuit  ma  chère.

    13
    amandine
    Mercredi 13 Novembre 2013 à 13:31
    amandine
    merci pour tous les liens!
    plein de belle lecture :-)
    12
    Mardi 1er Octobre 2013 à 12:39
    Suzame
    Whaoo..
    Quel texte !
    La mort ou la force de l'amour.
    La mort ou renaître.

    Merci Marie-Yog
    11
    Lundi 30 Septembre 2013 à 16:09
    Daniel
    Moi je pense que tout est entrain de changer. Nous vivons une époque de grandes transformations où rien ne sera plus comme avant. Tous les jours des initiatives nouvelles se font jour et cela ne va pas s'arrêter. Le monde change.
    10
    Vendredi 11 Mai 2012 à 05:24
    gerard de Dunkerque
    vanakam(bonjour !)sur la photo (a gauche-Kireet-Joshi)un grand disciple de Sri Aurobindo et ami de Satprem)c'est un ministre éducation-en Inde.Il vit à Auroville-pondy.A droite
    le frère de Sujata(la compagne de Satprem-sa douce)
    Lambersart(habité rue Potier dans le passé°et avenue de la Carmoy) cordialement avec et vous !!gégé
    9
    Mardi 1er Mai 2012 à 21:27
    gerard de Dunkerque
    celà fait du bien au coeur de retrouver sur le web!,des frères et soeurs qui aiment Satprem (celui qui aime vraiment)et ceux qui sont entrés dans ce fabuleux document;
    L'Agenda de Mère--c'est en 1972,que mon vieux guide(Jacques
    la maya de Roubaix;m'a mis entre les mains L'Aventure de La
    Conscience(livre de base pour comprendre Sri Aurobindo-Mère et
    le yoga -intégral--et ensuite(le yoga des cellules.merci à vous tous!!gégé vous souhaite bonne route(dans cette nouvelle évolution qui coure sur la planète et dans les
    nouvelles consciences.(Les âmes mûres)pour l'éclosion du supramental(semé par Sri Aurobindo et cultivé par La Mère et quelques frères inconnus. ôm---(((ôm ma ha) gégé.
    8
    Lundi 19 Juillet 2010 à 23:24
    marie-claude

    plus que beau,

    plus que vrai 

    l'homme vaut par la flamme qui brûle en lui ...

    7
    Lundi 19 Juillet 2010 à 13:10
    Vieux Jade

    Merci pour le texte de Mère. Ouf, ça fait du bien. Savoir qu'on a des ancêtres qui voyaient déjà clairement les forces en présence.

     

    6
    Vendredi 30 Janvier 2009 à 22:47
    catherine
    Je ne sais pas trop ce que donne le grand rien au niveau sociétaire mais au plan personnel, depuis que j'ai l'impression d'être dans un grand rien...du genre plus rien à perdre..je me sens étrangement plus riche...
    Bonsoir Yog
    5
    Vendredi 30 Janvier 2009 à 21:46
    bidulette
    oui je pense aussi qu'il y a un moment où... il doit se passer qq chose... de mieux... quand tout bascule, la nature doit reprendre ses droits, on ne doit pas gagner.. mais à quel prix... ça fait peur surtout quand on a des enfants..
    bonne soirée, bizzz
    4
    Jeudi 29 Janvier 2009 à 11:52
    marie-claude leloire
    les années ont passé, le questionnement est resté !
    3
    Jeudi 29 Janvier 2009 à 07:52
    Emmanuel
    Pourquoi dans une prochaine vie, madame Yog ? Ne sens-tu pas déjà tes ailes pousser ?

    Comme je le disais à une amie chère ce matin dans un mail, je pense pour ma part, Katherine, que la véritable révolution est celle qui émane du silence.

    Mais bon je manifeste aussi à Lyon ce matin...

    Bonne journée à tous.
    2
    Jeudi 29 Janvier 2009 à 02:00
    katherine
    Qu'est-ce qu'il reste?? Mais peu de choses en fait, ou au moins une chose : se battre! Viva la Révolution!
    1
    Mercredi 28 Janvier 2009 à 06:18
    Merci Madame Yog pour ce texte qui résonne si justement. D'autres disent cela avec des mots semblables. Je sais qu'il a raison. Je sais ou je crois ? Disons que je sais plus que je ne crois.

    Je souhaite que cela ne soit que connaissance vécue pour tous comme pour moi. La question "combien de temps encore avant l'avénement de cette conscience collective ?" n'est pas importante, ce qui importe c'est que tous où que nous soyons, quel que soit notre rôle dans cette société fassions émerger plus encore cette conscience en nous.

    Bonne journée.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :